Dans la défaite des siens, Anthony Duclair a marqué son 45e but de la saison, vendredi, en plus d'ajouter deux aides.

Armada 6/Remparts 4: ramenés sur terre

Les unités spéciales ont encore fait la loi, vendredi, au Colisée de Québec. Mais au contraire de la veille, les Remparts ont perdu au change, vaincus 6-4 par l'Armada de Blainville-Boisbriand. Quatre des six buts des gagnants ont été enfilés à forces inégales, 6 sur 10au total de la soirée.
«On n'était pas prêts dès le début, on a commencé mollement. Il fallait retomber sur terre», a commenté l'attaquant Anthony Duclair, après avoir vu sa bande freiner sa série de sept victoires. «On est l'une des meilleures équipes dans la Ligue, mais on a encore beaucoup à prouver.» Les Remparts souffrent d'un manque de constance, selon lui.
Ce qui n'est pas son cas personnel. Le numéro 10 a marqué un but pour porter sa récolte saisonnière à 45, en plus d'ajouter deux aides. Il inscrivait au moins un point dans un septième match de suite, un 11e sur 12 en janvier pour 14 buts et 12 aides dans le mois. Duclair a aussi franchi la barre des 200 points (201) en 167 rencontres régulières dansd le junior.
Comme la veille, les Remparts perdaient 1-0 après une période. «C'était sûr que Blainville n'allait pas prendre 10 pénalités mineures en deuxième période [comme Halifax, jeudi]. C'est l'une des équipes les plus disciplinées de la Ligue. On a réalisé qu'on n'était pas trop forts pour la Ligue, qu'on a des choses à travailler», a affirmé l'entraîneur-chef Philippe Boucher.
Booth remplace Brassard
L'Armada menait 5-1 après 40minutes et Boucher a changé son gardien. François Brassard, «ç'a pas été sa meilleure», a admis le patron. «Un arrêt ici et là aurait pu faire du bien. Pendant ce temps-là, [Samuel] Montambeault réussissait à arrêter des rondelles qu'il ne voyait pas», a-t-il ajouté, au sujet du portier des visiteurs.
Callum Booth a remplacé Brassard en troisième, tandis que l'offensive des locaux se réveillait et dominait 20-5 au chapitre des tirs dans le dernier tiers. Booth a cédé sur une échappée de Danick Martel alors que Blainville évoluait à court d'un homme. Martel a même eu le temps de prendre son retour.
Spectateur au festival du sifflet de jeudi entre Québec et Halifax, l'entraîneur-chef de l'Armada avait averti ses hommes de rester disciplinés. «Le cinq contre cinq est très important pour nous, on n'a pas les habiletés que les joueurs des Remparts ont. On est des travaillants», a expliqué Jean-François Houle, dont l'attaque massive souffrait d'une séquence de 0 en 21 au début de la semaine.
Tyler Brown a inscrit son premier but et premier point en 11matchs dans l'uniforme des Remparts, contre son ancienne équipe. Brown a été échangé de Blainville à Québec le 28 décembre. Adam Chapman et Nick Sorensen ont aussi marqué pour Québec.
Chapman a réussi son but sur l'attaque massive. Boucher songe à l'insérer sur la première vague du jeu de puissance, en remplacement du seul défenseur, Cody Donaghey, et de poster Chapman devant le filet. «En tant qu'ancien défenseur, ça me pince un peu d'envoyer cinq avants en avantage numérique, mais si on a à le faire, on va le faire», a tranché le coach.
Les Remparts accueillent le Drakkar mardi, troisième meneur de division en trois matchs. Baie-Comeau domine le classement de la Ligue avec 72 points et pourrait aligner une 10e victoire de suite, samedi (16 h), à Chicoutimi.
********************
Un match de suspension pour Ryan et Ciampini
Après la rencontre de jeudi contre Halifax, Philippe Boucher réclamait des mesures disciplinaires contre Andrew Ryan. Le joueur des Mooseheads venait de tirer la rondelle au visage d'Adam Erne, alors que le 73 des Remparts croulait sur la glace sous les doubles-échecs dans le dos de Luca Ciampini. Le patron du club de Québec a été exaucé. Ryan a reçu un match de suspension, vendredi, tandis que Ciampini écopait déjà d'une soirée de repos à la suite de la punition de match imposée par l'arbitre.
Difficile de ne pas y voir une vengeance du plaquage par-derrière d'Erne à Jonathan Drouin, le 6 décembre, à Halifax. Le même soir, Nick Sorensen (Remparts) avait servi un double-échec à la gorge à Darcy Ashley. Ni Erne ni Sorensen n'avaient été suspendus. Chez les Mooseheads, on cherche la logique. «Est-ce que c'est un système à deux vitesses? On a deux gestes identiques [Ciampini et Sorensen] avec des conséquences à l'opposé», questionne le coach Dominique Ducharme, sur le site Sports and Moore. Un match de suspension ne pouvant être contesté, Ciampini et Ryan ont regardé la partie des tribunes, vendredi, à Shawinigan.