Alors que les 30 premiers fondeurs accédaient au tour suivant, Alex Harvey a conclu les qualifications en 31e place.

Quelques erreurs de trop pour Harvey en Suède

MONTRÉAL — Seulement 29 centièmes de seconde. C’est ce qui a manqué à Alex Harvey pour se qualifier pour les rondes éliminatoires du sprint libre comptant pour la Coupe du monde de ski de fond, samedi, à Falun, en Suède.

Alors que les 30 premiers fondeurs accédaient au tour suivant, l’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges a conclu les qualifications en 31e place. 

«Être 31e dans des qualifications, c’est toujours un peu décevant. Ç’a passé vraiment proche, c’était serré», a mentionné Harvey, un peu déçu d’avoir terminé sa journée si rapidement.

Harvey a mal négocié certaines sections du parcours de 1,4 kilomètre. «Je n’ai pas skié de la façon dont j’aurais aimé skier. J’ai fait quelques erreurs dans des sections techniques et des virages qui m’ont coûté une place dans les rondes suivantes.» 

Auteur d’un chrono de 2 min 41,78 s, le Québécois de 30 ans a terminé dans la même seconde que les quatre derniers fondeurs qualifiés. «Quand tu es proche comme ça, ça aurait été le fun d’avoir une chance dans les rondes, mais je vais juste me racheter demain et mieux skier», a-t-il indiqué.

Plus rapide des qualifications, Johannes Hoesflot Klaebo s’est imposé en finale dans un triplé norvégien. Ses compatriotes Emil Iversen et Sindre Bjoernestad Skar ont suivi aux deuxième et troisième rangs.

Alex Harvey prendra part au 15 km style libre dimanche avant de se diriger vers Québec où auront lieu les Finales de la Coupe du monde la semaine prochaine.

Même s’il reste concentré sur ce qu’il a à faire, le Québécois, qui se retirera de la compétition au terme de la saison, admet que l’atmosphère est plutôt détendue. «À Falun, pas mal toutes les équipes sont au même hôtel et nous mangeons aux mêmes tables que les athlètes des autres pays. C’est toujours plus relax et je peux parler avec mes compétiteurs qui sont devenus des amis au fil du temps.»