Braeden Virtue (à gauche) et Ben McGlashing ont bien aimé ce qu'ils ont découvert à leur arrivée à Québec.

Des Américains envoutés par les Remparts

Il y avait longtemps que les Remparts n'avaient pu compter sur la présence de leurs deux plus récentes sélections américaines à l'ouverture de leur camp principal. Ce fut pourtant le cas dimanche, alors que l'attaquant Ben McGlashing et le défenseur Braeden Virtue, tous deux originaires du Massachussetts, se sont pointés au Pavillon de la jeunesse.
Repêchés respectivement aux 135e et 153e rangs en juin, les deux patineurs de la formation du Islanders HC (U16) ont choisi de se prévaloir de leur droit de participer à un camp d'entraînement pendant 48 heures, sans pour autant nuire à leur admissibilité à un collège américain.
À peine débarqués à Québec, dimanche, les deux joueurs de 16 ans se disaient déjà emballés par leur expérience et forcés de soupeser leurs options.
«Jouer pour les Remparts, c'est une possibilité que je considère maintenant sérieusement, surtout après avoir vu les installations de l'équipe, aujourd'hui. Ça m'ouvert les yeux par rapport à la voie junior majeur et je pense que ça vaut vraiment la peine d'être considéré. C'est une décision que je devrai toutefois prendre rapidement», a laissé entendre McGlashing, un jeune homme de 6'1" et 165 livres, qui a également été courtisé par les collèges Northeastern et Holy Cross, aux États-Unis.
De son côté, son coéquipier Virtue se faisait encore plus affirmatif quant à un éventuel avenir avec les Remparts. Si l'organisation lui offre un poste au terme de son essai de 48 heures, il s'alignera avec l'équipe québécoise, cette saison.
«Pour mon développement en vue des prochaines années, si je pouvais faire l'équipe dès cette saison, je jouerai définitivement ici. Comme je veux jouer chez les professionnels un jour, ce serait bon pour moi», a raconté celui qui dit être tombé sous le charme de la ville lors de sa participation au Tournoi pee-wee, en 2014.
Après un seul match intra-équipe dimanche, le défenseur de 5'10" et 163 livres semblait en bonne voie d'atteindre son objectif, ayant laissé une très bonne impression auprès de la direction des Remparts. 
«Il fait de très belles choses sur la glace. Il est très très habile avec la rondelle, il la met au filet. Il est très calme aussi. On va le regarder encore [lundi] et on va s'asseoir avec la famille. C'est sûr qu'il pique notre curiosité depuis longtemps et on n'est pas déçus de ce qu'on a vu aujourd'hui», a admis l'entraîneur-chef Philippe Boucher qui a observé la rencontre du haut des gradins du Pavillon de la jeunesse en compagnie de ses adjoints.
Invité de dernière minute
Outre McGashling et Virtue, la direction des Remparts avait un troisième Américain à l'oeil, dimanche. Invité de dernière minute, le joueur autonome Eric Brown a lui aussi décidé de tenter sa chance avec l'organisation québécoise. L'attaquant de 17 ans, qui fait 5'9" et 160 livres, évoluait avec les Junior Blues de St. Louis, la saison dernière. Il a été référé aux Remparts par la famille qui l'avait hébergé lors de sa participation au Tournoi pee-wee de Québec. Il participe également au camp sur une base de 48 heures.
«Quand on a vu qu'il était disponible, on a regardé ses statistiques. J'ai reçu un vidéo. Il semble avoir de bonnes habiletés. La curiosité était mutuelle. Pour lui, de venir voir ce que sont les Remparts de Québec et de savoir s'il peut jouer pour nous autres. Et pour nous, d'amener un jeune ici et de le comparer à nos jeunes du même âge», a raconté Philippe Boucher, qui devra procéder à des évaluations rapides de ces trois joueurs, question de leur donner l'heure juste avant leur départ de Québec.
L'entrée en scène de Dajcar retardée
Le Tchèque Tomas Dajcar a été blessé à un poignet lors de sa participation au Tournoi Ivan Hlinka au début d'août.
