Quand Lance Armstrong rend visite à Jan Ullrich

BERLIN — «C’est énorme d’avoir passé la journée avec cet homme. Comme beaucoup d’entre vous le saviez déjà, j’aime Jan Ullrich!» a écrit Lance Armstrong en légende d’une photo du vainqueur du Tour de France 1997 et de lui-même publiée sur son compte Instagram, samedi.

«Il était si spécial pour moi. Il me faisait peur et me motivait en même temps. C’est lui qui m’avait poussé à donner le meilleur de moi-même», a ajouté l’Américain après sa visite à Jan Ullrich, admis dans un hôpital psychiatrique à la suite d’une agression sur une escorte et son interpellation la semaine dernière à Francfort.

Sur la photo, on voit les deux anciens champions cyclistes, en lunettes de soleil, bras dessus bras dessous, et souriants, avec une piscine en arrière-plan.

Ullrich, 44 ans, est l’unique vainqueur allemand de la Grande Boucle. Il devait débuter une thérapie et tenter de soigner ses problèmes d’alcool et de drogues lorsqu’il a frappé et étranglé une escorte avec laquelle il avait passé la nuit.

La police avait arrêté l’ex-champion au petit matin, le 10 août dernier, dans un hôtel de luxe de Francfort.

Quelques jours plus tôt, Jan Ullrich avait été arrêté par la police en Espagne, où il vit, pour s’être introduit de force chez son voisin, l’acteur et réalisateur allemand Til Schweiger, et avoir provoqué une bagarre dans son jardin.

Après sa garde à vue, il avait déclaré dans les médias allemands que cet épisode avait été le déclencheur pour le conduire en cure et par la suite revoir ses trois enfants dont la mère a la garde depuis la séparation du couple fin 2017.

Dès l’annonce de l’arrestation de l’Allemand, Lance Armstrong s’était déclaré prêt à «faire tout ce qui est en mon pouvoir» pour aider Jan Ulrich, «une personne importante dans ma vie».

«Merci de garder Jan dans vos pensées et vos prières. Il a besoin de votre soutien», a conclu Armstrong dans son message de samedi.