Le défenseur Benjamin Gagné n’a pas reculé d’un pouce dans son nouveau rôle d’attaquant.

Avalanche de tirs pour les Remparts contre Shawinigan

La loi de la moyenne a joué à la faveur des Remparts de Québec, vendredi au Centre Vidéotron. Un but d’Andrew Coxhead avec un peu moins de sept minutes à faire leur a permis de vaincre les Cataractes de Shawinigan 2-1 dans un match où ils auraient pu toucher la cible bien plus souvent.

Les Remparts ont dominé 34-11 dans les lancers au but, dont 16-1 dans une première période où ils étaient partout sur la patinoire.

«Ça fait longtemps que je n’avais pas vu 16-1 en première période, et je me demande si leur lancer a frappé le but. Ç’a été un bon début de match pour nous, on patinait bien, on voulait bien jouer défensivement, et c’est ce qu’on a fait», soulignait Patrick Roy à propos de cette domination aux lancers.

Sans la tenue du gardien des Cataractes Antoine Coulombe, les siens auraient pu prendre une avance bien plus confortable que celle de 1-0 affichée au tableau après 20 minutes grâce à un but Xavier Cormier (2e). Ils ont inscrit un deuxième filet dans cette période, mais celui-ci a été refusé après révision.

Les Cataractes ont été moins généreux dans leur zone en deuxième, et ils ont profité d’une belle montée de Mavrick Bourque pour faire 1-1 avec 49 secondes à écouler à la période, ce qui allait rendre la troisième déterminante.

«On est sorti fort, on a eu une très bonne première période, malheureusement, on n’a pas été capable de marquer. Ça aurait dû être 3 ou 4-0 après une période. Eux, ils ont mieux répondu en deuxième, et en troisième, on a eu plusieurs chances de marquer et on a finalement réussi à en marquer», résumait Roy.

Le 10e but de la saison d’Andrew Coxhead a permis aux Remparts de l’emporter pour une deuxième fois de suite. Il s’agit d’une 15e victoire en 33 matchs pour eux, cette saison.

«J’étais content qu’elle rentre et qu’on remporte ce match. Nous avons eu beaucoup de lancers, mais on aurait pu aller un peu plus au filet. C’est quand même toujours bon d’avoir plusieurs lancers, ne reste qu’à capitaliser sur nos chances», disait l’auteur du but victorieux.

Gagné fait bien à l’avant

Coxhead jouait en compagnie du capitaine Benjamin Gagné, utilisé à l’avant dans un deuxième match de suite. «Il joue bien à l’avant pour un défenseur... Je lui disais un peu où se placer sur les mises au jeu, mais il s’adapte rapidement.»

«J’ai aimé le jeu de Ben à l’aile, il a été très bon en fin de match lorsqu’ils ont retiré leur gardien. Il semble bien s’adapter. Ce trio va devoir jouer un rôle important en l’absence de Philipp Kurashev, tout comme [Louis-Filip] C», précisait Roy en parlant de la ligne complétée par Matthew Grouchy.

Les Remparts reçoivent les Saguenéens de Chicoutimi, samedi (16h), pour le dernier match avant la pause des Fêtes. À la veille de l’ouverture de la période des transactions, reste à voir si certains joueurs des Remparts disputeront un dernier match avec l’équipe.

«Je ne sais pas s’ils sont habitués, peut-être un peu, mais je ne le ressens pas nerveux. Notre façon de jouer depuis le début de la saison me plaît, et je n’ai pas l’habitude de faire beaucoup de changements [aux fêtes], j’essaie de garder le noyau, de leur donner la chance de compétitionner ensemble et espérer avoir de bonnes séries éliminatoires», soulignait Roy.

NOTE : Pendant le match, le collègue Steve Turcotte, du Nouvelliste, a dévoilé que Félix Tremblay passerait aux Cataractes en retour d’un choix de quatrième ronde dès l’ouverture de la période des transactions, dimanche. Le défenseur des Remparts n’a enfilé l’uniforme que cinq fois cette saison.

+

DES ANCIENS CHEVALIERS IMPRESSIONNÉS 

Les Chevaliers de Lévis, qui ont remporté leur 30e victoire en 30 matchs depuis le début de la saison, vendredi après-midi, impressionnent beaucoup leurs anciens coéquipiers Antoine Coulombe (photo) et Xavier Bourgault, qui s’alignent avec les Cataractes de Shawinigan.

«Pour vrai, c’est gros ce qu’ils font», admet Coulombe, dont le frère jumeau Olivier porte les couleurs de l’équipe de l’heure au Québec qui fait tomber à peu près tous les records de la Ligue midget AAA reliés à cette rarissime séquence victorieuse. Imaginez si les Chevaliers comptaient en plus sur les services des deux joueurs de 16 ans des Cataractes...

«Je suis pas mal occupé avec mes affaires, ici, mais je regarde quand même ce qu’ils font. J’en jase souvent avec mon frère, ma mère m’en parle aussi. Je savais qu’on allait avoir une bonne équipe si je revenais, mais je ne m’attendais pas à ce qu’ils en gagnent 30 en ligne. Il n’y a personne qui peut prédire ça», expliquait le cerbère de Montmagny, repêché en deuxième ronde par les Cataractes à la suite de sa dernière saison avec les Chevaliers.

«Mon frère joue avec eux, mes chums sont là, je suis vraiment content pour eux. Je pense qu’ils peuvent se rendre pas mal loin. Ils ont du talent et une bonne chimie d’équipe», disait-il à propos de son ancienne équipe.

Même constat de la part de l’attaquant Xavier Bourgault, qui jouait aussi avec les Chevaliers, l’an passé. «Je m’attendais à ce qu’ils connaissent une bonne saison, mais 30 de suite, c’est impressionnant. On en avait gagné 14 d’affilée, l’an passé. Ils ont une bonne équipe. Ils comptent sur de bons vétérans et ils ont ajouté des jeunes avec beaucoup de vitesse.»

Le centre de L’Islet ne souhaite que du bien à son ancienne formation. «J’aimerais qu’ils remportent le Challenge, car on avait perdu en finale, l’an passé. Ils ont aussi tous les effectifs pour aller jusqu’au bout.»