Kavis Reed dirigera son premier repêchage à titre de directeur général des Alouettes de Montréal, dimanche.

Reed laisse déjà sa trace chez Alouettes

On dirait que le nouveau directeur général Kavis Reed a complètement remodelé les Alouettes de Montréal.
L'ex-coordonnateur des unités spéciales qui a remplacé Jim Popp, le directeur général de l'équipe depuis 1996, a de toute évidence déjà laissé son empreinte sur l'ex-puissance de la section Est, qui a raté les éliminatoires lors des deux dernières campagnes.
L'ailier espacé étoile S.J. Green a quitté, tout comme le plaqueur Alan-Michael Cash, le secondeur Winston Venable, le bloqueur Jeff Perrett et de nombreux autres joueurs de soutien de cette équipe qui a présenté un dossier de 7-11 la saison dernière. En revanche, le vétéran quart Darian Durant s'est joint aux Oiseaux, tout comme l'ailier espacé Ernest Jackson, le bloqueur Jovan Olafioye et plusieurs autres.
Aux yeux des partisans, il semble qu'une toute nouvelle équipe foulera la pelouse synthétique du stade Percival-Molson cette saison. «Le pourcentage de changements est tout juste sous la barre des 25 % et c'est probablement un taux de roulement normal pendant la saison morte pour un club de la LCF», a noté Reed jeudi. «Nous avons libéré certains gars qui ne correspondaient pas à notre nouvelle philosophie, ainsi que d'autres dont les contrats étaient trop lourds.
«Je ne crois pas que notre pourcentage de changements soit si différent de celui des autres équipes de la LCF, mais chaque fois que tu changes la direction d'un club tu obtiens l'opportunité de transformer sa culture. Nous tentons d'établir une très bonne ambiance, qui entraînera de bons résultats sur le terrain.»
L'ambiance n'a pas été tellement agréable au cours des dernières campagnes au sein d'une équipe habituée de dominer l'Est (elle a participé au match de la Coupe Grey à huit reprises et l'a gagné trois fois entre 2000 et 2010). Depuis leur dernière participation au match de la Coupe Grey, les Alouettes ont une fiche de 1-4 en éliminatoires.
Reed, qui s'est joint aux Alouettes à titre de coordonnateur des unités spéciales sous Popp en 2015, s'est révélé contre toute attente le choix du propriétaire Robert Wetenhall pour le remplacer à titre de directeur général le 14 décembre. «La ligue est meilleure avec Jim Popp», a dit Reed. «Il a fait un boulot phénoménal à Montréal. Nous tentons de retrouver notre attitude de champions. C'est bien de constater que les Argonauts de Toronto ont fait confiance à Jim Popp pour les relancer.»
Premier repêchage
Ces derniers temps, Reed se prépare en prévision de sa première séance de repêchage de la LCF à titre de directeur général. Les Alouettes ont échangé leur premier choix, troisième au total, aux Lions de la Colombie-Britannique l'an dernier en retour du quart Vernon Adams. Dimanche, les Alouettes pourraient choisir leur premier joueur au 12e rang, mais Reed pourrait être tenté de l'échanger si un joueur qu'il convoite devient disponible.
Ce sera également un moment important pour Éric Deslauriers, qui est directeur du repêchage. L'ex-ailier espacé, qui a toujours fait partie de l'organisation montréalaise, a vu les récents changements s'opérer à l'interne. «Toute bonne chose a une fin. Malheureusement pour Jim, c'était sa dernière saison avec nous.Je n'ai rien de négatif à dire sur lui. Parfois, les changements deviennent nécessaires.»
***
Des espoirs exclus pour dopage
Cinq espoirs du football universitaire ont été exclus du repêchage de la LCF pour avoir contrevenu aux règles antidopage : les receveurs de passes Moy McDonald (McGill) et Rashaun Simonise (Université de Calgary), le spécialiste des longues remise Kain Anzovino (Université Kent State), le joueur de ligne défensive Daniel McNicholl (Université Carleton) et le secondeur Michael Stefanovic (Université de Regina).