Acquis des Islanders de Charlottetown, Matthew Grouchy a donné ses premiers coups de patin avec les Remparts, mercredi, et fera ses débuts avec l’équipe vendredi, contre Shawinigan.

Grouchy et MacLeod apportent offensive, vitesse et humour

En faisant l’acquisition de l’attaquant Matthew Grouchy, les Remparts de Québec n’ont pas seulement mis la main sur un joueur à caractère offensif. Ils ont aussi ajouté une dose d’humour dans un vestiaire qui avait besoin de sourire un peu plus après les quatre défaites de suite subies en fin d’année 2017.

Débarqués à Québec à la suite de la transaction ayant envoyé l’ailier Derek Gentile à Charlottetown, Grouchy et Gregor MacLeod ont participé à leur première séance d’entraînement avec leur nouvelle équipe, mercredi, au Pavillon de la jeunesse.

«J’ai du caractère et j’aime avoir du plaisir, mais quand c’est le temps de travailler, je le fais. Oui, j’ai un petit côté comique, j’aime bien faire rire un peu mes coéquipiers, ça aide à mettre tout le monde en marche», disait-il après ses coups de patins initiaux à Québec.

Grouchy, qui enfilera le numéro 13 avec les Remparts, a été surpris d’être échangé par les Islanders. Choix de sixième ronde en 2016, il en était à sa deuxième saison à Charlottetown.

«Je ne m’y attendais pas, mais je suis excité de me retrouver ici et j’entrevois de belles choses avec les Remparts. Je me retrouve parmi un groupe de bons gars, un excellent personnel d’entraîneurs et dans une grande organisation. J’ai hâte de disputer mon premier match, surtout que je n’ai pas participé aux trois matchs après Noël en raison d’une infection à la gorge», indiquait celui qui fera ses débuts vendredi, au Centre Vidéotron, contre Shawinigan.

Auteur de 24 points en 33 matchs sur l’Île-du-Prince-Édouard, il se considère comme un joueur offensif. Mercredi, il patinait d’ailleurs sur le même trio que Matthew Boucher, le meilleur marqueur des Remparts avec 18 buts et 24 passes.

«Je suis un joueur au style offensif, mais j’aime aussi me salir les mains. J’aime aussi jouer avec les nerfs de l’adversaire», disait Grouchy en riant.

Il connaît bien son nouveau coéquipier Jesse Sutton, pour l’avoir affronté dans le hockey mineur. À l’âge de 13 ans, il a quitté Labrador City pour Rockland, en Ontario, où il s’est développé comme joueur de hockey.

«Il n’y avait pas grand-chose pour le faire à Labrador City. Le bois, la neige et le froid, c’est pas mal tout ce qu’il y avait…» ajoutait-il sur le même ton rigolo.

MacLeod s’attendait à partir

L’entraîneur-chef Philippe Boucher a apprécié ce qu’il a vu du joueur de 6’1” et de 189 livres. Même chose pour MacLeod, de qui il a aimé l’explosion et la vitesse. «Ça fait du bien de voir cela.»

Celui qui portera le numéro 15 jouait en compagnie de Pascal Laberge et Olivier Garneau à son baptême d’entraînement. Il n’a pas été surpris par la transaction.

«Je savais que j’allais être échangé, j’ignorais juste où et quand je le serais. Je suis excité que ce soit à Québec. Je connais bien Andrew Coxhead et Christian Huntley, deux joueurs de la Nouvelle-Écosse, et j’arrive avec Matthew, ça facilitera l’adaptation. Je pense apporter de l’attaque, je peux marquer et accumuler des points, mais je peux aussi faire ma part en défensive, car je suis toujours le premier à me replier.»

+

BARIBEAU POSITIF

Dereck Baribeau est le gardien le plus occupé de la LHJMQ depuis le début de la saison, puisqu’il a été utilisé dans 34 des 38 matchs de l’équipe à ce jour.

Le gardien Dereck Baribeau voit d’un bon œil l’arrivée en provenance de Baie-Comeau du vétéran Antoine Samuel, avec qui il devra partager le filet. «Je ne vois aucun négatif à sa venue. Antoine a beaucoup d’expérience et je vais apprendre de lui. Il est un bon gars, c’est un travaillant et je ne peux que suivre son exemple pour devenir un meilleur gardien numéro 1. Je ne pense pas que la fatigue a fait en sorte que je sois un peu moins bon dans les derniers matchs, c’est plus une raison de focus et de concentration. Je ne pense pas avoir perdu mon net, et quand Phil va me le confier, ce sera à moi d’être prêt», précisait le gardien le plus occupé de la LHJMQ depuis le début de la saison, puisqu’il a été utilisé dans 34 des 38 matchs de l’équipe à ce jour. 

+

UN RÈGLEMENT À CHANGER

Depuis l’acquisition des Remparts par Québecor, Philippe Boucher ne peut plus transiger avec l’Armada de Blainville-Boisbriand, ni même mettre la main sur un choix au repêchage ayant déjà appartenu à l’équipe de Joël Bouchard et qui est détenu par d’autres formations. «Tôt ou tard, il faudra trouver une solution, car ça handicape tout le monde. Il y a des joueurs qu’on aime, mais qu’on ne peut pas aller chercher. Même chose avec certains joueurs qui ne sont plus dans la Ligue. Ça fait deux ans que l’Armada s’essaie et envoie des choix un peu partout, ça nous menotte face aux autres équipes. Il me semble qu’un an après une période des transactions, un joueur pourrait venir à Québec [ou à Blainville-Boisbriand]», notait Boucher à propos de cette situation visant à empêcher toute forme de collusion entre les deux formations détenues par le même propriétaire.  

+

EN VITESSE

Présent à l’entraînement, mercredi, le gardien Olivier Troop a été retourné au club South Shore, dans la Ligue junior A des Maritimes, afin de faire place à Antoine Samuel. Ce dernier, acquis du Drakkar de Baie-Comeau, participera à son premier entraînement avec les Remparts, jeudi, au Pavillon de la jeunesse… L’ailier droit Mikaël Robidoux a été suspendu automatiquement pour un match pour avoir été l’agresseur d’un combat à Rimouski, le 31 décembre. «Il s’agit d’une accumulation de codes 4 dans son cas, et non pas d’un geste vicieux», notait l’entraîneur-chef Philippe Boucher… Éliminé en quart de finale par le Canada, mardi, le Suisse Philipp Kurashev rentre à Québec, jeudi, et devrait être en uniforme pour le match de vendredi contre Shawinigan… Les Remparts disputent trois matchs en trois jours, en fin de semaine, car ils reçoivent aussi Sherbrooke, samedi (15h), et visitent les Saguenéens, dimanche après-midi.