L'attaquant Aleksei Sergeev avait marqué 14 buts et inscrit 31 aides l’an dernier, à sa première saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Aleksei Sergeev au repos forcé pour six semaines

Les Remparts de Québec seront privés des services de leur attaquant Aleksei Sergeev pour les six prochaines semaines, celui-ci s’étant blessé à la clavicule lors du premier match de la saison contre les Tigres de Victoriaville.

Le verdict, tombé suite à la rencontre de Sergeev avec le DFrançois Marquis, n’a pas surpris le directeur général et entraîneur des Remparts, Patrick Roy. «Quand il est sorti, il était en douleur. C’est la clavicule comme la dernière fois, mais un peu plus bas. C’est arrivé sur un jeu de base alors qu’il essayait de couper au filet», a-t-il expliqué au Soleil.

«On va avancer [Nathan] Gaucher dans l’alignement et [Xavier] Fillion va jouer au centre du quatrième trio», poursuit Roy à propos des changements qui surviendront durant l’absence du Russe qui avait marqué 14 buts et inscrit 31 aides l’an dernier, sa première saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Le défenseur Édouard Cournoyer avait aussi revêtu l’uniforme dimanche en raison de l’absence de Sergeev.

Quant au premier choix des Remparts au dernier repêchage international, le Japonais Yu Sato, il est plus près d’un retour, mais son cas sera réévalué d’ici jeudi. Les Diables rouges recevront vendredi les Huskies de Rouyn-Noranda pour leur premier match local de la saison. «Yu va bien, mais il n’est pas encore à 100 % et on ne veut pas prendre de chance avec lui», a signalé Roy.

Le pilote des Remparts est évidemment satisfait du début de saison des siens, qui ont réussi à soutirer deux victoires dans des matchs serrés en fin de semaine. «Je ne me fixe pas vraiment d’objectif au niveau des résultats, je veux plutôt voir comment on progresse. Je suis content, car on a ramassé des victoires alors qu’on tirait de l’arrière. Ça me plait de voir du caractère comme ça. Cependant, je souhaiterais qu’on donne un peu moins de chances de marquer parce que je trouve qu’on a souvent laissé Pag [le gardien Anthony Pagliarulo] à lui-même», conclut-il.