Nicolas Deslauriers, du Canadien, face à Sami Niku, des Jets de Winnipeg, qui disputait son premier match en carrière dans la LNH. Le Finlandais a d'ailleurs marqué son premier but en carrière dans la victoire.

Record pour Price dans la défaite

MONTRÉAL — C’était soir de reconnaissance mardi au Centre Bell, et le Canadien a failli offrir à ses fidèles partisans un scénario auquel ils n’ont pas goûté souvent cette saison : une remontée victorieuse.

Après avoir effacé des reculs de 0-3 et 3-4, le Canadien a subi un revers de 5-4 en prolongation face aux Jets de Winnipeg lors de son dernier match local du calendrier 2017-2018. Le but décisif a été l’œuvre de Kyle Connor, son 30e de la saison, après trois minutes de jeu à la période supplémentaire. 

En déposant la rondelle au centre de la glace entre Jacob De La Rose et Bryan Little après l’hymne national canadien, l’arbitre Graham Skilliter a du même coup confirmé le passage de Carey Price à la postérité dans l’histoire du Canadien, alors qu’il a devancé l’illustre Jacques Plante avec son 557e match en carrière avec l’équipe. L’exploit a été souligné par la présentation d’une vidéo lors de la première pause commerciale, accompagnée de messages de félicitations de Patrick Roy, en anglais, et de Ken Dryden, dans les deux langues, et une chaleureuse ovation du public.

Même les joueurs des Jets au banc des joueurs se sont levés et ont tapé du bâton sur la rampe pour souligner le fait d’armes. Le gardien de 30 ans a remercié la foule de sa main et a longé le banc des joueurs du Canadien pour recevoir les félicitations de ses coéquipiers.

La soirée a également été spéciale pour deux recrues, qui ont marqué leur premier but dans la LNH à 24 secondes d’intervalle. À son deuxième match dans la grande ligue, Kerby Rychel a d’abord permis au Canadien de niveler le pointage 3-3 en troisième période. Sami Niku, à son premier match dans la LNH, a toutefois bénéficié d’un rebond en sa faveur pour déjouer Price entre les jambes.

Price a bloqué 27 tirs, cédant également devant Patrik Laine — son 44e — Nikolaj Ehlers et Jack Roslovic. Artturi Lehkonen (11e), Paul Byron et Alex Galchenyuk (19e), tard en troisième période, ont aussi déjoué Steve Mason, qui a fait face à 39 rondelles.

20e but de Byron

Byron a atteint le plateau des 20 buts pour une deuxième saison d’affilée. Brendan Gallagher a récolté une passe sur le jeu. Avant le match, Claude Julien avait eu de bons mots pour les lauréats du trophée Jacques-Beauchamp-Molson et de la Coupe Molson.

«Ce sont deux joueurs qui ne sont pas à 100 %, mais par leur volonté, par leur désir, ils veulent faire partie de la solution. Ce ne sont pas des joueurs qui se sont cachés parce que les choses n’allaient pas bien. Au contraire. Ils se sont montrés de bons leaders et ils méritent certainement de tels honneurs.»

Vaincus par le Tricolore en prolongation au début de novembre, les Jets sont arrivés à Montréal après avoir battu les Sénateurs d’Ottawa lundi soir, et avec une formation solidement implantée en deuxième place de la puissante section Centrale. Avec de minces chances mathématiques de rattraper les Predators de Nashville, l’entraîneur-chef Paul Maurice a prôné la prudence.

Au passage, il a probablement déçu de nombreux adeptes de pools de hockey en laissant de côté le capitaine Blake Wheeler et le centre Mark Scheifele, ses deux attaquants les plus productifs. Il a aussi donné congé au gardien Connor Hellebuyck.

Le Tricolore mettra un terme à sa saison avec des matchs à Detroit et à Toronto, jeudi et samedi.

