Peu habitués à jouer avec une avance ces derniers temps, les Remparts n’ont pas réussi à la conserver en troisième, voyant les Tigres marquer deux fois pour forcer la prolongation et les tirs décisifs.

Avance perdue, victoire échappée pour les Remparts

Même s’ils ont mieux fait offensivement qu’à leurs six précédents matchs, les Remparts de Québec n’en ont profité qu’à moitié, mardi au Centre Vidéotron, où un revers de 4-3 en tirs de barrage contre les Tigres de Victoriaville ne leur a procuré qu’un seul point de classement.

Il y avait bonne foule pour ce rendez-vous annuel pendant le Tournoi pee-wee. L’assistance de 11 839 spectateurs était la deuxième en importance cette saison.

Et les trois buts des Remparts étaient leur plus haut total en sept matchs depuis le début du mois de février. Peu habitués à jouer avec une avance, ces derniers temps, ils n’ont pas été en mesure de la conserver en troisième, voyant les visiteurs marquer deux fois pour forcer la prolongation et les tirs décisifs. «On est déçu du résultat. Une chose est certaine, il va falloir apprendre à jouer avec l’avance. En plusieurs occasions, surtout à domicile, où on était en avant par un but en troisième, on a échappé plusieurs victoires en prolongation ou en tirs de barrage. Mais aussi, on fait plusieurs erreurs importantes de concentration dans les mauvais moments», résumait l’entraîneur-chef Patrick Roy.

3-1 en deuxième

Les siens venaient pourtant de disputer l’un de leurs bons matchs, récemment. Ils menaient 3-1 avec deux minutes à faire en deuxième et ils ont vu les Tigres créer l’égalité avec seulement cinq minutes à faire. Les Remparts ont dominé 35-28 dans les lancers, mais le but qui aurait pu faire la différence n’est jamais venu.

«Je voulais nous voir bien jouer défensivement, on l’a fait dans l’ensemble. Mais on ne parvient pas à marquer le but qui aurait cassé les reins [de l’adversaire]», ajoutait Roy, qui pointait aussi l’incapacité de l’unité en désavantage numérique de garder l’écart à deux buts en fin de deuxième.

Pier-Olivier Lacombe (12e), Philipp Kurashev (22e) et Andrew Coxhead (15e) ont marqué pour les Remparts. Mathieu Sévigny (2) et Mikhail Abramov ont répliqué pour les Tigres.

«C’était mon dernier match au Centre Vidéotron, je voulais laisser une bonne impression. J’ai adoré, il y avait une bonne foule aussi, quoi demander mieux? Après trois mois d’absence, c’était difficile au début, mais l’équipe médicale a fait un bon travail. Comme 20 ans, je veux laisser ma marque [d’ici la fin de la saison] pour les jeunes qui sont ici et en plus, j’ai la chance de jouer avec mon frère [Vincent] pour la première fois. Je trouve qu’on surprend beaucoup d’équipes en ce moment, on veut continuer notre bon travail», confiait le fils aîné de Pierre Sévigny, ancien joueur du Canadien qui fut aussi entraîneur adjoint des Remparts.

Shawinigan mercredi

Les Remparts, qui n’ont pas gagné à leurs six derniers matchs (0-4-2), jouent à Shawinigan, mercredi. «Dans un contexte comme celui-là, si on pouvait gagner demain [mercredi], trois points sur quatre, ce serait quand même respectable. En même temps, la confiance n’est peut-être pas à son maximum, mais on a 35 lancers et donné seulement sept chances de marquer, si on continue à jouer ainsi, la rondelle va tourner de notre côté», ajoutait Roy.

«C’est décevant, c’est la vie, mais il faut être capable de garder l’avance avec 20 minutes à jouer. La bonne chose, c’est qu’on a été capable de marquer. On va être prêt pour demain, on va aller la chercher à Shawinigan, je le garantis», disait pour sa part le défenseur Pier-Olivier Lacombe.