Matthew Grouchy a été le seul marqueur des Remparts dans la défaite.

Remparts 1 / Armada 4: une période de trop

La troisième période était de trop samedi soir pour les Remparts de Québec, qui se sont inclinés 4-1 devant l’Armada, à Boisbriand.

À leur troisième match en trois soirs, les protégés de l’entraîneur Patrick Roy ont encaissé trois buts dans les huit dernières minutes de jeu, dont quand même deux dans un filet désert. Mais c’est le décompte des tirs au but 15-2 en faveur de l’Armada au dernier tiers qui laisse comprendre que le réservoir des visiteurs était à sec.

«On a joué un maudit bon match», a d’emblée commenté Roy au téléphone, après la défaite. «En première, on était sur la coche. On aurait dû sortir de là au minimum avec deux buts, mais leur gardien a été bon et on a manqué d’opportunisme autour de leur filet.»

Les Remparts ont fait jeu égal avec leurs hôtes durant les deux premières périodes. Matthew Grouchy a ouvert le pointage pour les visiteurs en première au profit d’une double supériorité numérique, sur des passes d’Aleksei Sergeev et de Philipp Kurashev.

Puis Simon Pinard, de l’Armada, a créé l’égalité en milieu de deuxième avec son premier but dans la LHJMQ. Pendant que son gardien Émile Samson se surpassait à quelques occasions à l’autre bout de la patinoire face aux menaces des Remparts.

Les gars de Québec auraient bien aimé venir à bout du petit Samson à ce moment, parce qu’au troisième vingt, ils ne l’ont plus rejoint qu’à deux maigres reprises.

Sur 60 minutes, Québec a eu le dessus 21-14 au chapitre des lancers dangereux, même si Blainville-Boisbriand a tiré 34 fois contre 30.

L’espoir du Canadien de Montréal Joël Teasdale a fait 2-1 en déjouant Anthony Morrone sans aide en milieu de troisième engagement. Puis fidèle à son habitude avec un déficit d’un but, Roy a retiré le portier Morrone à plus de deux minutes de la fin, ce qui a permis à Teasdale, auteur de trois points dans la rencontre, et à Samuel Bolduc de marquer dans une cage abandonnée.

«En troisième, on a manqué un peu de gaz, mais le mal était déjà fait. On a eu nos chances. Mais on méritait un meilleur sort», a-t-il insisté.

Un revirement causé en zone centrale menant au but gagnant de Teasdale et la façon trop passive d’aborder une remise en jeu à six contre cinq à la fin sont les deux éléments négatifs que le patron a relevés.

En plus de la fatigue de livrer trois matchs en trois jours, les Remparts évoluaient sans trois attaquants-clés : Louis-Filip Côté et Olivier Mathieu, blessés, ainsi que Mikaël Robidoux, suspendu.

Le club junior de Québec a perdu à ses quatre dernières sorties sur la route, où il n’a gagné qu’une fois en six rencontres (1-4-1-0). Les Remparts (6-6-1-0) jouent ensuite mercredi, à Québec, avec la visite du Drakkar de Baie-Comeau (9-3-0-1).

***
DEUX TIGES DANS LA MAIN POUR BARIBEAU

Anthony Morrone obtenait son quatrième départ de la saison devant le filet des Remparts, samedi soir . Et c’est lui qui sera toujours en poste pour les prochaines semaines. Car le gardien numéro un, Dereck Baribeau, a été opéré pour une fracture à la main, samedi matin. Les médecins ont introduit deux tiges dans la main de Baribeau, tiges qui lui seront retirées dans quatre semaines. «On verra ensuite si ça prend le bon bord», a indiqué Roy.

Qui dit avoir pleinement confiance en Morrone d’ici le retour de Baribeau. «Il a été très bon ce soir. Il a juste accordé deux des quatre buts, les deux autres étant dans un filet désert. Il a réalisé de gros arrêts», l’a vanté celui qui en connaît un rayon sur le métier de gardien.

Kevyn Brassard servait de réserviste à Morrone et mercredi, contre Baie-Comeau, ce devrait être autour de Marc-Antoine Bérubé-Jalbert d’occuper ce rôle. Brassard, 16 ans, évolue dans le midget AAA, au Collège Charles-Lemoyne, et Bérubé-Jalbert, 18 ans, dans le junior AAA avec Valleyfield.