Les joueurs du Lightning célèbrent après le but en prolongation de Brayden Point.
Les joueurs du Lightning célèbrent après le but en prolongation de Brayden Point.

Point propulse le Lightning en deuxième ronde [VIDÉO]

La Presse Canadienne
TORONTO - Brayden Point a inscrit son cinquième but des séries éliminatoires à 5:12 de la première période de prolongation pour procurer une victoire de 5-4 au Lightning de Tampa Bay, mercredi après-midi, éliminant du même coup les Blue Jackets de Columbus en cinq parties.

Point a accepté une passe de Nikita Kucherov dans l’enclave avant de déjouer le gardien des Blue Jackets d’un tir du revers dans le haut du filet.

Point avait aussi inscrit le filet victorieux lors du match no 1 de la série au meilleur des sept rencontres, un marathon qui s’était poursuivi pendant cinq périodes supplémentaires et qui s’était révélé le quatrième plus long match de l’histoire de la LNH.

Tyler Johnson, Blake Coleman Kevin Shattenkirk et Anthony Cirelli ont complété la marque pour le Lightning, qui a aussi bénéficié des 28 arrêts du gardien Andrei Vasilevskiy.

Trois passes pour Kucherov

Kucherov s’est également signalé avec trois mentions d’assistance pour la formation floridienne, qui a ainsi vengé son élimination en quatre petites parties par les Jackets au premier tour éliminatoire la saison dernière.

«Nous avions 422 jours pour y réfléchir, mais qui compte?» a questionné l’entraîneur-chef du Lightning Jon Cooper, qui a insisté avant le début de la série pour dire qu’il ne s’agissait pas d’une rédemption pour son équipe, puisque les deux clubs ont passablement changé depuis l’an dernier.

«Nous voulons poursuivre notre route, peu importe l’identité de nos adversaires, a poursuivi Cooper. Le hasard nous a permis d’obtenir une deuxième opportunité (contre eux), et il faut savoir en profiter quand ça se présente, car c’est rare que ça se produit.»


« Vous savez quoi? Je ne vais pas verser dans la psychologie à cinq sous et commencer à parler de victoires morales et tout ça »
L’entraîneur-chef des Blue Jackets John Tortorella

Nick Foligno, Kevin Stenlund, Alexander Wennberg et Oliver Bjorkstrand ont assuré la riposte du côté des Blue Jackets. Joonas Korpisalo a réalisé 20 arrêts dans la défaite des siens.

«Ils sont opportunistes», a admis Foligno.

«J’ai l’impression que nous avons joué un très, très bon match, nous avons dicté le rythme, nous avons obtenu de nombreuses chances de marquer; les gars l’ont senti», a évoqué l’attaquant des Blue Jackets Cam Atkinson.

«Mais c’est le genre d’équipe qui en profite, dès que tu lèves le pied de l’accélérateur, a-t-il ajouté. Et ils vont te faire mal.»

Shattenkirk et Cirelli ont fait vibrer les cordages dans un intervalle de huit minutes en troisième période pour effacer un déficit de 4-2. Un peu plus tôt dans la rencontre, les Blue Jackets avaient marqué quatre buts sans riposte pour effacer un retard de deux buts.

«Après avoir accusé un déficit de deux buts... tout le monde y croyait encore», a assuré Shattenkirk.

Fidèle à lui-même, l’entraîneur-chef des Blue Jackets John Tortorella a été plutôt avare de commentaires après la rencontre.

«Vous savez quoi? Je ne vais pas verser dans la psychologie à cinq sous et commencer à parler de victoires morales et tout ça, a-t-il lancé avant de conclure son point de presse subitement. Soyez prudents.»