Vainqueur face au Tunisien Malek Jaziri, mercredi, le Canadien Milos Raonic (photo) a maintenant rendez-vous avec son compatriote Denis Shapovalov, jeudi.

Raonic et Shapovalov s’affronteront à Cincinnati

MASON, Ohio — Les yeux des amateurs de tennis du Canada seront tournés vers Cincinnati jeudi alors que Milos Raonic et Denis Shapovalov s’affronteront dans un match de troisième ronde du dernier tournoi d’importance avant les Internationaux des États-Unis.

Après que Shapovalov eut fait sa part en éliminant le Britannique Kyle Edmund en deux manches, mardi soir, Raonic a officialisé le rendez-vous en défaisant le Tunisien Malek Jaziri 6-3, 7-5 en 1h15, mercredi après-midi.

Après avoir inscrit son deuxième bris du match lors du 11e jeu de la deuxième manche, Raonic a mis fin au duel en inscrivant son 20e as de l’affrontement.

Jaziri avait été admis au tableau principal à titre de «perdant fortuné» après le désistement de l’Espagnol Rafael Nadal dans les heures qui ont suivi son triomphe à la Coupe Rogers, dimanche, à Toronto. Du coup, il avait bénéficié d’un laissez-passer directement au deuxième tour.

Ce sera le deuxième rendez-vous entre Raonic et Shapovalov, respectivement classés 29e et 32e au monde. 

Le premier duel a eu lieu le 10 mai dernier, sur terre battue, en huitième de finale du Masters de Madrid. Shapovalov en était sorti victorieux en deux sets identiques de 6-4, un triomphe qu’il avait alors qualifié de très important pour sa confiance.

«Je l’ai regardé tellement souvent représenter le Canada. Alors chaque fois que j’ai la chance de l’affronter, c’est un privilège pour moi», avait déclaré Shapovalov à l’ATP après sa victoire.

«Je vais donc me présenter sur le terrain, m’amuser, un peu comme je l’ai fait à Madrid en espérant jouer aussi bien.»

Les deux joueurs offrent des styles contrastants. Shapovalov, 19 ans, est un gaucher qui peut être très démonstratif sur le court. Raonic, de huit ans son aîné, est un imposant droitier doté d’une approche plus réservée.

Raonic compte huit titres en carrière depuis son arrivée chez les professionnels. Il a atteint les demi-finales aux Internationaux d’Australie en 2016 et participé à la finale à Wimbledon plus tard cette année-là.

Shapovalov est à la recherche d’un premier titre en carrière sur le circuit de l’ATP. À la Coupe Rogers de 2017, à Montréal, il avait fait écarquiller les yeux des observateurs en battant l’Argentin Juan Martin del Potro et Rafael Nadal lors de sorties consécutives.

Plus tôt mercredi, le Néerlandais Robin Haase a causé une surprise en prenant la mesure de l’Allemand Alexander Zverev 5-7, 6-4, 7-5. Zverev a ainsi subi une quatrième défaite en quatre sorties à Cincinnati.

Dans d’autres duels du tableau du simple masculin, le Croate Marin Cilic (7e) s’est relevé après avoir perdu le set initial pour battre le Roumain Marius Copil 6-7 (4), 6-4, 6-4. Le Serbe Novak Djokovic (10e) l’a imité en défaisant le Français Adrian Mannarino 4-6, 6-2, 6-1, et le Belge David Goffin (11e) a vaincu Benoit Paire en trois sets (5-7, 6-4, 6-2).

Le Sud-Africain Kevin Anderson (6e), lui a éliminé le Français Jérémy Chardy en deux manches de 7-6 (6) et 6-2.

La championne sortie

Du côté des dames, il y aura une nouvelle championne. En effet, l'Espagnole Garbine Muguruza a été battue 2-6, 6-4 et 6-4 par l'Ukrainienne Lesia Tsurenko.

Pour Tsurenko d'une première victoire contre une joueuse du top 10 depuis 2015.

Plus tôt mercredi, l’Américaine Sloane Stephens a surmonté une blessure à un pouce pour accéder au troisième tour, après avoir aisément disposé de l’Allemande Tatjana Maria 6-3, 6-2.

Un thérapeute lui a appliqué un pansement sur le pouce droit entre les troisième et quatrième jeux de la deuxième manche, ce qui n’a pas semblé nuire au jeu de la finaliste de la dernière Coupe Rogers.

Il s’agissait du premier match de l’Américaine depuis qu’elle s’est inclinée devant la Roumaine Simona Halep à Montréal.

Dans d’autres rencontres disputées mercredi, la Biélorusse Aryna Sabalenka est revenue de l’arrière pour éliminer la Tchèque Karolina Pliskova (9e) 2-6, 6-3, 7-5, la Belge Elise Mertens (15e) a pris la mesure de la Suédoise Rebecca Peterson 3-6, 6-2, 7-6 (1) et l’Australienne Ashleigh Barty (16e) a disposé de l’Estonienne Kaia Kanepi en deux manches (7-5, 6-3).