Connor McDavid a quitté la rencontre de samedi après avoir glissé violemment dans le filet rival en deuxième période du match que les Oilers ont gagné 3-1.

Plus de peur que de mal pour McDavid

EDMONTON — L’attaquant Connor McDavid des Oilers d’Edmonton s’en est possiblement tiré avec plus de peur que de mal à la suite d’une effrayante blessure à la jambe gauche survenue lors du dernier match de la saison, samedi soir contre les Flames de Calgary.

Le capitaine des Oilers a quitté la rencontre après avoir glissé violemment dans le filet rival en deuxième période du match que les Oilers ont gagné 3-1.

Par chance pour la troupe d’Edmonton, McDavid paraissait dans un meilleur état le lendemain.

Au premier coup d’œil, la blessure semblait grave, mais des radiographies se sont révélées négatives. McDavid s’est soumis à un examen d’imagerie par résonance magnétique dimanche et les résultats ne seront pas connus avant un jour ou deux.

«J’avais peur de me lever, je pensais que ma jambe allait tout simplement flancher, a déclaré McDavid. En toute honnêteté, je pensais que ma jambe était en deux morceaux quand j’étais assis sur la glace. Heureusement, l’os est correct et j’ai pu me lever et, avec beaucoup d’aide, quitter la patinoire.»

Sur la séquence, McDavid s’est présenté à grande vitesse sur le flanc droit devant le défenseur Mark Giordano, qu’il a tenté de contourner en coupant vers le filet. Étendu de tout son long sur le ventre, Giordano a fait trébucher McDavid et ce dernier a frappé le poteau des buts avec force.

Assis derrière la ligne des buts des Flames, McDavid a aussitôt agrippé son genou avec ses deux mains alors qu’il était entouré de ses coéquipiers Leon Draisaitl et Zack Kassian et de quelques joueurs des Flames.


« J’avais peur de me lever, je pensais que ma jambe allait tout simplement flancher. En toute honnêteté, je pensais que ma jambe était en deux morceaux quand j’étais assis sur la glace. Heureusement, l’os est correct et j’ai pu me lever et, avec beaucoup d’aide, quitter la patinoire »
Connor McDavid

McDavid a eu besoin de l’aide de Kassian et d’un soigneur pour quitter la glace, ce qu’il a fait sans appliquer de poids sur sa jambe. Giordano a été puni pour avoir fait trébucher.

Hors des séries pour une 12e fois en 13 ans, les Oilers, qui ont congédié leur directeur général et leur entraîneur-chef cette saison, pourraient brasser les cartes sur le plan des opérations hockey. Disons qu’ils n’avaient pas besoin d’ajouter à leurs malheurs une blessure sérieuse à McDavid.

«Ils me paient 100 millions $ US pour que je joue mon style de hockey, a fait valoir McDavid lorsque des journalistes l’ont questionné par rapport à sa fougue vers le filet adverse. Ça fait partie de mon jeu de battre mes adversaires de vitesse. Je devrai rembourser les Oilers si j’arrête de faire ça.»

Les Oilers ont terminé la campagne avec un dossier de 35-38-9, et ce, malgré la meilleure saison en carrière de McDavid et Leon Draisaitl, qui a inscrit son 50e but de la saison contre les Flames.

«C’est décevant. Évidemment, tu amorces chaque saison en voulant participer aux séries et en essayant de gagner la coupe Stanley. C’est pour ça que nous jouons», a ajouté Draisaitl.