Tommy Fleetwood, qui a amorcé sa journée sur le 10e tertre, est demeuré patient et a été récompensé en calant des roulés de 15, 30 et 18 pieds pour des oiselets sur ses trois derniers trous. Sur le neuf de retour, un peu plus facile, il n’a obtenu qu’un seul oiselet.

Premier rang pour Fleetwood et Bradley au championnat des joueurs de la PGA

PONTE VEDRA BEACH — Une spectaculaire fin de parcours de la part du Britannique Tommy Fleetwood et un départ canon de l’Américain Keegan Bradley leur ont permis de signer des cartes de 65, sept coups sous la normale, et de se hisser au premier rang lors de la ronde initiale du Championnat des joueurs de la PGA.

Fleetwood, qui a amorcé sa journée sur le 10e tertre, est demeuré patient et a été récompensé en calant des roulés de 15, 30 et 18 pieds pour des oiselets sur ses trois derniers trous. Sur le neuf de retour, un peu plus facile, il n’a obtenu qu’un seul oiselet.

«Si vous êtes toujours dans l’allée, le parcours devient très, très différent, a décrit Fleetwood. Et c’est un élément de grande importance ici. Et là, j’ai commencé à gagner quelques coups puis, vous connaissez une série comme celle que j’ai connue aux 7e, 8e et 9e trous et vous vous sentez bien ensuite. Un seul [oiselet] vous donnerait l’impression de connaître une bonne ronde, alors trois, je vais les prendre.»

De son côté, Bradley s’est donné trois chances de réaliser des aigles sur le neuf d’aller, en a converti une et ajouté deux oiselets en deuxième moitié de parcours.

Tiger Woods n’a réussi qu’une seule normale sur le neuf de retour — cinq oiselets, trois bogueys — chemin faisant vers une carte de 70. Au fil des ans, Woods n’a connu qu’une seule ronde initiale inférieure à 70 sur le parcours de TPC Sawgrass, en 2013 lorsqu’il est sorti victorieux du tournoi.

«En temps normal, si je n’ai qu’une seule normale, je vais jouer 30 ou 29, a déclaré Woods. Ce n’est pas ce que j’ai fait aujourd’hui.»

Woods aurait espéré une ronde de meilleure qualité, surtout parce qu’il jouait en fin d’après-midi, au moment où les vents commençaient à diminuer et que les surfaces de coups roulés devenaient un peu plus rapides. Malgré cela, ce fut un départ raisonnable dans un tournoi où la clé est de ne pas se retrouver trop loin derrière.

Le Sud-Coréen Byeong Hun An et l’Américain Brian Harman ont complété la première journée avec des scores de 66, un coup de mieux que le Nord-Irlandais Rory McIlroy, qui n’a commis aucun boguey. McIlroy partage le cinquième échelon avec deux Américains, Ryan Moore, auteur d’un trou d’un coup sur le pittoresque 17e trou, et Vaughn Taylor.