«Tout le monde dans le vestiaire a le sourire!» s’est exclamé après la rencontre Matthew Grouchy, vedette offensive du match avec deux buts et deux aides. Son compagnon de trio Andrew Coxhead a aussi marqué deux fois, en plus d’ajouter une passe sur la glace du Centre Vidéotron.

Domination totale pour les Remparts face aux Olympiques [VIDÉO]

Les Remparts de Québec ont beau être assurés du huitième rang de la conférence en vue des séries, chaque victoire compte. Pour le moral. Celle de 7-1 vendredi soir, aux dépens des Olympiques de Gatineau, a fait beaucoup de bien.

«Tout le monde dans le vestiaire a le sourire!» s’est exclamé après la rencontre Matthew Grouchy, vedette offensive du match avec deux buts et deux aides. Son compagnon de trio Andrew Coxhead a aussi marqué deux fois, en plus d’ajouter une passe sur la glace du Centre Vidéotron.

«Ces deux joueurs ont besoin d’être nos meilleurs», a constaté l’entraîneur Patrick-Roy, à la suite du gain le plus décisif de sa troupe cette saison. «Ils ont été -9 [Grouchy] et -7 [Coxhead] en février. Si on veut surprendre en séries, ils ne peuvent pas être dans les moins. Ils doivent être dominants soir après soir et être des meneurs dans l’équipe. Ce qu’ils ont été ce soir», dit Roy.

Si le pilote des Olympiques Éric Landry n’y a vu «aucun effort» de la part de ses protégés, Roy a tenu à souligner le bon travail du gardien des Remparts Anthony Pagliarulo, surtout en début de rencontre. À 0-0, Pagliarulo a entre autres frustré le centre Mathieu Bizier, originaire de Lévis, sur une belle passe devant le filet.

«Ç’aurait pu être un début de match bien différent. Les quelques arrêts importants d’Anthony ont donné de l’énergie à l’équipe», souligne Roy.

Puis les vannes se sont ouvertes et des Olympiques «incapables de suivre», selon leur patron, ont regardé passer la parade.

Grouchy, deux fois Coxhead et Gabriel Montreuil ont fourni un coussin de 4-0 aux locaux après 40 minutes de jeu. Les visiteurs ont donné signe de vie en début de troisième, sur le but de David Aebischer, mais Philipp Kurashev, Édouard St-Laurent et Grouchy ont ensuite été sans pitié. Total des tirs : 35 contre 14.

«Tout le monde à son mieux»

«Tout le monde était à son mieux», a commenté Grouchy. «Je n’avais pas connu mon meilleur match contre Drummondville, mardi [défaite de 4-1], alors je suis bien content d’avoir pu rebondir. Sept buts, c’est incroyable! On travaille tellement fort durant toute la saison, c’est bien de voir enfin les rebonds aller de notre côté.»

Mine de rien, Québec (25-24-12) décroche une troisième victoire à ses cinq dernières sorties, tandis que Gatineau (22-34-5) encaisse son troisième revers en une semaine.

Pour son premier match junior en carrière, et son premier match tout court depuis novembre, Romain Rodzinski avait sa photo à la une du feuillet des alignements. Le jeune défenseur de 16 ans a été à la hauteur avec 11 minutes d’utilisation, une aide sur le septième but pour son premier point dans le junior majeur et un différentiel de +2. La rondelle du dernier but a d’ailleurs été conservée pour ses souvenirs personnels.

Roy a aimé sa prestation et gardera Rodzinski dans son alignement pour la visite du puissant Drakkar de Baie-Comeau (44-14-3), dimanche (15h). Même chose pour le gardien Pagliarulo. «Maintenant, j’ai hâte de voir comment on va se comporter contre une meilleure équipe du top cinq de la Ligue. J’espère qu’on va pouvoir amener du match de ce soir dans celui de dimanche», a-t-il conclu.

NOTE : Alors que Luke Kutkevicius est le seul blessé chez les Remparts, Adam Gaudreau, Louis Tardif et Spencer Blackwell ont été laissés de côté.