Karl Gélinas a accordé 14 coups sûrs aux Boulders, mardi, un sommet depuis son arrivée chez les Capitales.

Québec 4/Rockland 5: Gélinas plus généreux que jamais

Une mauvaise sortie de Karl Gélinas, ça n'arrive pas souvent. Deux de suite, encore moins. L'as lanceur des Capitales a encaissé sa troisième défaite consécutive, mardi, à Rockland, dans un revers de 5-4 face aux Boulders. Il n'avait jamais donné autant de coups sûrs dans un match, 14, depuis qu'il joue à Québec.
On ne se rappelle pas d'un Gélinas aussi généreux dans l'uniforme des Capitales, soit huit saisons. La base de données de la ligue Can-Am s'arrête à 2010, mais la référence dans l'organisation des Capitales, Pier-Luc Nappert, se porte garant pour les trois campagnes précédentes. Preuves à l'appui, l'artilleur québécois n'avait pas accordé plus de 12 coups sûrs le même jour à ses 80 dernières sorties, soit 525 manches et deux tiers lancées depuis le 29 mai 2010.
«Année après année, un gars ne peut pas être toujours dominant à chaque départ. Ce n'était pas le Karl des beaux jours, mais je ne suis aucunement inquiet», a minimisé le gérant Patrick Scalabrini, joint au téléphone après la rencontre.
Gélinas (fiche de 4-3, mpm de 3,31) n'a quand même permis que cinq points aux Boulders, quatre mérités, en six manches et un tiers. Il n'a en outre alloué aucun but sur balles, lançant 85 prises sur 111 tirs.
N'empêche qu'à ses quatre derniers départs, le grand droitier a ajouté 15 points mérités et 37 coups sûrs à son dossier. Précisons que sur 29 de ses 37 balles cognées en lieu sûr, le coureur s'est arrêté au premier coussin.
«Karl n'était pas aussi sharp qu'à son habitude, a reconnu Scalabrini. Il n'était pas autant en contrôle et a commis plus d'erreurs que d'habitude. Tu ne peux pas te permettre ça contre une bonne équipe de frappeurs comme celle-là. Mais il nous a gardés dans le match et si on avait pu tourner un double-jeu au début [en deuxième manche, jeu raté du deuxième-but Mike Provencher], ça aurait peut-être tourné autrement.»
Shah frappe encore
Au bâton, ses hommes ont frappé 11 coups sûrs, sans réussir à en tirer assez profit. Par exemple, Jean-Luc Blaquière et Rene Leveret ont mis fin à des manches cruciales, la sixième et la huitième, en frappant dans un double-jeu.
Au rayon des bonnes nouvelles, Balbino Fuenmayor a produit deux autres points pour porter sa récolte à 42, un sommet dans la Can-Am. Asif Shah a ajouté trois autres simples, comme 80 % de ses coups sûrs cette année, portant sa mirobolante moyenne au bâton à ,415.
Mais le partant gaucher Sean Bierman (7 ml, 9 cs, 4 p, 3 pm, 4 rb) a finalement eu le dessus sur Gélinas et les Capitales. À ses deux premiers matchs de la saison, Bierman (2-4, 2,66) avait perdu contre Gélinas malgré un seul point mérité à chacune de ses sorties.
Trois nouveaux joueurs
Les Capitales préparent des changements, avec l'embauche imminente des lanceurs Jay Johnson, un releveur gaucher d'expérience originaire du Nouveau-Brunswick, et Brett Schreiber, recrue de l'État de New York. Schreiber pourrait servir de lanceur partant dès jeudi, dans le troisième match à Rockland, tandis que Johnson rejoindra l'équipe à Québec, vendredi... Le lanceur partant Ari Ronick atterrit sur la liste des blessés, ce qui permet d'ajouter le réserviste Aaron Brill à l'alignement. Joueur de deuxième-but ou d'arrêt-court, le Floridien sort tout juste de la deuxième division collégiale américaine. Ronick est blessé à un muscle de l'abdomen et ratera au moins un départ... Avec son match complet et jeu blanc de vendredi dernier, Shawn Sanford a été nommé lanceur par excellence de la dernière semaine dans la ligue Can-Am... Mercredi soir, les Capitales confient la balle à Leondy Perez (1-3, 5,97). Il affronte Richard Salazar (3-2, 5,91)... Les Aigles de Trois-Rivières ont perdu leur releveur numéro un, Nick Sarianides, au profit du baseball affilié et de l'organisation des Diamondbacks de l'Arizona.