Plus récente acquisition des Remparts, le Tchèque Tomas Dajcar, blessé à un poignet, n'aura pu amorcer le camp principal de l'équipe en même temps que les autres joueurs de la formation, qui disputaient un premier match intra-équipe, au Pavillon de la jeunesse, dimanche après-midi.
Victime d'un coup de bâton d'un joueur canadien à son premier match au Tournoi Ivan Hlinka au début d'août, le choix de première ronde des Remparts (23e au total) au dernier encan européen de la Ligue canadienne de hockey, sera tenu à l'écart du jeu pour encore deux semaines.
«Ce n'est rien de grave. Ils ont fait leur propre lecture là-bas et elle était négative. Il n'y a pas de fracture. Pour être sûr, on lui a fait voir notre médecin, vendredi. On parle d'une semaine ou deux. On va quand même faire une radiographie, lundi, mais on ne s'attend à rien de majeur», a raconté l'entraîneur-chef Philippe Boucher, qui confirme d'ores et déjà son poste au défenseur de 17 ans.
Malgré ce pas de recul, Dajcar s'est dit emballé d'amorcer une nouvelle aventure chez les Remparts lors de son arrivée au centre d'entraînement de l'équipe, dimanche. En ville depuis jeudi, le grand bonhomme de 6'4" et 214 livres a eu le temps de visiter le Vieux-Québec, mais aussi son nouvel environnement de travail, le Centre Vidéotron. «C'est énorme!» n'a-t-il d'ailleurs pu retenir.
«Je suis très heureux d'être ici. Ce sera une bonne expérience pour moi. Je suis impatient que la saison commence. Et puis, Québec est incroyable! La ville est magnifique, les gens sont très sympathiques et ma famille de pension est super. Je suis vraiment excité de me joindre à une bonne organisation et à une bonne ligue. Je suis fier de pouvoir faire partie de cette organisation. Je pense que ce sera un grand pas pour moi dans ma carrière», a-t-il raconté, dans un anglais fort respectable.
Calendrier chargé
Se décrivant comme un défenseur défensif capable de se porter à l'attaque et d'évoluer sur l'avantage numérique, Dajcar estime que le plus gros ajustement qui l'attend dans la LHJMQ sera l'adaptation à une saison de 68 matchs. 
«Le nombre de matchs et le niveau de jeu sont beaucoup plus élevés dans le junior canadien que dans le junior tchèque. En République tchèque, on ne disputait qu'une quarantaine de matchs, en saison régulière. De mon côté, comme j'ai joué pour l'équipe nationale, j'ai pu, heureusement, disputer quelques matchs de plus», a laissé entendre la nouvelle recrue des Remparts.
Dajcar manque d'ailleurs de mots pour décrire la fierté ressentie au moment d'enfiler le maillot de son pays natal en tournoi international. «Faire partie de l'équipe nationale, c'est un grand honneur pour moi. Participer à ces grands tournois internationaux, ça me permet d'affronter de bons joueurs de différents pays. Beaucoup d'entre eux sont de futures stars de la LNH. C'est donc une très bonne expérience. C'est pourquoi j'espère un jour avoir aussi la chance de participer au championnat du monde», a-t-il fait savoir.
D'ici là, le jeune homme souhaite profiter au maximum de son séjour à Québec et, surtout, de contribuer aux succès de sa nouvelle équipe. 
«Je veux être le joueur que les entraîneurs veulent voir sur la glace. Je veux jouer un rôle important dans les succès de l'équipe et l'aider à se rendre loin en séries», a soutenu celui qui, faute d'une participation au match intra-équipe de dimanche, s'est entraîné en gymnase sous la supervision du préparateur physique des Remparts, David Rodrigue.
Boucher rétabli, Garneau encore sur le carreau
Tous deux blessés à un poignet en fin de saison dernière, le capitaine Matthew Boucher et son adjoint Olivier Garneau seront prêts à entamer la saison en parfaite santé, le 22 septembre.
D'une part, Boucher se dit déjà entièrement rétabli de la blessure au poignet qui l'a embêté pendant la totalité de la dernière saison. L'attaquant de 20 ans a donc pu mettre les bouchées doubles à l'entraînement cet été afin de se présenter en grande forme au camp principal des Remparts. 
