Philippe Boucher, qui a bien aimé le jeu de ses protégés en fin de semaine dernière, souhaite que les choses se déroulent de la même manière lors des quatre prochains jours.

Gros week-end en vue pour les Remparts

Sans servir de baromètre pour le reste de la saison, les trois prochains matchs permettront aux Remparts de Québec d’avoir une bonne idée du niveau de jeu à atteindre pour s’imposer dans le groupe des équipes susceptibles de connaître du succès en seconde moitié et dans les séries éliminatoires.

«Il s’agit d’un gros week-end pour nous», admettait l’entraîneur-chef Philippe Boucher à propos des matchs prévus contre les Screaming Eagles de Cap-Breton (jeudi), les Tigres, à Victoriaville (vendredi) et le Titan d’Acadie-Bathurst (dimanche).

Les Tigres et le Titan ont affiché leurs couleurs au cours des dernières semaines en procédant à l’acquisition de joueurs d’impact dans l’espoir de se rendre jusqu’au bout de la longue route menant à la finale de la LHJMQ. Pour ce qui est des Screaming Eagles, de passage au Centre Vidéotron, jeudi, leur profondeur leur a encore permis de sacrifier l’un des meilleurs joueurs de la Ligue pour faire le plein de jeunesse et d’un choix de première ronde.

«Est-ce un baromètre? Oui et non, mais il faudra surtout être prêt. La poussière est retombée pour tout le monde. Les joueurs n’ont plus à se demander s’il y aura des échanges ou non, les nouveaux commencent à comprendre le système après avoir eu droit à un cours accéléré après qu’ils soient arrivés à deux jours d’un trois en trois. J’ai hâte de voir comment on va réagir, cette semaine», soulignait Boucher, mercredi, après la séance d’entraînement des siens.

Pour l’une des rares fois de la saison, il ne manquait personne sur la glace. Les 13 attaquants, huit défenseurs et deux gardiens étaient présents, en préparation pour le calendrier chargé qui s’en vient. Après ces trois matchs en quatre jours, un autre horaire du genre les attend, la semaine prochaine, à Cap-Breton, Moncton et Saint-Jean.

Boucher aimerait que les siens s’imposent comme ils l’ont fait, la semaine dernière, où ils ont amassé cinq points sur une possibilité de six répartis en trois jours de suite.

«J’aimerais que l’on continue dans la même veine que le week-end dernier, pas nécessairement en terme de points, mais dans la façon de faire les choses. Le seul petit goût amer de la semaine dernière, c’est le point qu’on a laissé aller à Chicoutimi, mais ç’a été contre une équipe qui a très bien joué contre nous.»

Style différent

Boucher ne s’attend pas à une partie de plaisir, jeudi, contre les Screaming Eagles, qui s’amènent en ville sans le médaillé d’or Drake Batherson, échangé à l’Armada de Blainville-Boisbriand pendant le Championnat mondial junior. L’an dernier, à la même période, ils avaient cédé Pierre-Luc Dubois à la même équipe. Il s’agira de l’unique visite à Québec de la formation dirigée par Marc-André Dumont.

«Même s’ils ont laissé partir leur meilleur joueur, c’est une équipe qui patine, qui joue d’une façon différente des autres. Si vous allez au match [jeudi], vous allez le remarquer. En avantage numérique, comme en désavantage, c’est go, go, go. Leurs défenseurs sont très impliqués. À court d’un homme, ils sont très agressifs, comme d’autres équipes, mais autant que ça, c’est rare.»

Histoire d’avoir un bon plan de match, il prévoyait demander aux joueurs ayant joué dans les Maritimes, récemment, ce qu’ils ont vu dans les matchs contre eux. «Le Cap-Breton est un club qui repêche souvent et bien, ils affrontent de bons clubs dans les Maritimes et peuvent battre n’importe qui.»

NOTES : Le gardien Antoine Samuel sera devant le filet des Remparts pour la troisième fois en quatre matchs depuis son arrivée de Baie-Comeau... Le défenseur Thomas Dajcar sera de retour dans la formation après un congé, à Saguenay.