Philippe Boucher a donné congé à ses joueurs, dimanche, les conviant à l’entraînement, lundi matin.

Jamais deux sans trois pour les Remparts

Pour la troisième fois de leur histoire, les Remparts de Québec disputeront une série éliminatoire contre une formation basée à Charlottetown. Mais qu’il s’agisse des Islanders d’aujourd’hui ou du Rocket de l’époque, ils en sont toujours sortis du bon côté. Jamais deux sans trois?

Les Remparts avaient perdu contre le Rocket en cinq matchs, il y a longtemps, en 2003-2004 plus précisément, et balayé les Islanders en quatre rencontres, récemment en 2014-2015.

Le classement est resté inchangé pour les deux équipes, samedi, à l’occasion de leur dernier match de la saison régulière. Les Remparts l’ont emporté 3-2 en tirs de barrage contre l’Océanic de Rimouski, au Centre Vidéotron, mais ils n’ont pas bougé de la huitième position.

Il aurait fallu une défaite de Rouyn-Noranda pour qu’ils puissent terminer en septième place et éviter de se farcir une série de type 2-3-2.

En bout de ligne, cinq points ont séparé les deux équipes, Québec bouclant le calendrier avec 86 points contre 81 pour leurs prochains adversaires. Les Remparts ont gagné huit de leurs 10 derniers matchs, tandis que les Islanders ont terminé la saison avec cinq gains à leurs 10 plus récentes parties, dont les deux du week-end pour rester devant Sherbrooke en neuvième place.

Les deux premiers matchs de cette série huitième de finale auront lieu à Québec, samedi et dimanche, à 15h. Elle se transportera ensuite à Charlottetown, où les matchs 3-4-5 sont prévus le mercredi 28 mars, le vendredi 30, et le samedi 31 en après-midi, si nécessaire. Elle reviendrait ensuite au besoin à Québec le lundi 2 et mardi 3 avril pour les matchs 6 et 7.

«Ça fait longtemps que je ne les ai pas vus, on va décanter [dimanche] tout cela et les regarder. Il s’agit d’un club très bien structuré, qui joue bien, qui est physique, et qui a de bons éléments», se limitait à dire l’entraîneur-chef Philippe Boucher après le 68e match de la saison régulière, samedi. Boucher a donné congé à ses joueurs, dimanche, les conviant à l’entraînement, lundi matin.

Statu quo contre Charlottetown

Les Remparts et les Islanders n’ont joué que deux fois l’un contre l’autre, cette saison, le dernier match remontant au 2 décembre. Québec l’a emporté 6-5 là-bas en tout début de saison tandis que Charlottetown en a fait autant 3-2 ici, il y a déjà trois mois.

C’était avant que les deux clubs ne transigent entre eux à la fin de la période des échanges, début janvier. Les Remparts avaient alors cédé l’attaquant Derek Gentile et un choix de troisième ronde en 2019 aux Islanders en retour des avants Gregor MacLeod et Matthew Grouchy. Étrangement, Gentile (9-19) et MacLeod (11-17) ont amassé le même nombre de points (28) en 30 matchs avec leur nouvelle équipe. Malade à son arrivée, Grouchy a mis plus de temps à retrouver sa vitesse de croisière.

«Il s’agit d’une équipe des Maritimes, on ne joue pas souvent contre eux, on ne les connaît pas beaucoup», a indiqué le défenseur Andrew Picco au sujet des Islanders.

«Mais nous avons des sources à l’interne avec Grouchy et MacLeod qui pourront nous en révéler un peu plus sur eux et à quoi nous attendre dans les prochains jours», a ajouté celui qui a inscrit son premier but de la saison à son dernier match, samedi, en plus de marquer le but ayant fait la différence en tirs de barrage.

Les autres séries opposeront Blainville-Boisbriand à Val-d’Or, Bathurst à Chicoutimi, Rimouski à Moncton, Halifax à Baie-Comeau, Drummondville à Cap-Breton, Victoriaville à Gatineau et Rouyn-Noranda à Sherbrooke.