Philippe Boucher n'est pas surpris de perdre son adjoint Daniel Renaud, qui a été officiellement nommé entraîneur-chef des Cataractes de Shawinigan vendredi.

Boucher heureux pour Daniel Renaud

Dès qu'il a su que Daniel Renaud avait été invité à participer au processus de sélection pour devenir entraîneur-chef des Cataractes, Philippe Boucher se doutait bien qu'il devrait se mettre à la recherche d'un nouvel adjoint! «Dan est une personne discrète qui fait bien les choses. Je savais qu'il était capable de bien se vendre une fois en entrevue», a dit l'entraîneur-chef des Remparts peu après la confirmation de l'embauche de Renaud à Shawinigan.
Le dg Martin Mondou lui avait demandé la permission de parler à Renaud pendant le récent Défi d'excellence. «Daniel était très important pour nous, il apportait beaucoup aux Remparts. Il est passionné, il fera du hockey toute sa vie et il pourrait être entraîneur-chef pendant longtemps dans la LHJMQ», a convenu Boucher, en lui souhaitant bonne chance.
Renaud en sera à sa première expérience en position de commande. Et cela n'inquiète pas Boucher, qui n'avait jamais dirigé au niveau junior avant de s'amener à Québec en 2013-2014. «Moi non plus, je n'avais pas d'expérience en chef. Je suis persuadé que les Cataractes mettent la main sur un entraîneur-chef de qualité», a noté celui qui savait aussi que Renaud se plaisait beaucoup dans ses fonctions à Québec.
La nomination de son ami venait aussi confirmer qu'il avait le bon choix en l'amenant à Québec, à l'automne 2014. «Ma première décision comme dg avait été de confier l'équipe [Océanic] à Serge [Beausoleil] et Dan comme adjoint. Dès mon premier contact avec Serge, je savais que c'était lui que je voulais, ça devait être la même chose pour Martin avec Daniel.»
Le téléphone sonne
Les Remparts ont ouvert le processus d'embauche pour remplacer Renaud et invitent les candidats à postuler. Déjà, jeudi, le téléphone sonnait. «L'an passé, Marc [Fortier] était le complément idéal pour Dan et moi. On va trouver quelqu'un qui le sera aussi pour nous», a indiqué Boucher, qui prévoit nommer son nouvel adjoint après le repêchage.
Il dirige présentement un sommet de deux jours avec ses dépisteurs à Québec afin de finaliser sa liste en vue du repêchage de la LHJMQ. Il n'a pas transigé depuis l'élimination des siens en première ronde. «On jase, ici et là, mais ce n'est pas une période active. On pense qu'il y aura encore de bons joueurs à notre rang [18e]. Certains clubs détenant plus d'un choix en première ronde seraient prêts à se reculer un peu. Il faut déterminer si on est prêt à s'avancer si tel ou tel joueur glisse au repêchage.»
Québec avait obtenu le premier choix des Sea Dogs dans l'échange de Callum Booth, qui vient de soulever la Coupe du président. «On voulait garder Callum le plus longtemps possible avec nous, mais quand l'occasion est bonne, on tient à accommoder des joueurs qui nous ont rendu de précieux services, comme on l'avait fait avec Nikolas Brouillard [Rouyn-Noranda] et Matt Murphy [Saint-Jean]. Pour Callum, c'était naturel qu'il aille à Saint-Jean. En plus, on pourrait avoir 14 ans de hockey avec ce qu'on a obtenu en retour.»