Anthony Duclair (à gauche) a mené l'attaque des Diables rouges avec quatre points, dont son deuxième tour du chapeau de la saison.

Anthony Duclair vise les 50 buts

En inscrivant ses 34e et 35e buts de la saison mercredi, l'attaquant Anthony Duclair a partagé pendant 24 heures le premier rang des buteurs de la LHJMQ avec Anthony Mantha, qui a marqué jeudi soir ses 36e et 37e buts. S'il conserve son rythme de croisière, le franc-tireur des Remparts est en voie d'atteindre le chiffre magique de 50 d'ici la fin de la saison, ce qui est devenu une rareté dans le circuit Courteau. Ce n'est toutefois pas ce qui réjouit le plus le Montréalais, par les temps qui courent.
Après une saison en dents de scie en 2012-2013, Duclair avait promis de repartir sur de nouvelles bases, cette saison. Plus encore, il souhaitait redevenir le dangereux marqueur qui s'était fait connaître aux côtés de son ancien coéquipier midget AAA du Lac-Saintt-Louis, Jonathan Drouin, et qui suscitait l'inévitable question : Duclair ou Drouin? Et pour cause! À leur dernière saison comme coéquipiers avec les Lions en 2010-2011, Duclair (25 buts et 32 passes en 34 matchs) et Drouin (22 buts et 36 passes en 38 matchs) avaient connu des saisons quasi identiques de 57 et 58 points.
Aujourd'hui, ce n'est toutefois pas tant son succès offensif qui plaît à Duclair - l'objectif de 50 buts ne s'est imposé que récemment -, comme le fait d'offrir de bonnes prestations, soir après soir.
«Marquer 50 buts, je ne pensais pas trop à ça, mais plus je m'approche de la marque, plus j'y pense, c'est sûr. L'important, c'est surtout que je continue de jouer ma game et que je reste constant», a affirmé le numéro 10, qui a reçu un congé d'entraînement jeudi afin de soigner une légère blessure au dos.
La recherche de cette constance, c'est le seul objectif que le Mont-réalais de 18 ans et son entourage avaient établi avant le début de la présente saison. Et jusqu'à maintenant, ça paie - littéralement! -, puisque les Rangers de New York n'ont pas hésité à le mettre sous contrat entre Noël et le jour de l'An.
«À voir la confiance qu'ils m'ont démontrée depuis le début de la saison, c'est chaleureux. Avec le contrat qu'ils m'ont donné, ils ont investi en moi. C'est pour ça que je vais continuer de travailler fort. Ça n'arrête pas là. Ça me motive», a soutenu Duclair, qui avait été sélectionné en troisième ronde (80e au total), en juin.
Un oeil sur la coupe memorial
Dans l'immédiat, le rapide ailier droit se concentre toutefois sur le succès des Remparts, qu'il juge en mesure d'étonner d'ici la fin de la saison.
«Je crois en nos chances cette année. On l'a prouvé déjà contre les grosses équipes. On va le prouver encore dans le futur. Je pense qu'on peut surprendre du monde, même s'il y a des personnes qui nous voient au bas du classement. Je crois en nous à 100 %, et l'année prochaine aussi. On a du talent à l'attaque, François [Brassard] joue du bon hockey et notre défensive est pas mal stable.»
Même s'il aimerait évoluer dans la LNH à l'automne, Duclair s'attend à endosser l'uniforme des Remparts une dernière fois en 2014-2015, une perspective qui, avec le spectre de la Coupe Memorial, l'enchante.
«C'est comme une situation idéale de revenir à Québec l'année prochaine. À 19 ans, ce sera sûrement ma dernière année junior et je pense qu'on a de très bonnes chances d'avoir la Coupe Memorial. Vivre ça à Québec, ce serait quelque chose de spécial» a laissé entendre Duclair, qui aimerait ajouter une Coupe Memorial à la Coupe Jimmy-Ferrari remportée avec les Lions en 2011.