Milos Raonic

Raonic s'incline devant Federer

Milos Raonic a été éliminé au tournoi de Wimbledon.
L'Ontarien s'est incliné 6-4, 6-4, 6-4 dans un match à sens unique en faveur du Suisse Roger Federer vendredi au All England Club.
Il s'agissait de la première demi-finale d'un tournoi du Grand Chelem pour le Canadien.
Raonic, de Thornhill, a perdu ses cinq matchs en carrière contre Federer, qui tentera d'obtenir un huitième titre sur la pelouse anglaise. Il s'agira également de la 25e présence du Suisse en finale d'un tournoi majeur.
«Je n'ai pas réussi les services que je voulais, a admis Raonic, visiblement déçu. Je sers mieux que ça habituellement, mais il avait toujours la bonne réponse à mes coups. Il a frappé des retours qui ne m'ont pas permis de le menacer.»
Federer affrontera au prochain tour le Serbe Novak Djokovic, qui l'a emporté en quatre sets contre le Bulgare Grigor Dimitrov plus tôt vendredi dans l'autre match de demi-finale.
On a demandé au Suisse, qui n'a perdu qu'un seul set en plus d'être brisé une seule fois depuis le début du tournoi, à quel point ce serait important pour lui de remporter un autre titre à Wimbledon.
«Ce serait très important, a-t-il dit. Je dois admettre que je suis incroyablement fier chaque fois que je peux marcher sur ce site et participer à ce tournoi. Je sais qu'il ne m'en reste pas 10 (à disputer), donc j'essaie de profiter de chaque moment. De toute évidence, ma première conquête du titre en 2003 fut particulièrement spéciale.
«Et c'est renversant d'avoir pu être en mesure de connaître autant de succès au fil des ans ici, à Wimbledon, et de savoir que j'aurai maintenant une autre opportunité de vivre de grandes émotions.»
La défaite de Raonic signifie qu'Eugenie Bouchard, de Westmount, est la seule représentante de l'unifolié toujours active en simple à Wimbledon.
Samedi, Bouchard tentera de devenir la première joueuse canadienne à remporter le titre d'un tournoi du Grand Chelem. Elle affrontera la Tchèque Petra Kvitova en finale.
Raonic a paru un peu nerveux au début de la rencontre vendredi, et Federer en a profité pour le briser d'entrée de jeu. Federer a réussi un bris dans chacun des deux sets suivants, et il n'a jamais été véritablement menacé.
«Perdre mon service dès le premier jeu du match s'est révélé déterminant, a reconnu Raonic. Je me serais donné beaucoup plus d'opportunités si j'avais gagné ce jeu. J'aurais été plus à l'aise, et j'aurais trouvé mon erre d'aller.»
Avant ce tournoi, aucun Canadien n'avait atteint la finale masculine ou féminine d'un tournoi du Grand Chelem, selon Tennis Canada. Le dernier Canadien à avoir atteint les demi-finales d'un tournoi majeur fut Robert Powell à Wimbledon en 1908, a précisé l'organisation.
Le Montréalais d'origine Greg Rusedski avait accédé à la finale des Internationaux des États-Unis en 1997, mais il représentait à cette époque la Grande-Bretagne.
Raonic n'avait jamais franchi le deuxième tour lors de ses trois présences précédentes à Wimbledon. Il grimpera au sixième rang mondial - un sommet personnel - lorsque le classement de l'ATP sera diffusé lundi.
Pospisil en finale du double
Plus tôt vendredi, les frères Bob et Mike Bryan, champions en titre du double à Wimbledon, sont de nouveau en finale de ce tournoi du Grand Chelem - leur première en quatre tournois.
Le match de championnat présenté samedi mettra aux prises trois Américains et un Canadien.
Les frères Bryan ont défait les Français Michaël Llodra et Nicholas Mahut 7-6 (4), 6-3, 6-2 en demi-finale vendredi.
Ils affronteront l'Américain Jack Sock et le Canadien Vasek Pospisil, qui ont battu l'Indien Leander Paes et le Tchèque Radek Stepanek 7-6 (5) 6-3, 6-4 dans l'autre demi-finale.
Les Bryan, favoris du tournoi, n'avaient pas atteint la finale des trois derniers tournois du Grand Chelem - après avoir remporté les quatre précédents.
Bob, un gaucher, et Mike, un droitier, ont remporté 15 titres du Grand Chelem en double, dont trois à Wimbledon.