Antonio Pipkin a lancé une passe de touché en plus d’atteindre lui-même la zone des buts à deux reprises et les Alouettes de Montréal ont conclu une campagne difficile sur une note positive en battant les Tiger-Cats de Hamilton 30-28, samedi.

Pipkin marque deux touchés dans la victoire des Alouettes

HAMILTON - Antonio Pipkin a lancé une passe de touché en plus d’atteindre lui-même la zone des buts à deux reprises et les Alouettes de Montréal ont conclu une campagne difficile sur une note positive en battant les Tiger-Cats de Hamilton 30-28, samedi.

Le botteur des Tiger-Cats Lirim Hajrullahu a raté une tentative de placement de 49 verges sur le dernier jeu de la rencontre.

Les Alouettes (5-13) ont ainsi gagné un deuxième match d’affilée et terminé la saison avec deux victoires de plus qu’en 2017, au troisième rang de la section Est.

Le receveur Eugene Lewis s’est distingué en captant des passes de touché de 30 et 75 verges. Pour sa part, William Stanback a accumulé 134 verges de gains combinés.

L’entraîneur-chef Mike Sherman avait prévu employer trois quarts au cours de la rencontre. Johnny Manziel a obtenu un huitième départ cette saison, mais il a cédé sa place derrière le centre après le premier quart. Il a complété quatre de ses cinq passes pour 59 verges de gains et une passe de touché.

Pipkin a ensuite oeuvré pendant le deuxième et la majorité du troisième quart. Il a été le plus productif avec 217 verges de gains sur huit passes complétées en 15 tentatives. Matthew Shiltz a pris la relève tard au troisième quart et son inefficacité a presque saboté la victoire des Alouettes. Il a complété trois de ses cinq passes pour 34 verges de gains et une interception.

Boris Bede a réussi un placement et deux transformations pour les Alouettes.

Les Tiger-Cats (8-10) étaient déjà assurés de terminer au deuxième rang de la section Est et ils accueilleront les Lions de la Colombie-Britannique en demi-finale de l’Est le week-end prochain. Plusieurs réguliers avaient donc obtenu congé.

Le quart réserviste Dane Evans a complété 22 de ses 37 pour 315 verges de gains, deux passes de touché et deux interceptions. Bralon Addison et Mike Jones ont capté les passes payantes d’Evans.

Hajrullahu a inscrit deux placements, trois transformations et un simple.

Les Alouettes ont marqué 17 points à la suite de revirements commis par les Tiger-Cats.

Quelques vétérans des Alouettes, dont Luc Brodeur-Jourdain et John Bowman disputaient peut-être le dernier match de leur carrière. On devrait en savoir plus dimanche, quand les joueurs videront leur casier au Stade olympique. La direction devrait faire son bilan en début de semaine.

Pipkin s’impose

Les Alouettes ont donné le ton à la rencontre en atteignant la zone des buts dès leur première possession. Manziel a complété la poussée avec une longue passe de 30 verges que Lewis a captée dans la zone des buts.

Après un placement de 22 verges de Hajrullahu, les Alouettes ont profité d’un échappé d’Evans sur une mauvaise remise lors du dernier jeu du premier quart pour creuser l’écart. Pipkin a eu besoin de l’aide d’une révision vidéo pour confirmer que le ballon avait atteint la ligne des buts sur une faufilade.

Les Tiger-Cats ont connu leur plus belle séquence de la demie par la suite et ils ont inscrit un majeur avec 6:42 à faire quand Evans a rejoint Addison sur 20 verges.

Hajrullahu a ajouté un simple sur le botté de reprise, réduisant l’écart à 14-11.

Pipkin est revenu à la charge avant la fin de la demie. Il a à son tour rejoint Lewis pour une passe payante, cette fois sur 75 verges, avec 2:52 à faire. La transformation de deux points a toutefois été ratée et les Alouettes menaient 20-11 lors de la mi-temps.

Les Tiger-Cats ont poursuivi sur leur lancée à l’attaque au retour de la pause. Quelques jeux après une passe de 46 verges d’Evans à Jones, Thomas-Erlington, un ancien des Carabins de l’Université de Montréal, a inscrit son premier touché dans la LCF sur une course de deux verges, réduisant l’écart à 20-18.

Une interception de Jermaine Robinson aux dépens d’Evans a permis à Bede d’enchaîner avec un placement de 43 verges. Puis, Terrell Sinkfield fils a commis un échappé sur le botté de reprise, permettant aux Alouettes de reprendre le ballon à la ligne de 19 verges des Tiger-Cats. Quelques instants plus tard, Pipkin a marqué son deuxième majeur du match sur une autre faufilade d’une verge, portant le score à 30-18 avec 36 secondes à faire au troisième quart après la transformation de Bede.

Les Tiger-Cats n’ont pas baissé les bras et Evans a relancé les locaux en rejoignant Jones pour un majeur 26 verges avec 10:53 à faire au quatrième quart, ramenant les siens à cinq points des Alouettes.

Hajrullahu a ensuite réduit l’écart à 30-28 avec 2:18 à faire en étant précis sur 20 verges. Il a toutefois miné les efforts des siens sur le dernier jeu de la rencontre.