Patrice Bergeron et Simon Gagné
Patrice Bergeron et Simon Gagné

Pro-Am Gagné-Bergeron: 129 500$ pour les enfants malgré la pandémie [VIDÉO]

Carl Tardif
Carl Tardif
Le Soleil
Même s’il n’y a pas eu de 12e édition «officielle», le Pro-Am Gagné-Bergeron a malgré tout réussi à amasser 129 500$ au profit des différentes causes de la région touchant les enfants dans le besoin.

En raison de la pandémie de la COVID-19, l’événement qui se tient toujours le premier jeudi du mois d’août, au Centre Vidéotron, n’a pas pu avoir lieu. Mais à défaut de réunir amateurs de hockey et joueurs de la LNH au même endroit, les responsables avaient puisé dans leur coffre à idées afin d’amasser quand même des fonds pour les organismes associés à ce rendez-vous caritatif annuel.

«La dernière chose qu’on voulait faire, c’était d’abandonner les enfants qui sont atteints d’un cancer ou qui ne mangent pas à leur faim. Il y a beaucoup d’événements qui sont annulés ou reportés à cause de la pandémie, mais les enfants ont encore besoin qu’on s’occupe d’eux», expliquait le hockeyeur à la retraite Simon Gagné, qui est associé à cet événement depuis sa mise en place en 2009.

Le joueur des Bruins de Boston Patrice Bergeron l’a rejoint dans l’aventure par la suite, et l’événement ne cessait de grandir depuis le transfert du Pro-Am au Centre Vidéotron. En 2019, pas moins de 450 000$ avaient été remis à Leucan, au Pignon bleu, à la Fondation Maurice Tanguay et à la Fondation Philippe Boucher.

Au total, près de 2 millions$ ont été distribués et ce montant aurait été dépassé si le Pro-Am Gagné-Bergeron avait eu lieu comme à l’habitude.

«On peut être fier d’avoir amassé 129 500$, cette année, dans les conditions qu’on connaît. Nos bénévoles ont travaillé fort pour développer des activités même si on ne pouvait pas se réunir. Nous avons aussi beaucoup apprécié le support de nos partenaires, qui ne nous ont pas laissé tomber, qui sont toujours là pour le bien des enfants», ajoutait l’ancien numéro 12 ayant joué la majorité de sa carrière avec les Flyers de Philadelphie et remporté la Coupe Stanley avec les Kings de Los Angeles. Il pensait notamment aux partenaires de la catégorie Or, comme Mercer, Sun Life, Fidelity, Peak, EBM Laser, Sitraco, CCM (Mario Richard), Stéphane Matteau. Ils sont une trentaine, en tout, à soutenir la cause.

Bon an mal an, le Pro-Am amasse plus de la moitié du montant remis aux organismes grâce à la vente des billets pour assister à l’événement et à la vente de laissez-passer pour participer à une rencontre privée avec les joueurs de la LNH présents. En 2020, ces deux activités n’ont pas eu lieu. À la place, un Défi-Vélo a permis à une trentaine d’équipes de parcourir un total de 3000 km et de récolter 92 500$ et un encan virtuel ainsi que la vente de masques sanitaires offerts par Couvre-Plancher Gagné a permis d’amasser 37 000$.

«Nous sommes très heureux de pouvoir verser près de 130 000$ à nos organismes en pleine pandémie. À sa première année, le Pro-Am avait remis un total de 40 000$ et de 90 000$, à sa deuxième année, ça démontre à quel point notre événement a pris de l’ampleur et joue un rôle important dans la société», disait Alain Rioux, l’organisateur du Pro-Am Gagné-Bergeron.

Si la 12e présentation n’a pas eu lieu en personne, la 13e en 2021 reste toujours incertaine.

«Ce n’est pas un événement qui se prépare en quelques semaines. On espère pouvoir le faire, mais pour l’instant, il y a encore un gros point d’interrogation dans l’air. On s’entend pour dire qu’il nous sera difficile de tenir le Pro-Am dans les conditions actuelles. Il y a aussi de l’incertitude avec les joueurs de la LNH, surtout si c’est encore compliqué de voyager. Mais peu importe ce qui va arriver, le Pro-Am va s’arranger pour amasser des fonds, peu importe la façon. On pourrait refaire le Défi-Vélo et l’encan, peut-être qu’on trouvera aussi d’autres idées, mais la cause va se poursuivre», ajoutait Gagné, dont le tournoi de golf annuel qu’il tient au profit de Leucan a aussi été victime de la pandémie, cet été.

Quelques joueurs québécois avaient confirmé leur présence avant de savoir que la saison de la LNH reprendrait au mois d’août et que l’événement n’aurait pas lieu. La portion musicale du Pro-Am devait être animée par Jonathan Roy, l’ancien gardien des Remparts maintenant membre de la colonie artistique.