Milos Raonic a dû disputer trois bris d’égalité contre l’Australien John Millman, mercredi. Heureusement, l’Ontarien les a gagnés les trois, ce qui lui permet de passer au troisième tour du tournoi de Wimbledon.

Raonic accède au troisième tour à Wimbledon

LONDRES — Encore une fois bien servi par son arme de prédilection, le Canadien Milos Raonic a obtenu mercredi son laissez-passer pour le troisième tour des Internationaux de Wimbledon.

Classé 13e tête de série, Raonic a inscrit 34 as et il a défait l’Australien John Millman en trois manches identiques de 7-6 (4), en 2h38.

Au cours de la dernière année, l’athlète de Thornhill, en Ontario, a dominé le circuit de l’ATP avec un pourcentage de réussite de 73,7 % lors des bris d’égalité, une tendance qui s’est répétée mercredi.

Même s’il combattait un virus, Raonic a été intraitable au service, ne concédant que deux balles de bris.

Millman en a converti une des deux, au deuxième set, lors duquel Raonic a également inscrit son seul bris de service du match.

«Pendant le premier set et la moitié du deuxième, je n’ai pas provoqué grand-chose surtout à son service, a reconnu Raonic après sa victoire.

«J’ai été chanceux de franchir ce bris d’égalité grâce à deux points bien exécutés. À partir de la deuxième moitié du deuxième set, j’ai eu l’impression que je commençais à mieux jouer. Dans l’ensemble, je suis heureux de poursuivre ma route.»

Un retour à Wimbledon, où il a atteint la finale en 2016, semble avoir donné un nouvel élan à Raonic. Éliminé dès la première ronde aux Internationaux d’Australie, le Canadien n’a pas participé aux Internationaux de France à la suite d’une autre blessure.

«Je me sens bien. Le corps tient le coup, a déclaré Raonic. C’est certain que nous faisons preuve de beaucoup de prudence, car c’est difficile de demander au corps d’arrêter et de repartir à tout coup. Nous accordons beaucoup d’attention aux traitements après les matchs, après les entraînements. Nous passons beaucoup de temps à empêcher qu’un problème surgisse. Je me sens bien, je me déplace bien sur le court, j’ai l’impression de bien faire les choses. J’espère que mon corps me permettra de jouer encore beaucoup de tennis.»

Son prochain adversaire sera l’Autrichien Dennis Novak, classé 171e au monde, qui a surpris le Français Lucas Pouille, 17e tête de série, en cinq manches de 6-4, 6-2, 6-7 (8), 3-6, 6-2.

Issu des qualifications, Novak a vaincu Peter Polansky, un compatriote de Raonic, en trois sets lors du premier tour.

Ce sera la première fois que les deux joueurs croiseront le fer.

«J’ai 48 heures pour en apprendre autant que possible. Heureusement pour moi, mon style est toujours de m’imposer à mon adversaire plutôt de m’ajuster à l’autre», a indiqué le Canadien de 27 ans au sujet de son prochain adversaire.

Deux Canadiens fouleront les courts du All England Club, jeudi, alors que la Montréalaise Eugenie Bouchard affrontera la 17e favorite, l’Australienne Ashleigh Barty, tandis que l’Ontarien Denis Shapovalov bataillera avec le Français Benoît Paire.

+

EN BREF

«Je devrais pouvoir me concentrer sur mon tennis, pas être en train de manger des insectes.»  Caroline Wozniacki. La Danoise a été perturbée par des insectes volants qui lui tournaient autour lors de sa défaite de 6-4, 1-6, 7-5 face à la Russe Ekaterina Makarova (35e). 

***

L’horloge suisse...

Roger Federer a signé une neuvième victoire consécutive sans perdre de sets dans son jardin, où il a battu le Slovaque Lukas Lacko 6-4, 6-4 et 6-1). Cette 174e victoire sur le gazon anglais lui a permis d’égaler le record de l’Américain Jimmy Connors. En quête d’un neuvième trophée à Wimbledon, le Suisse de 36 ans en est à 26 sets consécutifs sur le gazon du All England Club, à huit longueurs de son record (34) établi entre le troisième tour de 2005 et la finale de 2006, qu’il avait remportée en quatre manches face à Rafael Nadal. Federer n’a pas perdu un seul set à Wimbledon depuis sa défaite contre le Canadien Milos Raonic lors de la demi-finale de 2016. Quant à Serena Williams, elle a signé une 16e victoire d’affilée dans le temple du tennis en battant 6-1 et 6-4 la qualifiée bulgare Viktoriya Tomova. Absente l’an dernier pour cause de grossesse, l’ancienne no 1 mondiale (181e aujourd’hui) avait remporté les deux éditions précédentes. Pour trouver trace de sa dernière défaite à Wimbledon, il faut remonter à l’année 2014. C’était au troisième tour, face à la Française Alizé Cornet (1-6, 6-3 et 6-4). Au prochain tour, l’Américaine de 36 ans affrontera la Française Kristina Mladenovic.  AFP

***

«Chaque matin, nous passons près de la file d’attente en voiture pour aller vers les courts. Un grand respect à tous ces passionnés de tennis» – Eugenie Bouchard, impressionnée par les spectateurs qui campent et empruntent chaque jour la fameuse queue de plusieurs centaines de mètres pour acheter des billets.