Devant le filet, Anthony Pagliarulo a reçu 38 lancers contre 41 pour son opposant.

Kielb sonne la charge pour les Remparts [VIDÉO]

Un tour naturel du défenseur Darien Kielb en troisième période a permis aux Remparts de Québec de vaincre les Sea Dogs de Saint-Jean par 7-5, dimanche après-midi, et de revenir d’un voyage de trois matchs dans les provinces maritimes avec une récolte de six points sur les six à l’enjeu.

Non seulement les Remparts l’emportaient-ils à trois reprises dans cette tournée à Bathurst, Charlottetown et Saint-Jean, mais ils savouraient aussi une cinquième victoire en autant de matchs à l’étranger depuis le début de la jeune saison de la LHJMQ.

«Et dans ces cinq victoires sur la route, trois sont survenues alors qu’on tirait de l’arrière en troisième période. Ça en dit long sur la résilience et le caractère que nos joueurs montrent depuis le début de la saison», a souligné l’entraîneur-chef Patrick Roy à l’occasion d’un point de presse téléphonique, dimanche.

Il venait de voir les siens combler des déficits de 3-2, 4-3 et 5-4 dans cette rencontre dominicale disputée au TD Station de l’endroit. Le coup d’éclat a eu lieu en troisième période quand Kielb a marqué trois fois en l’espace de cinq minutes et 25 secondes. Il a créé des égalités de 4-4 et de 5-5 avec ses deux premiers buts, son troisième s’avérant le filet décisif de ce match à caractère très offensif.

«Il a connu une très bonne troisième période. Lorsqu’on tirait de l’arrière 4-3, on espérait que notre jeu de puissance en donne un, ce qu’on a fait. Ce fut une grosse période de sa part», a constaté Roy à propos du vétéran de 20 ans, qui a déjà touché la cible quatre fois depuis l’ouverture du calendrier.

Moins généreux

Mais Roy a rappelé que sa troupe ne pouvait pas faire preuve d’autant de générosité envers l’adversaire. «Il faudra être meilleur défensivement. On accorde trop de chances de marquer à l’adversaire à mon goût. On doit être plus solide dans notre territoire parce qu’on ne pourra pas marquer sept buts à tous les matchs», notait-il.

Outre Kielb, les autres buteurs des Remparts ont été Colton O’Brien (1er), Nathan Gaucher (1er), James Malatesta (6e) et Félix Bibeau (1er). Le capitaine a aussi amassé trois passes dans le match, ce qui a porté son total à 12 points (1-11) depuis le début de la campagne. Pour sa part, Malatesta a déjà touché la cible six fois en sept matchs à ses débuts dans la LHJMQ.

Devant le filet, Anthony Pagliarulo a reçu 38 lancers (contre 41 pour son opposant) et cédé devant Nicolas Guay, Nicholas Deakin-Poot (2), Jérémie Poirier et Brady Burns. Premier choix au repêchage de la LHJMQ et ancien des Chevaliers de Lévis, Joshua Roy n’a pas participé au pointage pour les Sea Dogs.

Attaque productive

Depuis le début de la saison, les Remparts affichent l’une des attaques les plus productives du circuit. Ils ont marqué 29 buts en sept matchs, n’étant devancés que par Cap-Breton et Rimouski à ce chapitre. Les Remparts auraient-ils plus d’offensive qu’on pourrait le croire?

«Il est trop tôt pour le dire, mais on ne peut pas nous enlever ce qu’on a fait jusqu’à présent. On revient pour deux matchs à domicile [vendredi contre Chicoutimi et dimanche contre Victoriaville], il faut continuer à travailler et à jouer du hockey inspiré comme on le fait sur la route. Les gars se dirigent au filet, ils acceptent de se sacrifier et ça rapporte», analysait-il à propos de la production de son club.

Les Remparts montrent une fiche de 5-2, cette saison. Le voyage a cependant été coûteux puisque le défenseur Nicolas Savoie a subi une blessure au genou, à Bathurst. Il a rendez-vous avec le médecin, lundi, mais Roy pensait devoir se passer de lui pour un minimum de six semaines.