Le Red Bull Crashed Ice a été présenté dans la ville de Québec de 2006 à 2015.

Red Bull Crashed Ice: au Québec, mais pas nécessairement à Québec

Le Red Bull Crashed Ice sera-t-il de retour dans la Vieille Capitale en 2020? C’est la question qui a enflammé le Net quand l’entreprise de boisson énergisante a indiqué à son calendrier de 2020 que Québec serait l’hôte, le 7 mars prochain, d’une épreuve du Championnat du monde de Ice Cross, le nouveau nom du Crashed Ice. Le hic, c’est que, dans les faits, Québec désigne la province, et non la ville.

«Le terme Québec inclut donc la possibilité que ça soit à Québec comme ça inclut que ça soit en Beauce, au Saguenay, à Montréal ou peu importe», a expliqué François Papillon, le directeur sportif de la Fédération de Ice Cross chez Red Bull sur les ondes du FM93. «Le terme utilisé est large parce que le contrat final avec le site où sera présentée l’épreuve n’est pas encore signé. Tous les intervenants sont d’accord, tout est aligné, mais nous ne pouvons rien annoncer pour le moment parce qu’il reste encore quelques détails à finaliser.»

Début en Suède

Né en 2001 avec la présentation d’une course en Suède, le Red Bull Crashed Ice s’est arrêté dans la ville de Québec 2006 à 2015. Avec les années, les gens de l’organisation du Red Bull ont réalisé qu’il était possible de développer un sport au lieu de présenter uniquement quelques courses d’envergure. Producteur d’évènements, Papillon donne alors à l’organisation des idées afin de permettre au sport de se développer. Un premier championnat du monde a été organisé en 2010 et Papillon a été nommé directeur sportif de l’évènement. À partir de ce moment, l’organisation a créé des niveaux de compétition «afin de démocratiser le sport en permettant aux débutants d’apprécier et de se développer dans celui-ci» et de faire en sorte que des athlètes de tous les niveaux puissent compétitionner dans un circuit répondant à leurs attentes et leurs aspirations.

Quatre niveaux calqués sur des structures existantes dans d’autres sports, mais en même temps adaptées à la réalité du Ice Cross, ont été créées : le ATSX 1000 (les anciens Red Bull Crashed Ice), aussi appelé la Masters Series, composée de trois épreuves; les évènements 250 et 500, qui font aussi partie des championnats du monde; et le ATSX 100, une catégorie d’entrée composée de championnats nationaux ou de courses locales un peu partout dans le monde.

La course annoncée au Québec le 7 mars sera un évènement 500. Un mois plus tôt (1er février), Percé présentera une compétition de niveau 250. C’est le 28 décembre, en Autriche, que se mettra en branle le calendrier du Red Bull Ice Cross. La grande finale de la classe ATSX 1000 sera présentée à Moscou le 21 mars.