Ryan Poehling (25), qui est âgé de 20 ans, est devenu le cinquième joueur dans l'histoire du Canadien à marquer plus d'un but à son premier match dans la LNH.

Quatre buts de Poehling dans la victoire du Canadien contre les Maple Leafs 6-5

MONTRÉAL — Ryan Poehling a mis un baume sur la plaie de l’élimination du Canadien à son premier match dans la LNH, réussissant un tour du chapeau en plus de marquer le but vainqueur en fusillade dans un gain de 6-5 face aux Maple Leafs de Toronto, samedi.

Éliminé vendredi à la suite de la victoire en fusillade de 3-2 des Blue Jackets de Columbus face aux Rangers de New York, le Tricolore a disputé son seul match sans importance de la saison.

Dans les circonstances, Claude Julien avait décidé d’insérer Poehling dans la formation, moins d’une semaine après que le choix de premier tour du Canadien en 2017, 25e au total, eut signé son premier contrat professionnel, mettant un terme à son stage à St. Cloud State.

Poehling, qui est âgé de 20 ans, est devenu le cinquième joueur dans l’histoire du Canadien à marquer plus d’un but à son premier match dans la LNH - après Joe Malone (5), Alex Smart (3), Aurèle Joliat (2) et John Ferguson (2).

«Je voulais seulement aller sur la glace et jouer mon jeu, faire les bonnes choses, a dit Poehling. Quand vous faites ça, vous êtes parfois récompensés. J’ai l’impression de vivre un rêve.»

Poehling a aussi joué les héros en marquant lors de la quatrième ronde en fusillade. Charlie Lindgren a ensuite stoppé la tentative de Kasperi Kapanen.

«Il a mis la joie dans le vestiaire dans un contexte qui était difficile, a dit Julien au sujet de Poehling. C’est beau de voir que nous avons de bons jeunes qui s’en viennent. Ryan a joué avec beaucoup d’émotions. Il va s’en souvenir longtemps.»

Jordan Weal et Andrew Shaw ont chacun récolté un but et une aide pour le Canadien (44-30-8), qui a mis fin à une série de sept défaites contre la formation torontoise. Artturi Lehkonen et Nicolas Deslauriers ont amassé chacun deux aides.

Lindgren avait aussi obtenu une occasion de se faire valoir. Il a réussi quelques beaux coups, mais a également mal paru sur certaines séquences. Il a finalement effectué 44 arrêts.

Zach Hyman a inscrit un but et une aide, alors que Jake Gardiner, Trevor Moore, William Nylander et Kapanen ont aussi fait bouger les cordages pour les Maple Leafs (46-28-8), qui affronteront les Bruins de Boston lors du premier tour éliminatoire. Frederik Andersen a stoppé 44 tirs.

Le Canadien n’a pas connu le meilleur des débuts de match, alors que Hyman et Gardiner ont profité de bonds favorables pour donner les devants 2-0 aux Maple Leafs après 8:03 de jeu.

Poehling a toutefois permis au Tricolore d’effacer ce déficit. Il a d’abord marqué à la suite d’une remise de Weal à partir de l’arrière du filet à mi-chemin en première période, avant de créer l’égalité après 2:56 de jeu en deuxième en profitant d’une rondelle libre après qu’un tir de Jeff Petry eut atteint la barre horizontale.

«Au cours de ma carrière universitaire, j’ai peut-être marqué 25 buts (NDLR, il en a marqué 29) et il y en a une vingtaine que j’ai inscrit grâce à des tirs de 10 pieds ou moins du but, a raconté Poehling. Il faut se rendre dans ces zones pour créer des occasions.»

Weal a ensuite donné l’avance pour une première fois au Canadien à 7:04. Il a marqué en avantage numérique, complétant une belle mise en scène de Jonathan Drouin et Joel Armia.

Moore a répliqué un peu plus de quatre minutes plus tard, mais Shaw a ensuite profité d’une belle passe transversale de Max Domi pour relancer le Canadien.

Nylander a permis aux Leafs de créer l’égalité avant de retraiter au vestiaire pour le deuxième entracte, battant Lindgren après avoir contourné le filet avec 2:27 à jouer dans l’engagement.

Kapanen a redonné l’avance aux Maple Leafs après 8:04 de jeu en troisième période. Il a été oublié dans l’enclave et Auston Matthews l’a repéré, lui permettant de tirer dans un filet ouvert.

Poehling est toutefois revenu à la charge avec 2:31 à faire. Il a profité d’une courte passe de Lehkonen pour se présenter seul devant Andersen, qu’il a déjoué d’un tir des poignets précis du côté du bouclier.

Les joueurs du Canadien passeront au Complexe sportif Bell de Brossard pour une dernière fois avant les vacances, mardi. La direction de l’équipe fera aussi son bilan.

