Anthony Gagnon se doutait qu’il pouvait aboutir sous d’autres cieux.

Anthony Gagnon heureux d’aboutir avec les Remparts

Alors que son ancienne équipe, l’Océanic de Rimouski, avait quatre joueurs de 20 ans en surplus, Anthony Gagnon se doutait qu’il pouvait aboutir sous d’autres cieux. Et même si son arrivée amène les Remparts à avoir un «20 ans» en trop, il affirme être très heureux de porter les couleurs des Diables rouges.

«C’est une bonne nouvelle pour moi, je m’entends bien avec tout le monde. Patrick [Roy] voulait obtenir mes services et m’a dit que je passerais probablement l’hiver ici», a expliqué Gagnon après l’entraînement des Remparts vendredi matin. Il faut dire que Félix Bibeau partira au camp d’entraînement des Islanders de New York et qu’il participera ensuite au camp des Sound Tigers de Bridgeport, dans la Ligue américaine, s’il est retranché.

«Je souhaite à Félix de vivre son aventure jusqu’au bout là-bas, mais, personnellement, j’aimerais beaucoup qu’il revienne à Québec, car c’est tellement un bon joueur», a commenté Gagnon.

Après avoir marqué 19 buts et inscrit 23 aides, Gagnon sait qu’on s’attend à ce qu’il apporte sa contribution à l’offensive. «Par contre, je suis aussi un joueur qui est capable de travailler dans les deux sens de la patinoire, je me débrouille bien en zone défensive et en désavantage numérique et je sais aussi que l’équipe recherchait un joueur avec ces qualités.»

Comme Huntington

Gagnon se verrait très bien éclore à sa dernière saison junior comme l’a fait son ancien coéquipier de l’Océanic, Jimmy Huntington, qui a signé un contrat avec le Lightning de Tampa Bay après avoir coiffé son stage junior d’une saison de 92 points aux côtés du jeune prodige Alexis Lafrenière.

«Jimmy jouait avec moi, j’ai vu ce qu’il faisait et je vais m’en inspirer. J’ai beau ne pas avoir été repêché, je sais que c’est possible de signer un contrat après une bonne saison 20 ans», explique-t-il.

Gagnon habite avec le jeune défenseur Charle Truchon, choix de deuxième ronde des Remparts sur qui l’équipe mise beaucoup. «À ma cinquième année, c’est aussi mon rôle d’épauler des jeunes comme lui. Ça me rappelle des souvenirs», indique-t-il.

Alors que les Remparts étaient l’ennemi quand il évoluait à Rimouski, Gagnon n’a pas tardé à renouer avec de vieilles connaissances à Québec. «J’ai joué avec [Darien] Kielb à Gatineau et en même temps que Bibeau et Jérémy Laframboise au niveau midget AAA. J’ai aussi eu Anthony Pagiarulo comme coéquipier à Rimouski. Il a vraiment éclos ici à Québec et il joue très bien après quelques saisons dans l’ombre de Colten Ellis», termine Gagnon.

Départs et arrivée

Le directeur général et entraîneur Patrick Roy a retranché l’ailier Tristan Gagné du camp d’entraînement des Remparts vendredi alors que l’arrière Adam Cardona, âgé de 16 ans, a quitté pour retourner avec les Lions du Lac Saint-Louis. Roy avait auparavant cédé un choix de dixième ronde au prochain repêchage aux Tigres de Victoriaville pour mettre la main sur Tommy Luneau, un centre de 18 ans. Celui qui s’alignait avec les Estacades de Trois-Rivières au niveau Midget AAA au cours des deux dernières saisons est aussi le frère de Tristan Luneau, l’un des meilleurs espoirs du prochain repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Les Remparts comptent donc maintenant 28 joueurs et Patrick Roy procédera aux dernières coupures lundi matin, après les deux matchs hors-concours de la fin de semaine, à Baie-Comeau. L’équipe reprendra ensuite l’entraînement au pavillon de la Jeunesse mardi matin.