Les conditions de jeu laissaient à désirer, mardi, à Roland-Garros comme a pu le constater Agnieszka Radwanska. La Polonaise a dû s'avouer vaincue 2-6, 6-3, 6-3 aux mains de la Bulgare Tsvetana Pironkova, 102e joueuse mondiale.

Radwanska et Halep éliminées et en colère contre les organisateurs

Il a finalement été possible de terminer un match en cette semaine très pluvieuse aux Internationaux de tennis de France. Même deux. Et ils ont donné lieu à des surprises : deux des principales têtes d'affiche - Agnieszka Radwanska, no 2, et Simona Halep, no 6 - ont subi l'élimination à quelques minutes d'intervalle.
Après leurs amères défaites, Radwanska et Halep se sont plaintes avec fermeté de la décision des organisateurs du tournoi de les avoir fait jouer malgré la bruine - et pire - sur des courts glissants et avec des balles alourdies.
«Je suis très surprise et en colère qu'on ait dû jouer sous la pluie. Ce n'est pourtant pas un tournoi de niveau inférieur. C'est un grand chelem. Comment pouvez-vous permettre de jouer sous la pluie? a questionné Radwanska.
«Je ne pense pas qu'ils accordent beaucoup d'importance à ce que l'on pense. Ils s'occupent d'autres choses, j'imagine. Je suis juste énervée. Je ne peux pas jouer comme ça, je ne suis pas en assez bonne santé pour ça», a-t-elle précisé, ajoutant qu'elle avait connu des difficultés à tenir sa raquette avec sa main droite opérée il y a quelques années.
Halep a abondé dans le même sens, soulignant qu'il était «impossible de jouer», et disant encore : «À mon avis, personne ne se soucie des joueuses. Ce n'est pas d'avoir perdu le match aujourd'hui, mais je me suis presque blessée au dos.»
Radwanska a perdu 10 jeux d'affilée et a reçu des soins pour un problème à l'avant-bras droit avant de s'avouer vaincue 2-6, 6-3, 6-3 aux mains de la Bulgare Tsvetana Pironkova, 102e joueuse mondiale, dans un match de quatrième tour.
Peu avant, Halep a subi la loi de Samantha Stosur, no 21, 7-6 (0), 6-3 lors d'un face-à-face entre deux anciennes finalistes à Roland-Garros.
Pas «la meilleure décision»
Halep a demandé à haute voix si les responsables du tournoi français ont insisté pour disputer les matchs sous la pluie parce qu'ils «ont peur» de ne pas le terminer à temps. Tous les matchs ont été annulés lundi, une première en 16 ans à Roland-Garros. «Ce n'est pas de leur faute, a-t-elle dit. Mais je pense que ce n'était pas la meilleure des décisions.»
Le duel entre Radwanska et Pironkova s'était amorcé dimanche quand la Polonaise a enlevé le premier set et a pris les devants 3-0 dans le second quand la partie a été suspendue en raison de la pluie. Elles n'ont pas mis les pieds sur le court lundi, quand de fortes averses ont entraîné l'annulation de tous les matchs à Paris pour la première fois en 16 ans.
C'était à peine mieux mardi quand elles ont repris le jeu plus d'une heure plus tard que prévu en raison de la pluie. Elles ont joué pendant environ une demi-heure, puis le match a été interrompu pendant deux heures et demie avant de reprendre de nouveau.
Hélas! Des 12 matchs de simple programmés, mardi, ces deux-là ont été les seuls à être terminés.