Le portier des Voltigeurs, Olivier Rodrigue, n’a cédé qu’une fois sur les 20 tirs dirigés contre lui.

Flagrant manque d’exécution des Remparts

Deux matchs, deux défaites, la fin de semaine des Remparts n’a pas été couronnée de succès. Au lendemain d’une défaite de 6-3 à Sherbrooke, ils ont encaissé un revers de 4-1 contre les Voltigeurs de Drummondville, dimanche, au Centre Vidéotron, devant 12 512 spectateurs.

Si l’on remonte à la fin de leur long voyage dans les Maritimes, la semaine dernière, les Remparts ont maintenant perdu trois matchs de suite. Dans l’équation, ils ont aussi glissé d’un rang au classement général de la LHJMQ, où ils occupent la neuvième place.

Un but en avantage numérique de Connor Bramwell a permis aux visiteurs d’inscrire le but victorieux en deuxième période. Ils ont ajouté les deux derniers dans un filet désert, en fin de match. Pendant ce temps, les Remparts bousillaient une chance en or en milieu de troisième, alors qu’ils tiraient de l’arrière par un but. Ils n’ont jamais menacé lors d’une supériorité numérique de deux joueurs pendant 1:34. Ils en avaient aussi obtenu un d’une trentaine de secondes en première période, sans succès.

«On avait dessiné un jeu qu’on voulait exécuter, on ne l’a pas fait. Il s’agissait d’une très belle chance d’égaliser. C’est l’histoire du match. Quand c’est le temps, nos passes ne sont pas sur la palette, on ne fait pas de trafic devant le filet. On est rendu junior majeur, c’est difficile à expliquer parce que c’est la base, mais on a de la misère. Il faut retrouver cela, car présentement, ça ne marche pas», a indiqué le capitaine Matthew Boucher.

Ses propos étaient corroborés par l’entraîneur-chef Philippe Boucher, qui parvenait difficilement à comprendre le manque d’exécution de sa troupe après une semaine à travailler le dossier à l’entraînement.

«C’est épouvantable! On n’exécute pas, on ne travaille pas ensemble. Le pire, c’est qu’on l’a pratiqué toute la semaine. J’ai bien beau être positif, je dis souvent qu’ils sont beaux, bons et fins, mais à un moment donné, j’aimerais mieux qu’ils se fassent deux passes de suite sur la palette», a souligné l’entraîneur-chef.

Problèmes d’attaque massive

Boucher sait fort bien que certains joueurs se cherchent offensivement par les temps qui courent, notamment sur le jeu de puissance. «Tu peux les nommer… Il n’y a aucun avantage numérique qui marche sans quart-arrière. On a travaillé pour obtenir nos occasions, pour ne rien faire avec ensuite», notait-il en ajoutant qu’aucun joueur ne devrait passer deux minutes sur le jeu de puissance comme quelques-uns l’ont fait, dimanche.

Le match avait commencé en force pour les Remparts, Jesse Sutton (13e) ayant ouvert la marque à 2:04 de la première. Les visiteurs ont cependant créé l’égalité deux minutes plus tard quand Veleno a effectué une brillante passe transversale à Adams-Moisan en avantage numérique. Ces deux joueurs ont marqué dans une cage déserte, en fin de match.

Les Voltigeurs signaient une neuvième victoire à leurs 10 derniers matchs. «En début de saison, les gens disaient qu’on avait la division la plus faible de la Ligue, je ne pense pas que ce soit le cas. Ça nous rend meilleurs», a admis l’entraîneur-chef Dominique Ducharme.

NOTES : Les Remparts ont souligné la conquête de la médaille d’or de l’entraîneur-chef Dominique Ducharme, avant le match. «Ça m’a fait chaud au cœur, c’est un geste de classe de leur part», a-t-il commenté… Malade, le défenseur Benjamin Gagné n’a pas joué pour les Remparts… Les Voltigeurs étaient privés de leur joueur européen Pavel Koltygin, au repos selon Ducharme… Les Remparts disputeront trois parties en quatre jours à Québec contre des équipes de leur division, cette semaine, soit Victoriaville (mercredi), Baie-Comeau (vendredi) et Rimouski (samedi).

+

DUCHARME : «ON N'A PAS DE COMPLEXE FACE À PERSONNE»

Dominique Ducharme pourra se concentrer entièrement sur les Voltigeurs dans l’avenir puisqu’il a terminé son mandat avec Hockey Canada.

Après avoir remporté la médaille d’or au Championnat mondial junior, Dominique Ducharme a poursuivi son élan victorieux depuis qu’il est revenu à Drummondville, où les Voltigeurs ont pris goût au succès. La relance de l’organisation n’a pas traîné en longueur, là-bas. Avant le programme de dimanche, les Voltigeurs pointaient au quatrième rang de la LHJMQ.

«On avait fait de gros changements à Noël, l’an passé, pour repartir avec un groupe plus jeune. Ç’a quand même tourné assez vite, on aime où l’on est positionné, autant pour l’avenir que pour cette saison», a expliqué Ducharme. Les siens progressent à un bon rythme, au point où les Voltigeurs sont devenus l’un de meilleurs clubs du circuit. «On n’a pas de complexe face à personne, on peut jouer contre n’importe qui. Ça va être intéressant, dans les séries. Il y a des années où tu sais qui sera en finale, pas cette fois. Ça va être dur de faire des précisions, c’est votre travail», disait-il en riant à l’endroit des journalistes.

Ducharme a payé cinq choix au repêchage pour acquérir Joe Veleno, de Saint-Jean, aux fêtes. Il avait amassé 16 points en 11 matchs avant celui de dimanche. «On savait que [Alex] Barré-Boulet était tout un joueur quand on l’a laissé partir, mais un choix pour Veleno venait de cette transaction avec l’Armada. Un autre venait de celle de Benjamin Gagné. En tout, trois des cinq choix ne nous appartenaient pas. Ça nous avait aussi permis d’acquérir des joueurs d’expérience de l’Armada, qui encadrent bien nos jeunes.»

Ducharme pourra se concentrer entièrement sur les Voltigeurs dans l’avenir puisqu’il a terminé son mandat avec Hockey Canada. «Trois ans, c’est assez. Le but était de revenir avec la médaille d’or, on l’a fait», a ajouté celui qui a bien hâte de revivre l’aventure d’un match extérieur, puisque la Classique hivernale de la LHJMQ aura lieu les 9 et 10 février, à Drummondville. «J’espère juste qu’il fera moins froid et qu’il neigera moins qu’à Buffalo», rigolait-il à propos de l’événement tenu au Mondial junior.