Milos Raonic s'était tordu le genou droit dans sa victoire, mercredi, au deuxième tour du tournoi de Monte-Carlo. Cette blessure l'a obligé de déclarer forfait, jeudi, alors qu'il devait affronter le Croate Marin Cilic.

Raonic encore blessé

MONACO — Milos Raonic s’est retiré de son match contre la deuxième tête de série Marin Cilic au Masters de Monte-Carlo en raison d’une blessure au genou droit, jeudi. L’Ontarien a dit avoir subi cette blessure dans sa victoire au deuxième tour, mercredi.

«Ça a été un début de rencontre difficile, après m’être tordu le genou très tôt dans ce match. J’ai cru que des traitements me permettraient de continuer. J’étais prêt à prendre quelques risques, mais la douleur m’a empêché de jouer. J’en saurai plus dans les prochains jours.»

Cette blessure est la plus récente d’une série qui a ralenti considérablement la progression du puissant serveur. Raonic a été opéré à une hanche en 2011, au pied droit en 2015 et au poignet gauche l’an dernier. Il a aussi été ennuyé par une blessure à la jambe droite pendant la majeure partie de la dernière campagne, ratant de nombreux tournois, dont les Internationaux des États-Unis.

Raonic a chuté du troisième au 40e rang mondial un peu plus tôt cette saison, mais a commencé le tournoi de Monte Carlo en 22e position après avoir atteint les quarts de finale de l’Omnium de Miami et les demi-finales à Indian Wells.

Djokovic éliminé

Après avoir eu besoin de 10 balles de match pour accéder au tour suivant la veille, Novak Djokovic n’est même pas passé près d’en obtenir une seule jeudi. L’ex-numéro un mondial s’est incliné devant Dominic Thiem 6-7 (2), 6-2, 6-3 au troisième tour du tournoi, bien qu’il ait récemment déclaré ne plus ressentir de douleur après deux ans à souffrir du coude droit.

«Je crois vraiment que si je continue à faire ce que je fais jusque-là, si je crois en moi, je vais finir par y arriver. Je vais y arriver, Je dois être réaliste et dire que je ne suis pas encore à ce niveau, mais je m’en rapproche. Évidemment, ça demande de la patience, ça demande de croire en moi, en mon jeu, dans mon entourage», a ajouté le Serbe, qui vient de renouer avec l’entraîneur de tous ses succès, le Slovaque Marian Vajda, après un an de séparation.

«En manque de matchs», l’ancien numéro 1 mondial tombé au 13e rang va jouer à Barcelone (ATP 500) ou à Budapest (ATP 250) la semaine prochaine. Le Serbe de 30 ans a sollicité ces deux tournois en vue d’obtenir une invitation.