Xavier Cormier et Gabriel Montreuil, qui font la pluie et le beau temps depuis le début de la saison avec le Blizzard du Séminaire Saint-François, ont été rappelés par les Remparts. Montreuil sera en uniforme samedi contre le Drakkar de Baie-Comeau.

Cormier et Montreuil s'amènent en renfort

Deux jeunes attaquants avaient le sourire facile, vendredi, à la pratique des Remparts. Fraichement rappelés du Blizzard du Séminaire Saint-François, la veille, Gabriel Montreuil et Xavier Cormier ont reçu la même consigne de Philippe Boucher que le reste de leurs nouveaux coéquipiers : suivre l’exemple d’Olivier Garneau.

Repêchés par les Remparts respectivement au 49e et 51e rang du dernier repêchage de la LHJMQ, Xavier Cormier et Gabriel Montreuil font la pluie et le beau temps sur le premier trio du Blizzard depuis le début de la saison midget AAA. 

Jeudi soir, après la dure défaite des siens à Victoriaville, où l’attaquant Derek Gentile est tombé au combat, Philippe Boucher a vu une opportunité de récompenser les deux espoirs de l’organisation. «Ce sont deux leaders présentement dans une très bonne bonne équipe midget. On n’est pas dévasté par les blessures, mais les deux gars méritent une chance. On est peut-être aussi déçu de certains autres dans l’équipe», a expliqué l’entraineur. 

Si Cormier devra attendre pour son réel baptême avec les Remparts, Montreuil, lui, sera en uniforme contre le Drakkar samedi après-midi. «Je l’avais adoré au camp. On ne peut pas tous les garder à 16 ans, mais j’avais jonglé avec l’idée dans le cas de Gabriel. En bas de zone, il est gros, fort et il peut amener la rondelle au filet», a mentionné Boucher à propos de celui qui pourrait compléter un trio avec Pierrick Dubé et Jérémy Laframboise.

Le principal intéressé avait le sourire fendu jusqu’aux oreilles, lorsque questionné sur ses débuts annoncés au Centre Vidéotron. «C’est un rêve qui devient réalité. J’essaie de ne pas trop être énervé, mais je le suis un peu», a avoué Gabriel Montreuil, dont le père Éric a porté les couleurs des Harfangs de Beauport. 

L’auteur de 17 buts et 35 points en 29 matchs avec le Blizzard, cette saison, était à Jonquière, jeudi soir, lorsqu’il a reçu «un des plus beaux textos de sa vie» l’avisant qu’il était rappelé par les Remparts. C’est qu’il s’est fait une copine au Saguenay, l’an dernier, lorsqu’il portait les couleurs des Élites. On lui avait fait une place à Jonquière après qu’il ait été retranché par le Blizzard. 

L’exemple Garneau 

Philippe Boucher ne semblait pas s’en faire outre mesure de la défaite de 6-2 face aux Tigres au retour du congé des Fêtes, mais il a tout de même lancé quelques défis à ses vétérans pour la deuxième moitié de saison. À son «futur capitaine» Olivier Garneau, le pilote des Remparts a demandé de «montrer c’est quoi être une Rempart de Québec». 

Garneau n’a pas tardé à répondre. «Il a marqué à peu près 100 buts durant la pratique ce matin. Quand je siffle pour arrêter un exercice de patin, Garneau donne six ou sept coups de patin supplémentaires», a salué l’entraineur, poussant ses éloges un peu plus loin. 

«Quand mes dépisteurs me demandent ce que je veux au repêchage, je leur dis que je veux des Olivier Garneau. C’est la raison pourquoi des gars comme [Mikaël] Robidoux, Dubé, Cormier et Montreuil sont ici. Ce sont des gars comme ça qu’on veut. Si [Matthew] Boucher travaille comme Garneau, si [Pascal] Laberge travaille comme Garneau et si tout le monde suit en arrière, ça va bien aller.»

***

EN BREF

Pas de nerveux d’être échangés

Admettant que les siens connaissent un petit passage à vide, le vétéran défenseur Benjamin Gagné voit d’un bon œil le rappel de Gabriel Montreuil et Xavier Cormier. «Côté éthique de travail, ça donne aux gars une petite motivation supplémentaire à l’entraînement. Tu vois deux gars qui remontent du midget AAA, tu ne veux pas perdre ta place.» Les joueurs des Remparts ne sont toutefois pas particulièrement nerveux à un peu plus d’une semaine de la date limite des transactions, précise Gagné. C’est qu’il semble acquis dans le vestiaire que Philippe Boucher ne touchera pas trop à son noyau. D’ailleurs, le directeur général a dit aimer sa formation telle qu’elle est actuellement, vendredi. «En regardant la vue d’ensemble dans la ligue ce matin, je pense que j’ai une bonne équipe. Même s’il ne se passe plus rien d’autre, quand Kurashev et Boucher sont là, et l’on a rajouté Laberge, on a une bonne équipe de hockey.»

-----

Gentile chanceux dans sa malchance

Solidement atteint à l’œil par un bâton adverse, jeudi soir, à Victoriaville, Derek Gentile «a été très chanceux» dans sa malchance, a rassuré Philippe Boucher vendredi après-midi. L’attaquant risque de manquer le match de samedi après-midi contre le Drakkar, mais c’est seulement en raison de l’enflure autour de l’œil qui lui gêne la vision. La cornée en tant que telle n’a pas été touchée, a révélé une rencontre avec un spécialiste. «C’est plus sur la paupière. L’œil est très rouge, mais il n’a pas été touché directement dedans», a précisé l’entraineur. Si Boucher n’avait rien de nouveau à déclarer concernant la demande de transaction de Gentile, le directeur général des Remparts a tout même précisé que la blessure mineure ne changeait rien à la valeur de son ailier droit. «Le joueur est en santé», a-t-il énoncé au sujet de celui qui pointe au 2e rang des marqueurs des Diables rouges avec 33 points.