+

CINQ MOMENTS MARQUANTS

Carey Price passe à l’histoire

En déposant la rondelle au centre de la glace entre Jacob de la Rose et Bryan Little après l’hymne national canadien, l’arbitre Graham Skilliter a du même coup confirmé le passage de Carey Price à la postérité dans l’histoire du Canadien alors qu’il a devancé l’illustre Jacques Plante avec son 557e match en carrière avec l’équipe. Pour Price, il s’agissait d’une 301e partie au Centre Bell où il présentait un dossier de 162-90-46 avec une moyenne de buts alloués de 2,29 et un taux d’efficacité de ,923 avant d’affronter les Jets. L’exploit a été souligné par la présentation d’une vidéo lors de la première pause commerciale, accompagnée de messages de félicitations de Patrick Roy, en anglais, et de Ken Dryden, dans les deux langues, et une chaleureuse ovation du public. Même les joueurs des Jets au banc des joueurs sont levés et ont tapé du bâton sur la rampe pour souligner le fait d’armes. Price a remercié la foule de sa main et a longé le banc des joueurs du Canadien pour recevoir les félicitations de ses coéquipiers.

Carey Price remerciant la foule pour sa chaleureuse ovation en hommage à son 557e match en carrière avec l'équipe.

Un plomb de Patrik Laine!

À seulement sa deuxième saison dans la LNH, Patrik Laine s’est déjà forgé la réputation d’un dangereux marqueur. Les amateurs au Centre Bell ont compris pourquoi en milieu de première période. Une quarantaine de secondes après le début d’une pénalité mineure à Logan Shaw, le Finlandais de 19 ans a battu Carey Price d’un spectaculaire tir frappé sur réception, décoché de la pointe gauche, sur lequel le gardien du Canadien n’a jamais eu le temps de réagir. Il s’agissait de son 44e but de la saison, deux de moins qu’Alexander Ovechkin. Moins de deux minutes plus tard, Nikolaj Ehlers a doublé l’avance des visiteurs lors d’une poussée à trois contre un.

Et de 20 pour Byron

Alors que le Canadien tirait de l’arrière 3-1 en début de troisième période, Paul Byron n’a pas perdu de temps et a réduit l’écart après 3:19 de jeu, atteignant du même coup le plateau des 20 buts. Comme à ses habitudes, l’implication physique et l’échec avant de Byron lui ont permis de récupérer la rondelle en zone adverse. Jonathan Drouin a par la suite récupéré la rondelle derrière le but avant de la remettre à Brendan Gallagher, posté directement devant la cage adverse. Après avoir bloqué le tir de Gallagher, Steve Mason n’a toutefois pas été en mesure de s’opposer à celui de Byron. Laissé seul à la gauche du gardien des Jets, le numéro 41 a fait mouche sur le retour de lancer de Gallagher, récoltant un 20e but pour une deuxième saison consécutive.

La soirée des premières fois

Les recrues de part et d’autre de la patinoire ont tous les deux goûté à leur baptême dans la LNH de façon assez spéciale, et ce, à 24 secondes d’écart. Kerby Rychel a d’abord permis au Canadien de niveler le pointage 3-3 au troisième engagement. À son deuxième match dans l’uniforme du Tricolore, Rychel, acquis des Maple Leafs de Toronto le 25 février, a fait dévier le tir de Jeff Petry devant le but, quelques secondes après avoir remporté la mise en jeu à la droite de Steve Mason. Mais pas de chance pour le Canadien. À son premier match dans la ligue nationale, Sami Niku a bénéficié d’un rebond en sa faveur, alors qu’il se trouvait entre les deux cercles des mises en jeu, et a déjoué Carey Price entre les jambes pour redonner les devants aux Jets.

Connor et les Jets ont le dernier mot

Grâce à un puissant tir des poignets, alors qu’il restait un peu moins de deux minutes à faire, Alex Galchenyuk a enfilé son 19e but de la saison pour forcer la tenue d’une période de prolongation, portant le pointage à 4-4. Les Jets ont toutefois eu le dernier mot en temps supplémentaire. Aux portes du plateau des 30 buts, Kyle Connor, qui s’était fait complice de ses coéquipiers à deux reprises dans le match, a trompé la vigilance de Carey Price, après trois minutes de jeu, grâce à un tir sur réception qu’il a placé dans la lucarne pour mettre un terme au débat.