Dmitry Buynitskiy a tout fait vendredi contre les Wildcats à Moncton : une bagarre, un but en temps régulier et un but en fusillade.

Époustouflante remontée des Remparts à Moncton

En retard 4-0 après 50 minutes de jeu, vendredi soir, les Remparts ont réalisé une remontée époustouflante pour venir à bout des Wildcats 5-4 en tirs de barrage, à Moncton.
«Quand notre premier but est entré, les gars y ont tout de suite cru. C'est le genre d'élan qu'on voudrait transporter dans notre prochain match», a commenté l'entraîneur-chef Philippe Boucher, joint au téléphone après la 24e victoire des siens en 48 rencontres cette saison. Sa troupe s'arrête samedi au Cap-Breton pour y affronter les Screaming Eagles.
Derniers au classement de la LHJMQ, les Wildcats de Moncton n'ont pas gagné depuis le 17 décembre, soit à leurs 13 derniers matchs (0-10-2-1). Facile à comprendre quand on les voit incapables de protéger une avance de quatre buts avec moins de 10 minutes à disputer au troisième vingt.
N'empêche qu'avec seulement 14 lancers sur le filet adverse contre 34 et plus de deux périodes et demie de jouées, les locaux semblaient sur le point d'enfin sortir de leur marasme grâce à trois buts d'Alexandre Renaud et un de Connor Senken.
C'était sans compter sur l'acharnement des visiteurs de Québec, qui ont fini par trouver une faille dans l'armure du jeune portier de 17 ans Matthew Waite, fils de l'ancien de la LNH et entraîneur des gardiens des Blackhawks de Chicago Jimmy Waite.
Shaun Bily, en attaque massive, Philipp Kurashev, Christian Huntley et Dmitry Buynitskiy ont tous trompé la vigilance de Waite en l'espace de 4 min 36, quand la digue a cédé pour Moncton en deuxième moitié de troisième période.
«On a bien joué en première, mais à 1-0, 2-0, la frustration a embarqué», a analysé Boucher. «On a recommencé à s'impliquer plus en troisième et notre premier but a redonné confiance à tout le monde.»
Baribeau chassé
Buynitskiy, à qui son patron reprochait plus tôt cette semaine de ne pas lancer assez, a inscrit le but égalisateur sans aide 11 minutes après avoir livré sa première bagarre de ce côté-ci de l'Atlantique. L'ailier droit biélorusse a ensuite marqué en tirs de barrage et obtenu la deuxième étoile.
L'autre Européen des Remparts, Kurashev, a pour sa part dirigé le disque sur la cage de Moncton à huit reprises. Le capitaine Matthew Boucher s'est aussi signalé avec une bataille, une passe et un but en tirs de barrage.
Mais avant tout cela, Dereck Baribeau avait accordé quatre buts sur les 12 premiers lancers des Wildcats et les Remparts n'allaient nulle part avec un piètre rendement de 0 en 5 sur le jeu de puissance. Le gardien numéro un Evgeny Kiselev est venu en relève à Baribeau pour bloquer sept rondelles. Québec a tiré 48 fois.
NOTES : Blessé à une épaule, l'attaquant de 20 ans Mathieu Ayotte n'a pas fait ce voyage de deux matchs dans les Maritimes et devrait reprendre le collier mercredi contre son ancienne équipe, les Tigres de Victoriaville. Il était suspendu pour la rencontre de vendredi... Les Remparts ont dormi à Antigonish avant de se rendre à Sydney pour affronter les Screaming Eagles, samedi, à 18h, heure du Québec... Pendant que ses hommes rentreront à Québec par la route, dans la nuit de samedi, Philippe Boucher prendra l'avion tôt dimanche matin pour venir remplir son rôle d'entraîneur au Match des meilleurs espoirs de la LNH. Les joueurs arrivent au Centre Vidéotron samedi et la rencontre a lieu lundi.