Anthony Duclair a récolté cinq buts et trois passes au cours des trois derniers matchs, ce qui lui a valu d'être nommé première étoile de la semaine dans la LHJMQ.

Anthony Duclair file à toute allure vers les 50 buts

Les Remparts n'ont pas eu de marqueurs de 50 buts dans leur alignement depuis sept ans, alors que Brent Aubin atteignait le chiffre magique à l'intérieur d'une saison de 105 points. Avec ses 42 buts en 47 matchs, Anthony Duclair est non seulement en voie de réaliser l'exploit, mais au rythme où il accumule les filets, il peut même se permettre de rêver à 60!
Au cours de la fin de semaine seulement, Duclair a inscrit cinq buts, réussissant notamment son troisième tour du chapeau de la saison à Gatineau, jeudi, ce qui lui a permis de devenir le premier joueur de la LHJMQ à cumuler 40 buts. À cela, il a ajouté un doublé à Val-d'Or, samedi. Dans les deux cas, il a été crédité du but gagnant.
Il s'agissait des neuvième et dixième matchs de plus de deux buts de l'espoir des Rangers de New York cette saison. Il a également récolté une mention d'aide pour chacune de ses parties de la fin de semaine, incluant celle de dimanche à Rouyn-Noranda. Une production qui lui a valu d'être nommé première étoile de la semaine dans la LHJMQ.
«Quand il joue comme ça, il est dur à arrêter. Cette année, il a joué majoritairement comme ça. Il est passé à travers tellement d'émotions, surtout avec la signature de son contrat. Il y a eu une petite baisse de régime après, rien de majeur, mais quand il joue comme ça, il est vraiment dangereux. Il distribue des mises en échec, il patine, il utilise sa vitesse. Il n'a pas besoin d'être derrière les défenseurs pour partir en échappée. Il peut partir de loin et avoir ses chances de marquer quand même», a analysé le pilote des Remparts, Philippe Boucher, après la performance dominante de son joueur à Gatineau, jeudi.
Depuis que la cible des 50 buts est en vue, l'ailier droit originaire de Laval, qui a fait preuve d'une constance quasi irréprochable cette saison, ne cache pas être passé en deuxième vitesse. Même qu'il souhaite en finir au plus vite avec les 50 buts, comme en font foi ses performances des trois derniers matchs.
81 buts chez les pee-wee
«Pour l'instant, ça va bien pour moi, mais ça va bien pour l'équipe aussi. Je veux juste continuer sur cette lancée-là. C'est sûr que j'aimerais ça régler ça le plus vite possible. Mais ce ne sera pas facile avec nos prochains matchs qui seront contre des équipes de haut de classement», a laissé entendre Duclair, convaincu qu'il ne battra pas de sitôt son record personnel de 81 buts réalisé à sa deuxième année pee-wee.
Il n'en demeure pas moins que le produit des Lions du Lac Saint-Louis se retrouve dans une position idéale pour continuer d'engraisser sa fiche offensive. «C'est le fun d'avoir autant de profondeur dans cette équipe-là. On a la chance d'avoir beaucoup de joueurs talentueux en attaque. Être sur un deuxième trio, ça me permet de ne pas jouer tout le temps contre la meilleure paire de défenseurs de l'autre côté. Je prends avantage de ça et mes coéquipiers aussi», a-t-il convenu.
S'il parvient à atteindre le plateau des 50 buts d'ici la fin de la saison, Duclair rejoindra un club sélect de cinq joueurs ayant réalisé l'exploit dans l'histoire des nouveaux Remparts (1997). Il s'agit d'Alexander Radulov (61, 2005-2006), d'Éric Chouinard (57 et 1999-2000 et 50 en 1998-1999), de Brent Aubin (51, 2006-2007), de Simon Gagné (50, 1998-1999) et de David Massé (50, 2002-2003).
«Quand tu regardes les joueurs qui ont marqué 50 buts dans l'histoire des Remparts, ce serait un honneur de me retrouver dans le même groupe que ceux qui ont réalisé ça avec cette organisation-là», a conclu celui que ses coéquipiers appellent «Tony-D».
Un exploit rare
Si Anthony Duclair (42 buts) file à toute allure vers la marque des 50 buts, il n'est pas le seul attaquant de la LHJMQ en voie de réaliser l'exploit cette saison. Le chiffre magique de 50 buts semble également atteignable pour Anthony Mantha (41) (photo), des Foreurs, et Jean-François Plante (40), des Tigres, respectivement âgés de 19 et de 20 ans. À 18 ans, l'ailier des Remparts est toutefois le plus jeune des trois. Il s'agirait de la première campagne depuis la saison 2008-2009 à se conclure avec plus d'un marqueur de 50 buts dans le circuit Courteau. Cette saison-là, deux représentants des Voltigeurs de Drummondville, Yannick Riendeau (58) et Mike Hoffman (52), avaient dépassé la prestigieuse marque. La même année, l'attaquant des Remparts Mikhail Stefanovich avait passé à un filet de se joindre à eux. Depuis cette année-là, un seul joueur par saison a revendiqué le titre de marqueur de 50 buts, soit Anthony Mantha, Foreurs (50, 2012-2013), Zach O'Brien, Titan (50, 2011-2012), Étienne Brodeur, Maineiacs (53, 2010-2011) et Gabriel Dumont, Voltigeurs (51, 2009-2010). 
Un comité de sélection presque complet
L'identité de quatre des cinq membres du comité de sélection de la Coupe Memorial 2015 est connue. Sa présidence est assurée par Paul Wilson, un associé du cabinet de relations publiques National. Il est appuyé par Michel Côté, un ancien ministre conservateur, qui occupe ce rôle depuis de nombreuses années. Il fait également partie du conseil directeur du Temple de la renommée de la LHJMQ. Les deux autres membres du comité, nommés par le président, sont Hugues Constantineau, un gestionnaire de porte-feuilles chez RBC, et André Baril, un avocat, tous deux spécialistes dans l'organisation de grands événements. Un cinquième membre en provenance du monde du hockey viendra remplacer Norman Flynn, qui a dû se désister en raison de ses obligations professionnelles à RDS. «Chaque membre est responsable d'évaluer un aspect précis du cahier des charges, mais tous donnent une note globale», a expliqué le responsable des communications de la LHJMQ, Photi Sotiropoulos, qui agit pour sa part à titre de membre-conseil, tout comme le commissaire Gilles Courteau. La visite du comité de sélection de la Coupe Memorial à Québec est prévue le 19 février.