Échos de vestiaire

Nicolas Deslauriers a assisté de près aux exploits de Ryan Poehling:

«Nous avions un peu de tout sur notre trio. (Jordan) Weal amène du talent et de la vitesse. C’était la première fois que je voyais Poehling et il travaille fort. (...) Il a mis la barre haute!»

Le Canadien a égalé un record du circuit en ratant les éliminatoires malgré une récolte de 96 points, ce qui tourne le fer dans la plaie, selon Andrew Shaw:

«Je crois que nous avons fait taire nos détracteurs cette saison. Nous avons tous la sensation que nous méritions de jouer en séries. Avec 96 points, vous faites normalement les séries. (...) Ça laisse un goût amer dans notre bouche, mais il faut regarder les éléments positifs.»

L’entraîneur-chef des Maple Leafs Mike Babcock a été impressionné par la soirée de Ryan Poehling:

«Les rapports ne mentionnaient pas qu’il était le genre à marquer quatre buts à La soirée du hockey au Forum. Je ne sais pas combien de joueurs ont déjà fait ça. Je lui dis bravo.»

LES CINQ MOMENTS MARQUANTS DU MATCH ENTRE LES MAPLE LEAFS ET LE CANADIEN

MONTRÉAL — Voici les cinq moments marquants du match entre les Maple Leafs de Toronto et le Canadien de Montréal, samedi, au Centre Bell.

Un coup de chance de Hyman

Les Maple Leafs ont pris les devants après 5:50 de jeu, quand Zach Hyman a profité d’un peu de chance. John Tavares a gagné la mise en jeu à la gauche du gardien Charlie Lindgren, mais Phillip Danault a récupéré le disque le long de la rampe. Danault a ensuite remis derrière son filet, mais il n’y avait personne pour aller cueillir la rondelle. Hyman s’est débarrassé du défenseur Victor Mete et est allé chercher le disque avant de revenir devant. Hyman a ensuite pivoté pour tirer au but, puis la rondelle a dévié sur le patin droit du défenseur Shea Weber avant d’aboutir derrière la ligne des buts.

Un premier but pour Poehling

Ryan Poehling a relancé le Canadien avec 8:19 à faire en première période, marquant son premier but dans la LNH à son premier match. Posté derrière la ligne des buts, Jordan Weal a remis vers l’avant. Le disque a dévié contre le bâton de Poehling, puis contre son patin gauche, avant de se faufiler derrière le gardien Frederik Andersen. L’entraîneur-chef des Maple Leafs, Mike Babcock, a contesté le but, croyant que Poehling avait peut-être nui au travail d’Andersen. Malgré une révision vidéo, les arbitres n’ont pas annulé le but.

Au bon endroit au bon moment

Ryan Poehling a complété la remontée du Canadien en marquant son deuxième but de la rencontre après 2:56 de jeu en deuxième période. Poehling a d’abord gagné sa bataille le long de la rampe, puis a fait une courte passe à Nicolas Deslauriers. Ce dernier a rejoint Jeff Petry à la pointe et le défenseur a décoché un puissant tir sur réception qui a dévié sur le patin de l’attaquant des Maple Leafs Frédérik Gauthier avant d’atteindre la barre transversale. Poehling a profité du retour pour tirer dans un filet désert.

Retour à la case départ

Charlie Lindgren a réussi quelques arrêts spectaculaires, mais n’avait pas la même aisance lors des mêlées autour de son filet ou sur les retours. William Nylander en a profité pour créer l’impasse 4-4 avec 2:27 à écouler au deuxième vingt. Nylander a fait la passe à Nazem Kadri en entrée de zone et Kadri lui a rendu la pareille. Nylander a décidé de ne pas tirer, préférant contourner le filet du Canadien pour tenter de battre de vitesse Lindgren. Le gardien du Canadien s’est trop compromis sur le côté rapproché et a malhabilement tenté de revenir fermer l’ouverture de l’autre côté. La rondelle a finalement dévié contre l’intérieur de sa jambière gauche avant de glisser dans l’objectif.

Qui d’autre?

En retard 5-4 en fin de troisième période, le Canadien a tenté par tous les moyens de créer l’égalité et ses voeux ont été exaucés. À son premier match en carrière dans la LNH, Ryan Poehling a provoqué une pluie de casquettes lorsqu’il a décoché un tir des poignets précis qui a ramené les deux équipes à la case départ. Après une prolongation sans but, le Tricolore et les Maple Leafs ont inscrit un but chacun en fusillade. Lors de la quatrième ronde, Poehling a mis la touche finale à un scénario de rêve en déjouant Frederik Andersen du côté de la mitaine.