«J'ai patiné un petit peu avec les gars au cours des deux derniers jours. On voit que tout le monde a pris une coche de plus, alors c'est excitant. Il va sans dire que mon année de 20 ans, c'est ma dernière année. C'est peut-être cliché un peu, mais tout ce que je veux faire cette année, c'est gagner», a affirmé celui qui a ajouté 12 livres de muscles à sa charpente.
Pas d'invitation de la LNH
Contrairement à la saison dernière, alors qu'il avait participé au camp des recrues des Coyotes de l'Arizona, Boucher n'a pas reçu d'invitation de la part d'une formation de la LNH, cette année. Son agent et lui n'ont toutefois pas lancé la serviette, même s'il commence à se faire tard.
«Que j'aille à un camp ou non, mon plan de match ne change pas. Je vais essayer d'avoir une grosse saison cette année. Parce que c'est ton jeu sur la glace qui attire les recruteurs et qui fait qu'ils s'intéressent à toi ou pas», a-t-il estimé.
De son côté, Olivier Garneau reprend progressivement l'action, lui qui avait été opéré au poignet, après avoir subi sa blessure, le 22 février. «Ça va mieux, mais le poignet n'est pas encore à 100%. Mon os est guéri au complet, mais c'est plus les ligaments et les muscles qui sont autour qui sont plus raides. Je suis quand même à l'aise pour jouer, pour dribbler. Et je commence à lancer la rondelle», a expliqué l'attaquant de 19 ans.
Ce dernier devra néanmoins porter des bandages et jouer avec une orthèse toute la saison. Il ne croit pas que cela aura un impact sur son jeu. «Ça allait bien quand je me suis blessé. J'avais retrouvé confiance en moi, surtout offensivement. Je suis confiant de pouvoir ramener ça dans mon jeu dès le début de l'année.»
Premières coupures
Au terme du Challenge des recrues, le directeur général Philippe Boucher a effectué ses premières coupures, au camp d'entraînement des Remparts, dimanche. Quatre joueurs ont été victimes du couperet. Il s'agit de l'attaquant Tommy Vaugeois, ainsi que des défenseurs Brendan Lanning, Éric Nadon et Félix Tremblay. Victime d'une commotion cérébrale dans le match face à Baie-Comeau, jeudi, Tremblay est rentré à la maison au retour du tournoi, samedi. Il ne reste donc plus que 46 joueurs au camp d'entraînement des Remparts, qui se poursuivra avec un match intra-équipe (ouvert gratuitement au public), au Pavillon de la jeunesse, lundi, 18h. D'autres retranchements devraient être annoncés au terme de la rencontre à laquelle Olivier Garneau (poignet) et Tomas Dajcar (poignet), blessés, ainsi qu'Andrew Coxhead, grippé, ne devraient pas participer. Les Remparts disputeront leur premier match préparatoire face à l'Océanic de Rimouski, au Complexe multidisciplinaire de L'Ancienne-Lorette, mardi, 20h.
Départ en force pour Robidoux
Mikaël Robidoux
Les Remparts ont amorcé leur camp principal, dimanche après-midi, en disputant un premier match intra-équipe, au Pavillon de la jeunesse. Avec deux buts, Mikaël Robidoux a mené l'attaque des Blancs, dans une victoire de 3-1 sur les Rouges. Les autres marqueurs ont été Philipp Kurashev, pour les Blancs, et Jesse Sutton, pour les Rouges. «Je ne suis pas surpris de Robidoux. Je pense qu'il est rendu là dans sa progression. Il a été très bon dans les séries. Mais il ne faut pas s'emballer au premier jour. Cela dit, on peut voir que son coup de patin est supérieur. J'ai des flashs de Robidoux, à 16 ans, qui tombait souvent. On ne le voit plus tomber. J'ai des flashs de Robidoux, qui frappe solidement et il frappe encore solidement. Être plus dangereux offensivement, c'est une autre chose qu'il peut faire pour nous aider. Il faut dire qu'Étienne Verrette, qui a été très bon lui aussi, lui a servi deux très belles passes», a noté Philippe Boucher au terme de la rencontre.