Les Cataractes de Shawinigan ont pris d'assaut le filet d'Evgeny Kiselev en marquant six buts sur 42 lancers, samedi.

En congé la tête haute

Malgré une défaite de 6-1 contre les Cataractes de Shawinigan au dernier match avant le congé de Noël à travers la LHJMQ, samedi au Centre Vidéotron, les Remparts de Québec n'avaient pas à rougir de leur rendement global depuis le début de la saison. Voilà, en résumé, le message de leur entraîneur-chef au moment où les joueurs retournaient dans leur famille pour les prochains jours.
En pleine reconstruction, les Remparts disputaient un dernier match où l'enjeu était le premier rang de la division Est. Avec ce résultat, ils se retrouvent à trois points de la tête occupée par les Cataractes.
«On jouait pour la première place, mais qui mérite d'être en tête? J'aimerais dire nous, et si on l'avait été, on l'aurait mérité, mais c'est Shawinigan que tout le monde voit là», estimait Boucher, quand même fier de sa troupe.
Il a d'ailleurs appelé un temps d'arrêt lorsque les visiteurs ont pris une avance de 4-0, histoire de dire à ses joueurs tout le bien qu'il pensait d'eux. «Les gars étaient fâchés et déçus, mais je leur ai dit d'oublier ça et de passer du bon temps en famille. Je ne voulais pas qu'ils partent sur une note amère.»
Les Cataractes ont complètement dominé les locaux, comme le faisaient les Diables rouges à leurs rivaux à l'époque de Guy Chouinard, dont on a retiré le chandail avant le match. Ils ont eu le dessus 42-14 aux lancers.
Shawinigan toujours prêt
«Je ne sais pas comment l'expliquer, mais depuis que le Centre Vidéotron est ouvert, Shawinigan est toujours prêt à jouer ici», constatait Boucher.
«L'enjeu faisait qu'il y avait une petite motivation supplémentaire et on sentait qu'ils nous avaient battus la dernière fois à Shawinigan. On est content de finir sur une note positive, le congé va avoir meilleur goût», admettait l'entraîneur-chef des Cataractes, Claude Bouchard.
«Oui, il se passe beaucoup de choses présentement, mais on ne peut pas s'en servir comme excuse. On a vu qui était la première équipe de la division. Mais le fait qu'on se battait pour la première place, le 17 décembre, c'est extraordinaire», soulignait le capitaine Matthew Boucher, auteur du seul but (son 19e) des Remparts. Justin Bernier (tour du chapeau), Brandon Gignac, Dennis Yan et Samuel Guilbault ont déjoué Evgeny Kiselev.
Les joueurs des Remparts partent en congé avec une fiche de 18 victoires, 13 défaites et 3 revers en prolongation et/ou tirs de barrage. Avant le match, il n'y avait qu'un point d'écart avec Shawinigan.
«Je n'ai jamais pensé que ce match serait pour la tête. Je fais presque de l'anxiété à chaque fois que je regarde le calendrier, car il n'est pas facile. J'ai de la facilité à m'expliquer nos succès parce qu'on a travaillé, mais on est une équipe à l'an 1 d'une reconstruction et on avance avec un bon groupe de jeunes, qui sont bien appuyés des leaders», a ajouté l'entraîneur-chef.
En vitesse...
En sortant de l'autocar à l'arrivée des Cataractes au Centre Vidéotron, Charles Taillon, qui est originaire de Québec, est retourné chez lui avec son équipement puisqu'il a été échangé à Moncton en retour de Cam Askew... Dmitry Buynitskiy reviendra de l'Allemagne avec le sourire puisque la Biélorussie a remporté le Championnat mondial junior Division 1, ce qui permettra à ce pays de réintégrer le groupe Élite... L'entraîneur-chef des Cataractes a-t-il demandé un cadeau au père Noël? «Peu importe ce qu'on fera, on ne remplacera pas le 91. S'il [Anthony Beauvillier] revenait, ce serait un beau cadeau du ciel», répondait Claude Bouchard en souriant... Les Remparts sont en congé jusqu'au 28 décembre.