Le gardien des Huskies, Zachary Émond, a été brillant malgré la défaite de 2-1 de Rouyn-Noranda, frustrant les attaquants des Remparts à 33 reprises.

12e victoire en prolongation et record pour les Remparts

Vainqueurs 2-1 sur les Huskies de Rouyn-Noranda, dimanche, les Remparts ont établi un record de la LHJMQ avec une 12e victoire en prolongation cette saison. Et qui d’autre que l’homme des grandes occasions Benjamin Gagné pour trancher le débat!

Après avoir marqué 18 buts lors des deux matchs précédents, la réserve offensive des Remparts semblait à sec avec un retard de 1-0 à la marque des 55 minutes. Les visiteurs n’affichaient alors que 10 tirs au but, mais s’apprêtaient à déguerpir avec le magot grâce au brio de leur gardien.

Originaire de Saint-Cyprien, près de Trois-Pistoles, Zachary Émond remplace le portier régulier des Huskies, Samuel Harvey, victime d’une commotion la veille, à Rimouski. Face aux Remparts, contre qui il a eu du succès à ses quatre affrontements, le cerbère de 17 ans a réalisé 33 arrêts.

Mais après le tir frappé de Sam Dunn en avantage numérique, tard en troisième, Émond n’a pas été non plus en mesure de bloquer le lancer de Gagné après seulement 42 secondes dans la quatrième période. Gagné inscrivait son neuvième filet de la campagne, mais aussi, et surtout, son quatrième en prolongation cette saison!

«Je me considère comme un bon patineur et en prolongation, à trois contre trois, ça me donne l’occasion de rejoindre l’attaque. Avec des bons joueurs comme Philipp Kurashev et Gregor MacLeod, c’est sûr que des jeux vont arriver et des choses vont s’ouvrir. Je prends les occasions qui viennent à moi», a commenté avec humilité le défenseur, qui fait partie des cinq meilleurs marqueurs du circuit en prolongation avec son coéquipier Jesse Sutton, aussi auteur de quatre réalisations dans cette situation.

Boucher l’avait prédit

L’entraîneur Philippe Boucher avait d’ailleurs prédit une autre victoire en prolongation de ses hommes, entre la deuxième et la troisième période, dans le vestiaire.

«À 0-0, même si on venait de marquer 18 buts dans les deux matchs précédents, il ne fallait pas être frustrés. Je l’ai rappelé dans la chambre et j’ai dit aux gars qu’au pire-aller, Sutton irait la mettre dedans pour qu’on batte le record! Je me suis juste trompé de gars», a lancé un coach fier de ses protégés.

Ses Remparts effacent justement une marque des Huskies de la saison 2015-2016. Ils rejoignent du même coup ces mêmes Huskies au sixième rang du classement avec 75 points, même si Rouyn garde l’avantage avec un match disputé de moins. Au matin du 1er février, Rouyn détenait neuf points d’avance sur Québec.

Les Remparts surfent sur une séquence de cinq victoires consécutives, huit à leurs neuf dernières sorties. Quatre de ces victoires ont été acquises en prolongation. Fait d’armes qui ne peut s’avérer que positif en vue des séries, qui s’amorceront dans moins de quatre semaines.

«On a joué beaucoup de parties serrées et on a des gars qui peuvent faire la différence, analyse Boucher. Les gars ont du plaisir dans ces situations-là. On veut amener la rencontre en supplémentaire, c’est quand même spécial. Même si la prolongation se joue à cinq contre cinq en séries, c’est toujours un moment de pression et à date, sous la pression, on répond très bien.»

À trois ou à cinq, «la prolongation, ça ne nous stressera pas», résume de son côté Gagné, avec simplicité.

Si les Huskies ont généré peut d’attaque, le gardien des Remparts Antoine Samuel bloquant 10 tirs, leur but a suivi une belle pièce de jeu individuelle de Mathieu Boucher, qui s’est moqué des défenseurs Andrew Picco et Étienne Verrette au milieu du troisième vingt.

Absents 

Du côté de Québec, les seuls absents étaient encore Mikaël Robidoux et Tomas Dajcar, blessés. Tandis que Rouyn pâtissait de plusieurs avec entre autres le quatrième pointeur de l’équipe, Félix Bibeau, blessé, ainsi que des deux défenseurs de 20 ans Taylor Ford, aussi blessé, et Will Thompson, suspendu.

Les Remparts reprennent l’entraînement mardi matin et leur prochain match aura lieu vendredi contre l’Armada de Blainville-Boisbriand.