Serge Beausoleil

Rare visite payante de l’Océanic à l’Île-du-Prince-Édouard

RIMOUSKI — Après avoir défait les Islanders au compte de 4-2 au Eastlink Centre de Charlottetown, l’Océanic a quitté les Maritimes, vendredi, avec une deuxième victoire en autant de matchs. Serge Beausoleil savourait particulièrement le dernier gain qui venait briser une vieille tradition des Rimouskois à l’Île-du-Prince-Édouard : pour la première fois depuis des lustres, ils repartaient triomphants.

«C’est un très bon match de route [...], a commenté l’entraîneur-chef. Je ne me rappelle plus quand on a gagné un match à Charlottetown dans les années passées. Je suis très fier des gars. Ils ont bien joué dans l’ensemble.»

Après avoir frappé à la porte à deux ou trois reprises, les locaux ont ouvert la marque à 13:07 de la première période sur un but de Nathan Ouellet (5e). Puis dans la dernière minute de l’engagement, Cole Cormier (3e) a mystifié Matthew Welsh sur une échappée.

À moins d’une minute du début du deuxième vingt, Jeffrey Durocher (3e) a déjoué le cerbère de Charlottetown avec une superbe feinte en désavantage numérique sur une passe d’Adam Raska. Mais à mi-chemin de la période, Nikita Alexandrov (11e) a profité d’un avantage numérique pour battre Jonathan Labrie en sautant sur la rondelle qui avait dévié sur un défenseur. Le Russe a ainsi fait payer au capitaine de Rimouski sa pénalité majeure pour une mise en échec à la tête de Xavier Bernard. Alexis Lafrenière a été expulsé du match pour extrême inconduite.

À 7:08 du troisième tiers, le meilleur franc-tireur du circuit, Cédric Paré (22e), en a ajouté un autre sur un jeu de puissance. Mais en fin de période, Alexandrov (12e) a su trouver un coin dans la partie supérieure du filet pour marquer son deuxième de la rencontre en supériorité numérique.