Leondy Perez a offert une solide performance, mercredi soir, dans la victoire de 5-2 des Capitales à Trois-Rivières, n'accordant aucun point et quatre coups sûrs en huit manches de travail.

Québec 5 / Trois-Rivières 2: Leondy Perez muselle les Aigles

Les Capitales ont amorcé sur une bonne note leur série de quatre matchs face aux Aigles de Trois-Rivières, mercredi soir. Inspirés par leur partant Leondy Perez qui n'a donné que quatre coups sûrs et deux buts sur balles en huit manches, ils ont décroché une victoire de 5-2. La troupe québécoise s'est du même coup rapprochée à 4,5 matchs des Boulders de Rockland, qui ont perdu 3-2 face aux Jackals du New Jersey.
«C'est sa meilleure sortie de l'année», a lancé Patrick Scalabrini à propos de Perez, qui a récolté, mercredi, une quatrième victoire cette saison contre cinq revers. «Mais en même temps, statistiquement parlant, il est depuis un mois notre meilleur partant. Il nous donne de grosses performances. Et on sait tous que l'on en a besoin. Ce soir [mercredi], il était en plein contrôle. Et sa balle bougeait beaucoup. Ce fut une performance incroyable. Et on le remercie.»
Questionné à savoir pourquoi il n'avait pas permis à son droitier de compléter le match, le gérant québécois a expliqué «qu'il avait effectué beaucoup de tirs et qu'il commençait à être à bout de souffle...»
Homme de peu de mots, Perez, qui a réussi neuf retraits au bâton pour porter son total en 2014 à 75, a indiqué qu'il était très satisfait de sa sortie face aux Aigles. «Une performance qui me rappelle certains matchs que j'avais lancés alors que j'étais dans le baseball affilié dans l'organisation des Royals de Kansas City», a indiqué le héros de la soirée.
Analysant le travail de son attaque qui a laissé cinq coureurs sur les buts lors des deux premières manches, Scalabrini a raconté qu'il n'avait pas eu peur de revivre le cauchemar des derniers matchs même s'il n'aimait pas ce qu'il voyait.
«Après ça, je suis très satisfait de la rencontre en général. Ce fut le genre de match que l'on veut voir plus souvent. Une rencontre propre durant laquelle on n'a pas commis d'erreurs, pas fait de bêtises ou donné de buts supplémentaires. Et c'est là-dessus que l'on veut se concentrer.»
De son côté, le gérant des Aigles, Pierre-Luc Laforest, cachait mal sa déception d'avoir vu ses joueurs offrir un bien triste spectacle aux 2576 amateurs présents au Stade Fernand-Bédard. «Il y a des gars dans l'équipe qui se battent tous les jours. Ce sont des gamers. Il va falloir que les autres rentrent dans le moule et commencent à se concentrer sur le baseball. Si on pouvait jouer à la maison comme on le fait sur la route, ça serait le fun. On le voit à toutes les semaines que l'on est capables de se battre et d'essayer de gagner. Il va falloir commencer à jouer du bon baseball ici. Je suis tanné des excuses.»
Circuit de Leveret
Les Capitales ont ouvert la marque en quatrième manche quand Rene Leveret a catapulté l'offrande du partant des Aigles loin au champ droit. C'était le huitième circuit du numéro 28 des Capitales cette saison, son deuxième en deux rencontres. Les visiteurs ont profité de la cinquième manche pour ajouter un deuxième point. Jonathan Malo, qui avait claqué un solide double, a croisé le marbre sur un simple de Sébastien Boucher.
Les hommes de Scalabrini ont ajouté un troisième point en huitième quand Balbino Fuenmayor, qui avait frappé un double avant de se rendre au troisième sur le simple de Josué Peley, a marqué sur un optionnel de Leveret. Les gagnants ont planté le dernier clou dans le cercueil des Aigles en ajoutant deux points en neuvième sur un ballon sacrifice de Fuenmayor et une erreur d'Eric Grabe. Les Aigles ont marqué leurs deux points en fin de neuvième manche face au releveur des Capitales, Jay Johnson.
Passage apprécié
Patrick Scalabrini a bien apprécié son passage au match des étoiles, où il agissait en tant qu'adjoint au gérant de l'équipe du Nord, Georges Tsamis. Ayant joué deux ans à Winnipeg, il a pu renouer avec plusieurs personnes qu'il avait connues lors de son passage avec les Goldeyes. «Ce fut vraiment bien», a confié le gérant québécois. «L'ambiance, c'était fou. Les gens de Winnipeg avaient organisé tout un show. Les amateurs ont eu droit à des feux d'artifice incroyables après la rencontre. Et de notre côté, on a été traité aux petits oignons. Ils ont fait les choses en grand et ce fut apprécié. Je connais encore beaucoup de monde à Winnipeg, notamment au sein de l'organisation des Goldeyes. J'ai pu me remémorer avec eux de beaux souvenirs. Et parce que je parle français, j'ai donné plusieurs entrevues pour la communauté francophone de Saint-Boniface.»
Gélinas parfait
Seul joueur des Capitales à pendre part au match des étoiles de l'Association américaine de baseball présenté à Winnipeg, mardi soir, Karl Gélinas n'a pas raté l'occasion qu'il avait de démontrer son savoir-faire. Utilisé en cinquième manche, il n'a eu besoin que de 11 lancers afin de retirer dans l'ordre les trois frappeurs de la formation du Sud qu'il a affrontés. Après s'être débarrassé de Chris Murray (Wichita) sur un roulant au deuxième but, Gélinas a retiré au bâton Ryan Khoury (Wichita) et il a forcé Nick Van Stratten (Laredo) à frapper un ballon au champ droit. «Une manche lors de laquelle Karl a été complètement dominant, a mentionné Patrick Scalabrini. Il y a plein de gens qui se sont dit : «Wow, c'est qui ce gars-là?» Il a ouvert des yeux pas mal. C'était cool à voir.»
<p>Josué Peley, Jean-Luc Blaquière, Samuel Domingue et Jonathan Malo (photo)ont enregistré des capsules vidéo dans lesquelles ils dévoilent leurs trucs aux jeunes qui apprendront à réaliser des lancers de précision, à frapper une balle à répétition, à glisser et à lancer une balle au mur. </p>
En bref....
Kyle Regnault sera le partant des Capitales, jeudi soir, dans le deuxième match de la série de quatre au Stade Fernand--Bédard face aux Aigles... Karl Gélinas sera sur la butte vendredi et tentera encore d'égaler la marque pour le plus grand nombre de victoires pour un lanceur dans l'uniforme des Capitales, détenue par Keith Dunn (47)... Shawn Sanford lancera samedi... Les Capitales ont annoncé qu'ils s'étaient associés à la campagne sociétale WIXX pour faire bouger les jeunes. Josué Peley, Jean-Luc Blaquière, Samuel Domingue et Jonathan Malo ont enregistré des capsules vidéo dans lesquelles ils dévoilent leurs trucs aux jeunes qui apprendront à réaliser des lancers de précision, à frapper une balle à répétition, à glisser et à lancer une balle au mur. Ces capsules pourront être visualisées au www.wixx.ca/missions/26/mission--baseball-mania