L’un tout juste arrivé, et l’autre qui demande à s’en aller. Pascal Laberge (gauche) et Dereck Gentile ont échangé lors de l’entraînement des Remparts, mercredi, au retour du congé de Noël.

Derek Gentile toujours pas échangé

À part un teint plus bronzé, Philippe Boucher n’a rien rapporté de son congé de Noël. La présence à l’entraînement de l’attaquant Derek Gentile, mercredi en fin d’après-midi, confirmait que le directeur général n’avait pas encore réussi à transiger celui qui a demandé à être échangé à l’approche de l’ouverture de la période des échanges.

À moins d’une transaction de dernière minute, Gentile affrontera les Tigres, jeudi, à Victoriaville. Il changera d’uniforme seulement si le dg obtient une valeur significative en retour des services de l’auteur de 14 buts et 33 points en 35 matchs, cette saison.

«Depuis trois jours, c’est très tranquille, mais ça va recommencer. J’ai eu beaucoup de pourparlers, on va continuer à en avoir, mais je ne suis pas encore venu proche de l’échanger. On va évaluer les options dans son cas, et Québec se veut une place aussi valable qu’ailleurs pour lui», a précisé Boucher, en réaffirmant qu’il ne céderait pas les services de l’attaquant de 18 ans à rabais.

«Sans parler du retour qu’on pourrait avoir, nous avons pour l’instant une meilleure équipe avec Derek Gentile dans l’alignement. Il a aussi un rôle important dans une bonne équipe. Une chose est sûre, ce qui se passe présentement est une expérience de vie pour lui. Derek veut être un joueur professionnel, il est ici pour ça, et qu’il poursuive sa carrière ici ou ailleurs, il va sortir grandi de tout cela», a ajouté le dg des Remparts.

Raisons personnelles

Souriant, le principal intéressé n’avait pas la mine déconfite à l’idée de savoir qu’il n’avait pas encore été échangé. Il préférait aussi garder pour lui les raisons de sa demande.

«Je m’excuse de ne pas vous le dire, c’est personnel. Pour le reste, rien ne change pour moi, je suis ici pour travailler, aider l’équipe et devenir un joueur de hockey. On doit focaliser à nouveau sur ce qu’on a à faire», répondait Gentile.

Il n’a pas senti de regards fuyants de la part de ses coéquipiers depuis que sa demande d’échange a été rendue publique. «Nous avons un groupe fantastique, ici, j’y ai beaucoup d’amis, autant ceux que je connais depuis deux ans et demi que ceux qui sont ici depuis quelques mois.»

Cela dit, Boucher n’a pas l’intention de rester les bras croisés. «Je le dis depuis le début de la saison, pour nous, ce sera le statu quo ou chercher à s’améliorer. Jusqu’à présent, on a une meilleure équipe avec Pascal Laberge. Est-ce qu’on va faire des échanges à la Bathurst, je ne pense pas; est-ce qu’on ne fera rien d’ici la fin, je serais surpris», a précisé Boucher en rappelant que sa troupe avait du succès lorsque tout le monde travaillait ensemble.

Rentrée de Laberge

Acquis des Tigres, le 18 décembre, Laberge fera ses débuts contre son ancienne équipe, jeudi, après avoir pris part à son premier entraînement avec les Remparts, mercredi. Selon lui, la poussière est retombée à la suite de ses propos concernant les Tigres lors de la transaction.

«Je pense que les médias ont vu ça plus gros que c’était, il n’y avait rien de personnel. J’ai passé trois belles saisons à Victo, j’y ai beaucoup d’amis. Je retourne là-bas sans rancune», a dit celui qui portera le numéro 54 et qui a apprécié son premier contact avec les Remparts.

***

DOMINIK TMEJ S'AJOUTE À LA VALSE DES GARDIENS

Il n’y avait pas un, pas deux, pas trois, mais bien quatre gardiens à l’entraînement des Remparts, mercredi. Acquis du Titan d’Acadie-Bathurst en retour du centre Liam Leonard, le 12 décembre, Dominik Tmej s’est ajouté au ménage à trois déjà en place.

L’entraîneur-chef pensait l’utiliser lors de l’un des trois matchs au calendrier, cette semaine. «On va essayer de lui en donner un. On ne sait pas encore lequel, mais ça pourrait être contre Rimouski [dimanche]», a confié Philippe Boucher.

Tmej a disputé 24 matchs avec Moncton, l’an dernier, et quatre à Bathurst, en tout début de saison. Depuis, il s’alignait avec la formation de Summerside, dans la Ligue junior A des Maritimes. «On va voir ce qu’il peut nous donner. Il avait du succès dans le Junior A et il possède une certaine expérience de notre Ligue. Comme tous les joueurs, on veut bien l’évaluer, c’est juste que la période pour le faire sera plus courte dans son cas», a noté Boucher.

Le nouveau venu de 18 ans veut saisir la chance qu’on lui offre de revenir dans la LHJMQ comme adjoint à Dereck Baribeau, le numéro 1. Il a mérité ce droit en raison d’un rendement sans faille dans le junior A, où il a notamment réussi quatre jeux blancs sur une séquence de cinq matchs. Il affichait une moyenne de buts alloués de 1,71 en 10 matchs et un pourcentage d’efficacité de ,950.

«Je suis retourné dans le junior A affamé, je voulais montrer à tout le monde que je méritais d’être dans la LHJMQ et on dirait que tout est tombé en place pour moi. Lorsqu’on connaît l’importance de Québec dans le hockey junior, j’étais excité d’apprendre que j’étais échangé ici. J’approche les prochains jours comme une période d’essai, je vais montrer ce que je peux offrir. Mon but est de rester ici», a noté le natif de la République tchèque établi en Floride avec ses parents depuis qu’il a 13 ans.

***

EN VITESSE

Utilisé dans seulement neuf matchs avant Noël, l’ailier de 19 ans Anthony Wojcik ne reviendra pas avec les Remparts. «Je ne suis pas surpris, on avait jasé avec lui avant les fêtes et il était au courant de la situation. Quand tu as 19 ans et que tu ne joues pas plus que ça, ce sont des choses qui peuvent arriver. Si un club veut lui donner une chance, on va le laisser aller, sinon, il ira dans le Junior AAA», a indiqué Philippe Boucher… L’Américain Luke Kirwan a raté la séance d’entraînement de fin d’après-midi en raison du retard d’un vol en provenance des États-Unis…  Philipp Kurashev a inscrit le but vainqueur dans une victoire de 3-2 de la Suisse contre le Bélarus, mercredi, au Mondial junior… Après leur détour à Victoriaville, jeudi, les Remparts recevront le Drakkar, samedi (15h) et visiteront l’Océanic, à Rimouski, dimanche après-midi (14h), en cette veille du Jour de l’an.