Place aux revenants!

Les médias ont insisté tout au long de la semaine sur le retour de Buffalo en séries, une première en 17 ans. Mais les amateurs des Bills ne sont pas les seuls à ne pas tenir en place depuis quelques jours, car trois autres formations à l’œuvre cette fin de semaine n’ont pas participé aux séries depuis des lunes.

Dans la Conférence américaine, les Jaguars de Jacksonville, les adversaires des Bills, mettront un terme, dimanche, à une absence de 10 ans dans les séries. Le seul joueur qui portait leur uniforme à cette époque et qui est toujours à l’emploi des Jaguars aujourd’hui est l’ailier rapproché Mercedes Lewis, qui avait alors disputé deux matchs à Pittsburgh et en Nouvelle-Angleterre en janvier 2008. 

Les Jaguars reviennent de loin, de très loin même, ayant remporté seulement 17 victoires contre 63 défaites entre 2012 et 2016, le pire dossier de la NFL pendant cette période de cinq ans. Plusieurs observateurs s’attendaient à ce que la sélection de la recrue Leonard Fournette et l’embauche du joueur de ligne défensive, Calais Campbell, allaient permettre aux Jaguars de viser une saison de ,500 en 2017, mais personne n’avait osé leur prédire un premier championnat de division depuis 1999. 

La brigade défensive des Jaguars est à l’origine de leurs étonnants succès, la troupe de Doug Marrone ayant terminé au deuxième rang dans la NFL pour les points accordés (16,8 par match), les interceptions (21) et les sacs (55). 

Mais le plus important point d’interrogation à Jacksonville demeure le quart-arrière Blake Bortles, victime de cinq interceptions dans les deux derniers matchs. Un vilain défaut qu’il était finalement parvenu à corriger cette saison après avoir été victime de trop nombreux revirements depuis son arrivée en Floride en 2014.

Les Titans du Tennessee n’ont guère fait mieux que les Jaguars puisque leur dernière participation aux séries remonte à 2008. Le quart Marcus Mariota a connu une saison décevante avec seulement 13 passes de touché contre  15 interceptions, mais il a semble-t-il regagné la confiance et le respect de ses coéquipiers, dimanche, en affichant sa fougue des beaux jours quand il a franchi 60 verges en 10 courses pour aider les Titans à terminer la saison avec une importante victoire de 15-10 sur Jacksonville.

Décision controversée

En ce qui a trait aux Bills, ont croyait bien que leur saison avait pris fin quand le nouvel entraîneur Sean McDermott a décidé de clouer au banc le quart Tyrod Taylor, le 19 novembre, pour le remplacer par la recrue Nathan Peterman. Après avoir fait un grand ménage en libérant plusieurs vétérans, McDermott a poussé sa luck un peu trop loin et les Bills ont été humiliés 54-24 par les Chargers.

Contre toute attente, les Bills, qui présentaient alors une fiche de ,500 (5-5), ont rebondi dès la semaine suivante en l’emportant 16-10 sur Kansas City. Ils ont terminé la saison en encaissant seulement deux défaites à leurs six dernières sorties, deux revers contre les Patriots, ce qui leur a permis de se classer dans les séries quand Cincinnati a joué un vilain tour à Baltimore, dimanche dernier. 

Dix-huit joueurs des Bills ont déjà joué au football au mois de janvier, dont Tyrod Taylor, qui était le deuxième quart à Baltimore quand Joe Flacco a mené les Ravens à une victoire de 34-31 sur San Francisco au XLVIIe Super Bowl.

Dans la Conférence nationale, les Rams disputeront dimanche un premier match éliminatoire en Californie depuis le 4 janvier 1986, 20 jours avant la naissance de l’entraîneur Sean McVay et près de neuf ans avant celle du quart Jared Goff.  La dernière présence de cette organisation dans les séries est survenue il y a 13 ans, alors que l’équipe évoulait encore à St. Louis. Seulement six porte-couleurs des Rams possèdent l’expérience des séries, à commencer par le joueur de ligne Andrew Whit­worth (0-6 avec Cincinnati).

***

EN BREF

Un Super Bowl à domicile pour les Vikings?

Après avoir prédit en septembre un duel entre les Patriots et les Seahawks au LIIe Super Bowl, je dois trouver aujourd’hui un autre opposant à la troupe de Bill Belichick, puisque les Seahawks ne sont même pas parvenus à se qualifier dans les séries. J’aurais opté sans hésiter pour les Eagles si le jeune quart Carson Wentz n’avait pas été blessé en fin de saison. Mais comme l’offensive des Eagles repose maintenant sur les épaules du réserviste Nick Foles, mon cœur et ma tête balancent entre l’attaque diversifiée des Saints, l’offensive spectaculaire des Rams et l’équilibre des Vikings. La troupe de Mike Zimmer ayant la possibilité de devenir la première équipe de la NFL à disputer le Super Bowl à domicile, pourquoi ne pas choisir les Vikings? Dans la Conférence américaine, je me croise les doigts pour que les Chiefs me fassent mentir et retournent à Foxboro pour répéter leur exploit de début de saison quand ils ont vaincu les Patriots 42-27.

-----

Les amateurs des Bills déchaînés...

Après avoir bravé le froid par centaines pour accueillir leurs favoris à l’aéroport à leur retour de Miami, où ils avaient défait les Dolphins 22-16 dimanche, les amateurs des Bills de Buffalo ont fait parler d’eux pendant toute la semaine en faisant près de 14 000 dons totalisant 315 000 $ à la fondation du quart-arrière des Bengals de Cincinnati, Andy Dalton, qui a ouvert la porte des séries aux Bills en permettant aux siens de revenir de l’arrière dans les derniers instants du quatrième quart pour signer une dramatique victoire de 31-27 sur Baltimore. Jeudi, ils ont continué dans la même voie en faisant parvenir aux autorités de la Ville de Cincinnati 1440 ailes de poulet.

***

LA DÉCLARATION

«Je suis encore beaucoup trop jeune pour seulement songer à prendre ma retraite»

— Pete Carroll. Âgé de 66 ans, lL’entraîneur-chef des Seahawks de Seattle a rapidement fait taire les rumeurs quant à la possibilité qu’il tire sa révérence à la barre de l’équipe qu’il dirige depuis 2010.

***

MES CHOIX

- Première ronde des séries

Samedi : Tennessee à KANSAS CITY et Atlanta à LOS ANGELES RAMS

Dimanche : Buffalo à JACKSONVILLE et Caroline à LA NOUVELLE-ORLÉANS

-----

Totaux pour la saison

Semaine 17 : 9/16 (56,3 %)

Saison régulière : 169/256 (66 %)