Nadal a eu besoin de moins de 100 minutes pour battre Pablo Carreno Busta en trois manches de 6-1, 6-2, 6-4, samedi, au troisième tour du premier tournoi du Grand Chelem de la saison.

Rafael Nadal montre l’étendue de son talent aux Internationaux d’Australie

MELBOURNE, Australie — Rafael Nadal se sent bien par rapport à son jeu à l’aube de la deuxième semaine d’activités des Internationaux de tennis d’Australie.

Nadal a eu besoin de moins de 100 minutes pour battre Pablo Carreno Busta en trois manches de 6-1, 6-2, 6-4, samedi, au troisième tour du premier tournoi du Grand Chelem de la saison.

«Lorsqu’il joue aussi confortablement, il n’y a rien à faire», a observé Carreno Busta.

Le coup droit de Nadal le long des lignes était précis et impossible à prédire selon Carreno Busta. Nadal a également été impeccable au service.

«Je commence à faire du dommage. C’est une bonne nouvelle», a-t-il analysé.

Nadal a remporté 52 de ses 62 points au service. Il n’a offert aucune balle de bris à son adversaire en plus de conclure l’affrontement avec seulement sept fautes directes. En revanche, l’Espagnol a réussi 42 coups gagnants.

«C’est sans aucun doute mon meilleur match du tournoi jusqu’à présent. Il y avait une grande différence aujourd’hui par rapport aux jours précédents», a expliqué Nadal.

Nadal, qui est en quête d’un 20e titre du Grand Chelem, a réussi ses exploits même s’il est resté devant la télévision pour regarder Roger Federer, le meneur de tous les temps avec 20 titres majeurs, être poussé au bris d’égalité du cinquième set avant de passer au quatrième tour.

Cet affrontement impliquant Federer faisait partie d’une cinquième journée chaotique au cours de laquelle Serena Williams et la championne en titre Naomi Osaka ont été éliminées au troisième tour.

Pliskova éliminée

Karolina Pliskova, deuxième tête de série, Elina Svitolina, cinquième, et Belinda Bencic, sixième, se sont aussi fait montrer la porte de sortie, ce qui veut dire que huit des 13 premières têtes de série du tournoi chez les dames sont déjà exclues de la course.

Pliskova s’est inclinée 7-6 (4), 7-6 (3) contre Anastasia Pavlyuchenkova (no 30), Bencic a reçu une leçon de tennis de la part d’Anett Kontaveit (no 28), qui a triomphé 6-0, 6-1 en 49 minutes, tandis que Svitolina a été malmenée par Garbiñe Muguruza en deux manches de 6-1, 6-2.

Kontaveit croisera maintenant le fer avec Iga Swiatek, 18 ans, qui a éliminé Donna Vekic (no 19) en deux manches de 7-5, 6-3. Muguruza en découdra avec Kiki Bertens (no 9), qui a atteint le quatrième tour à Melbourne pour une première fois en carrière.

Bertens a conclu la troisième ronde chez les dames en éliminant Zarina Diyas 6-2, 7-6 (3). La Néerlandaise a dominé son adversaire 35-19 au chapitre des coups gagnants et elle est la première joueuse de son pays à accéder à la ronde des 16 aux Internationaux d’Autralie depuis Brenda Schultz-McCarthy, en 1996.

Simona Halep, classée quatrième, a quant à elle battu Yulia Putintseva 6-1, 6-4 et elle se mesurera à Elise Mertens (no 16) au quatrième tour. Mertens a défait CiCi Bellis 6-1, 6-7 (5), 6-0.

En double féminin, la Canadienne Gabriela Dabrowski et sa partenaire Jelena Ostapenko ont pris la mesure du duo américain composé de Sabrina Santamaria et Asia Muhammad.

Dabrowski et Ostapenko sont passées au troisième tour à la suite d’une victoire de 6-2, 6-4 et elles affronteront l’Américaine Hayley Carter et la Brésilienne Luisa Stefani, dimanche.

Nadal a gagné les Internationaux d’Australie en 2009 et il a été quatre fois finaliste depuis, incluant l’an dernier contre Novak Djokovic.

L’Espagnol aura maintenant sur son chemin le favori local Nick Kyrgios (no 23). L’Australien a livré une spectaculaire lutte à Karen Khachanov (no 16) pour finalement l’emporter en cinq manches de 6-2, 7-6 (5), 6-7 (6), 6-7 (7) et 7-6 (8), en près de quatre heures et demie.

À l’instar de Nadal, Daniil Medvedev (no 4) n’a eu aucune difficulté à se défaire de l’Australien Alexei Popyrin en trois manches de 6-4, 6-3, 6-2. Medvedev a maintenant rendez-vous avec Stan Wawrinka (no 15), qui a profité de l’abandon de John Isner (no 19) pour atteindre le quatrième tour.

Andrey Rublev (no 17) a porté à 15 sa séquence de matchs sans défaite, incluant un dossier de 11-0 en 2020, lorsqu’il est venu de l’arrière pour vaincre David Goffin (no 11) en quatre sets de 2-6, 7-6 (3), 6-4, 7-6 (4).

Rublev mettre sa série de succès en jeu face à Alexander Zverev (no 7), qui a facilement battu Fernando Verdasco 6-2, 6-2, 6-4. Verdasco participait à un tournoi du Grand Chelem pour une 67e fois de suite, ce qui constitue la deuxième plus longue séquence de l’histoire derrière celle de Feliciano Lopez (72).

Finalement, Dominic Thiem (no 5) et Gaël Monfils (no 10) s’affronteront pour une place en quarts de finale.

Thiem, un double finaliste à Roland-Garros, a eu raison de Taylor Fritz (no 29) en quatre manches de 6-2, 6-4, 6-7 (5), 6-4 alors que Monfils a écarté le qualifié Ernests Gulbis 7-6 (2), 6-4, 6-3.