Leondy Perez a connu une sortie laborieuse, mercredi. Le lanceur a accordé dix coups sûrs et atteint trois frappeurs en cinq manches de travail.

Québec 2/Rockland 6: Perez creuse, les Capitales d'enfoncent

Ça va de mal en pis pour les Capitales. Après la débâcle de Karl Gélinas mardi, au tour de Leondy Perez de faire naufrage sur la butte de Rockland, mercredi. Les Boulders l'ont emporté 6-2. Et la marmite chauffe de plus en plus.
Le club de baseball indépendant de Québec a perdu 9 de ses 12 derniers matchs. «On vient d'avoir une grosse réunion avec les joueurs et quelques gars se sont vidé le coeur», a confié le gérant Patrick Scalabrini, joint au téléphone en fin de soirée mercredi. «Ça fait un petit bout de temps qu'il y a trop de passagers. Certains gars vont à la guerre tous les jours et d'autres ne se présentent qu'une fois sur deux.
«J'espère que ç'a sonné le réveil de certains et qu'on va se relever», a-t-il poursuivi. «Je ne serai plus patient du tout, je vais faire des changements très bientôt. Il y en a qui n'ont plus de corde», a tranché le patron, qui ajoute déjà deux lanceurs à son alignement d'ici vendredi, la recrue Brett Schreiber et le releveur d'expérience Jay Johnson. D'autres mouvements de personnel pourraient suivre.
En signant Schreiber pour amorcer le match de jeudi à Rockland, les Capitales se départiront de la recrue Samuel Domingue. L'avant-champ de Québec pourrait aboutir sur la liste des blessés ou être simplement libéré.
Dans les deux récents revers au domicile des Boulders, les lanceurs partants des Capitales ont accordé 24 coups sûrs. Dix sont allés au compte de Perez dans ses cinq manches lancées mardi. À l'aube de la saison, Gélinas et Perez pointaient premier et deuxième partants de la rotation.
Le Dominicain ne démontre aucune constance. Ses quatre dernières sorties ont été deux mauvaises et deux bonnes. Nul besoin de dire que sa performance lors du match de mercredi se range parmi les mauvaises.
«Baisser les bras»
La moitié des 10 coups sûrs l'ont été pour plus d'un but, dont le circuit de deux points de Joe Maloney qui sonnait le début de la fin, en fin de cinquième manche. Perez avait deux retraits au tableau et des sentiers déserts. Mais il a envoyé les six frappeurs suivants sur les coussins. Les Boulders brisaient une égalité de 2-2 à l'aide d'une injection de quatre points.
«Je n'ai pas aimé sa sortie», a confirmé Scalabrini. «On a vu deux Perez : un dominant et un qui a baissé les bras quand il était dans le trouble.»
Perez a atteint trois frappeurs. Sa fiche est de 1-4 et sa moyenne de points mérités s'élève à 6,50. Artilleur partant pour Rockland, Richard Salazar (4-2, 5,58) a bien fait avec deux points sur sept coups sûrs et sa relève n'a absolument rien donné.
Premier frappeur des Capitales, Jonathan Malo a marqué les deux points des Capitales, le deuxième sur un circuit solo. Le joueur d'inter a aussi commis deux erreurs défensives. Balbino Fuenmayor a produit l'autre point, son 43e de la campagne. Matt Helms a obtenu trois simples, tandis qu'Asif Shah n'a pas frappé en lieu sûr pour la première fois en 15 rencontres.
NOTES : Une ondée d'une heure en fin d'après-midi a retardé le début du match d'une trentaine de minutes... Fuenmayor a été nommé frappeur par excellence des mois de mai et juin dans la ligue Can-Am, grâce à 40 points produits et une moyenne au bâton de ,324 en 35 matchs.