Patrick Roy a refusé de lancer la pierre à son gardien de but Tristan Côté-Cazenave même s’il l’a remplacé par Émerik Despatie après qu’il ait donné cinq buts en deux périodes.

Défaite de 7 à 2 contre l’Armada: Roy admoneste ses défenseurs

L’entraîneur Patrick Roy n’était pas de très bonne humeur envers sa brigade défensive samedi après avoir vu les Remparts s’incliner 7 à 2 face à l’Armada de Blainville-Boisbriand. «Les défenseurs ont été affreux aujourd’hui», a-t-il commenté après la partie.

«C’est sûr que je ne suis pas content aujourd’hui... Je viens de parler à nos défenseurs. Ils ont donné 35 revirements, 29 chances de marquer... Je suis extrêmement insatisfait du rendement de nos défenseurs depuis un bon bout de temps, mais je ne parlais pas, j’essayais de rester positif, mais là, wô, wô!», a-t-il déclaré, ayant de la difficulté à accepter une telle défaite à domicile.

«On ne peut pas faire des revirements comme ça et gagner la partie. On dit souvent que nos défenseurs sont jeunes, mais «time out»! Il n’y a pas d’âge pour le talent!», a ajouté l’ancien gardien vedette de la LNH, refusant également de lancer la pierre à son gardien de but Tristan Côté-Cazenave même s’il l’a remplacé par Émerik Despatie après qu’il ait donné cinq buts en deux périodes.

«Le gardien a été laissé à lui-même. J’ai dit aux défenseurs que si c’était moi qui avais été devant le but, ils se seraient fait parler dans la face», a poursuivi Roy.

L’arrière Édouard Cournoyer, qui a regardé la partie des gradins, risque donc d’avoir une autre chance de se faire valoir dimanche face aux Saguenéens de Chicoutimi. «Il va sensiblement rentrer dans l’alignement. Ça commence en arrière et il faudra prendre de meilleures décisions avec la rondelle.»

Quant à Yu Sato, il restera vraisemblablement dans les estrades dimanche. «Il y a de bonnes chances pour qu’il ne soit pas de l’alignement. Je ne suis aucunement satisfait de son jeu. Je sais que c’est une bonne personne, je sais qu’il veut, mais pour le moment, c’est notre treizième ou notre quatorzième attaquant.»

L’Armada, qui menait 1 à 0 après une période, a littéralement explosé avec quatre buts en deuxième. Yaroslav Likhachev, avec un tour du chapeau, Zachary Roy, avec deux buts dont un dans un filet désert, Simon Pinard et Benjamin Corbeil ont été les marqueurs pour Blainville-Boisbriand alors que la réplique des Remparts est venue de James Malatesta et Thomas Caron.

Travailler 60 minutes

Le nouveau capitaine des Remparts, Anthony Gagnon, n’avait pas vraiment le goût de jaser après la partie. «Ils ont travaillé plus fort que nous durant 60 minutes. Après deux périodes, c’était assez. On a essayé de faire ce qu’on faisait de mieux en troisième, mais ce n’était pas assez. Demain, il faudra arriver et travailler 60 minutes», a-t-il déclaré.

Nouvellement arrivé à Québec, l’attaquant Théo Rochette a connu quelques bons moments aux côtés de Malatesta et Pierrick Dubé. «C’est la première fois que je jouais avec lui, je crois qu’il y aura un peu d’adaptation à faire, mais c’est bon pour le futur», a déclaré Rochette, qui affrontera dimanche ses anciens coéquipiers des Saguenéens.

«Avec la défaite, c’est assez calme dans le vestiaire, alors je n’ai pas encore eu l’occasion de discuter avec mes coéquipiers des stratégies à adopter contre Chicoutimi. 

C’est sûr que ce sera un peu spécial, car j’ai de bons amis de l’autre côté, mais je vais me concentrer sur ma «game».»

Quant à Côté-Cazenave, il n’a pas mal pris le fait d’être remplacé après deux périodes. «Il y a du positif et du négatif. Je sais que je suis capable de faire encore mieux que ça, mais je n’ai jamais abandonné. Je veux être là pour les gars», a déclaré l’ancien des Tigres de Victoriaville avant d’ajouter qu’il aimerait bien avoir de meilleurs résultats sur la glace cette année.

Richardson enchanté

L’atmosphère était évidemment meilleure dans le vestiaire de l’Armada, où l’entraîneur Bruce Richardson a dit à ses protégés qu’ils avaient disputé leurs meilleures 60 minutes de la saison.

«Je serais menteur de te dire que je m’attendais à une telle performance, mais on avait du «jump», de l’énergie. Les gars sont sortis avec intensité, ils ont pris le contrôle du match en exécutant le plan de match à la lettre», a déclaré l’entraîneur des vainqueurs.