Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Raphaël Lessard a participé aux cinq premières courses de la saison 2021. Sa meilleure performance a été une troisième place sur la piste en terre battue de Bistol, fin avril.
Raphaël Lessard a participé aux cinq premières courses de la saison 2021. Sa meilleure performance a été une troisième place sur la piste en terre battue de Bistol, fin avril.

Raphaël Lessard contraint de mettre fin à sa saison en NASCAR

La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
Confronté à un manque de financement, le pilote Raphaël Lessard se voit dans l’obligation de mettre un terme sur la saison 2021 et de se concentrer à réunir les fonds nécessaires pour reprendre le volant d’une camionnette Nascar en 2022.

Le jeune homme de 19 ans de Saint-Joseph-de-Beauce en a fait tristement l’annonce par voie de communiqué, lundi matin. Il devait effectuer une ronde d’entrevues en fin de journée, mais celles-ci ont été reportées à mardi.

Lessard en était à sa deuxième saison dans la série Camping World Trucks, en Nascar, au volant de la camionnette Siverado #24 de l’écurie GMS Racing. Samedi, à Kansas, il a terminé au 8e rang, ce qui lui a valu son deuxième meilleur résultat de la saison dans ce qui sera sa dernière épreuve du calendrier 2021.

Celui qui a couru à bord de la Toyota # 4 de Kyle Busch, la saison dernière, a participé aux sept courses initiales (sur 22) de la saison 2021, perçant le top-10 à deux reprises. Il avait fait troisième sur terre battue à Bristol, à la fin du mois d’avril. Il revendique une victoire en carrière sur la piste de Talladega, en octobre 2020.

«Tout ce que je veux, et que j’ai toujours voulu, c’est d’être derrière un volant et gagner», laissait-il savoir aussi dans son communiqué écrit avec de l’émotion.

Pour espérer poursuivre la saison, des informations circulent à l’effet que Raphaël Lessard devait verser environ 200 000 $ par mois à GMS Racing, qui devrait annoncer sous peu le nom du pilote qui le remplacera. Il était en piste depuis le début de la saison avec la forte possibilité que son parcours frapperait ce mur en cours de route.

«Nous y avons toujours cru et nous y croyons encore. Ces dernières années, l’équipe et moi avons concentré tous nos efforts pour accomplir une saison complète dans les hautes sphères de Nascar et nous y sommes parvenus. Toutefois, nous sommes actuellement dans une situation où nous ne pouvons pas continuer», ajoutait la principale victime de cette situation.

L’équipe de Raphaël Lessard explique que la pandémie de la COVID-19 qui frappe depuis plus d’un an n’a pas permis de déployer la stratégie prévue pour la recherche de financement. Il mise sur ses accomplissements depuis son arrivée en Nascar, sur le travail des derniers mois et sur une reprise économique au Canada et aux États-Unis pour reprendre sa place, l’an prochain.

«Nous sommes ouverts aux opportunités et nous travaillons avec GMS Racing pour revenir plus forts en 2022, c’est ça le but. Ce n’est pas la fin de tout ce qui est course automobile, mon rêve reste toujours de faire le Daytona 500 en série Cup avec mes parents dans les estrades», ajoutait-il en remerciant le propriétaire de l’écurie Maurice Gallagher et tous ceux qui l’entourent de près et de loin dans cette aventure.

En fin de semaine, Lessard était pour ainsi dire accompagné de ses partisans puisqu’on retrouvait un logo pour souligner leur soutien sur sa camionnette Silverado #24 Canac/Quincallerie Richelieu.

«Sans eux, sans vous, rien n’aurait été possible», ajoutait-il à l’endroit de ses partenaires, collaborateurs et fans de la première heure.