Dereck Baribeau figure maintenant au 10e rang des cerbères nord-américains en vue du prochain repêchage de la LiNH, lui qui était 16e à la mi-saison.

Dereck Baribeau en hausse

Pendant qu'il se tourne les pouces à la maison, déjà impatient de reprendre l'entraînement, Dereck Baribeau a reçu une bonne nouvelle, mardi. La cote du gardien des Remparts est en hausse en vue du repêchage de la LNH.
La Centrale de recrutement de la Ligue nationale de hockey (LNH) classe le portier de L'Ancienne-Lorette au 10e rang des cerbères nord-américains admissibles à la séance de sélection des 23 et 24 juin, à Chicago. Une hausse de six positions pour l'athlète de 6' 5'' et 191 lb par rapport au palmarès de mi-saison, publié le 18 janvier.
«C'est sûr que je suis content, même si cette liste-là ne veut pas dire grand-chose», a-t-il affirmé, au téléphone. «La liste de chaque équipe compte plus. Je ne me ferai pas repêcher par la ligue, mais par une équipe. Alors, on va voir rendu à Chicago», explique celui qui ne sait toujours pas s'il se rendra en Illinois pour assister au repêchage en personne.
Non seulement grimpe-t-il de six places, mais Baribeau devient du même coup le gardien de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) le mieux répertorié. Il devance le Sherbrookois Alex D'Orio, qui recule de la 8e à la 13e place. D'Orio s'aligne avec les Sea Dogs de Saint-Jean et sert d'auxiliaire à Callum Booth depuis la fin de décembre.
Ce même Booth que les Remparts ont en quelque sorte remplacé par Baribeau dans leur alignement, à la période des transactions. Acquis de Val-d'Or le 6 janvier, Baribeau a joué les seconds violons d'Evgeny Kiselev jusqu'à l'élimination du 29 mars.
Un «nouveau départ» qui lui a permis de s'améliorer, dit-il, au contact de l'entraîneur des gardiens et du pilote des Remparts, Ghyslain Rousseau et Philipe Boucher. L'étudiant en sciences humaines au Cégep Limoilou piaffe déjà d'impatience à l'idée de reprendre l'entraînement en salle dans une semaine ou deux pour être fin prêt à occuper le poste de gardien numéro un du club junior de Québec, la saison prochaine.
De bonnes chances
Les chances de voir ce choix de première ronde dans la LHJMQ en 2015, cinquième au total, être sélectionné par une équipe de la LNH? En moyenne 21,4 gardiens ont été repêchés par année au cours des cinq dernières séances de sélection annuelle, avec 18 l'an dernier, plancher historique en 30 ans.
Du nombre, on comptait en moyenne 13 portiers évoluant en Amérique du Nord, dont 2,4 issus de la LHJMQ. Comme Booth (2015, 93e rang), Zachary Fucale (2013, 36e) et François Brassard (2012, 166e), qui ont tous porté le maillot des Remparts.
L'Américain Jake Oettinger, de l'Université de Boston, est le gardien le mieux classé en Amérique du Nord par la Centrale de recrutement, alors que le Finlandais Ukko-Pekka Luukkonen fait contrepoids du côté européen.
Au palmarès de 217 patineurs nord-américains, c'est-à-dire défenseurs et attaquants qui jouent sur ce continent-ci, on trouve Antoine Crête-Belzile (76e rang, recul de 10 positions par rapport à la mi-saison, Blainville) et David Noël (136e, non répertorié, Val-d'Or), deux anciens midgets AAA du Blizzard du Séminaire Saint-François comme Baribeau, tandis que Cédric Paré (146e, +57, Saint-Jean), lui, a été formé au sein des Commandeurs de Lévis.
Notons enfin la présence de quatre porte-couleurs du Drakkar de Baie-Comeau : Ivan Chekhovich (71e, -20), Dartagnan Joly (102e, +23), Matteo Pietroniro (179e, -47) et Jordan Martel (207e, non répertorié).
Patrick toujours au sommet
Nolan Patrick
Nolan Patrick trône encore au sommet du classement de la Centrale de recrutement de la LNH, le dernier avant le repêchage de juin. Fils de l'ex-Nordiques Steve Patrick et neveu de l'ancien défenseur étoile James Patrick, le centre des Wheat Kings de Brandon impressionne par ses 6' 3'', 198 lb et 46 points en 33 matchs cette saison. Une blessure l'a toutefois empêché de jouer plus et de participer aux séries. Trente points en 26 matchs depuis la dernière publication n'ont pas permis à Nico Hischier de surpasser Patrick, le centre suisse des Mooseheads de Halifax restant confortablement deuxième. La suite est moins claire, alors que Casey Mittlestadt (Eden Prairie), Gabriel Vilardi (Windsor), Michael Rasmussen (Tri-City), Cody Glass (Portland), Owen Tippett (Mississauga), Eeli Tolvanen (Sioux City), Cale Makar (Brooks), seule défenseur du groupe, et Nick Suzuki (Owen Sound) complètent le top 10 des patineurs nord-américains. Le Russe Klim Kostin (Dynamo de Moscou) et les Suédois Elias Pettersson (Timra) et Lias Andersson (HV 71) demeurent les attaquants les plus convoités en sol européen, mais rien pour percer le top cinq.