Alex Ovechkin est embourbé dans la plus longue disette de sa carrière. Son dernier but remonte au 19 février contre les Rangers de New York et l'attaquant étoile n'a récolté que quatre mentions d'aide depuis.

Période creuse pour les Capitals

Les Capitals de Washington connaissent quelques difficultés par les temps qui courent. La troupe de Barry Trotz s'est inclinée lors de ses quatre dernières rencontres, une première depuis deux saisons et demie.
Au cours de cette séquence, leur défensive a accordé 17 buts et Alex Ovechkin est embourbé dans la plus longue sécheresse de sa carrière. Son dernier but remonte au 19 février contre les Rangers de New York et l'attaquant étoile n'a récolté que quatre mentions d'aide depuis.
Ce n'est donc pas étonnant que les portes du vestiaire adverse soient restées closes pour un long moment, après que les meneurs de la LNH eurent conclu leur voyage en Californie avec une défaite de 5-2 face aux Ducks d'Anaheim, dimanche soir.
«Nous essayons de faire de bonnes choses, et peut-être que nous méritons un peu mieux, mais ça importe peu rendu-là, a déclaré le défenseur John Carlson. Nous recevons quelques claques au visage durant la saison, et nous pouvons choisir de nous plaindre ou de passer par-dessus et être meilleurs.»
À la croisée des chemins
Les Capitals semblent être à la croisée des chemins, alors qu'ils seront de retour à la maison pour disputer un match contre le Wild du Minnesota, meneurs de l'Association Ouest, mardi soir.
Les Capitals (44-17-7) trônent au sommet de la section Métropolitaine et du classement général depuis le 15 janvier, mais les Penguins de Pittsburgh avaient la chance de les surclasser, lundi, alors qu'ils affrontaient les Flames de Calgary.
«Si nous sommes assez bons pour être une équipe championne, nous serons en mesure de passer au travers», a affirmé le gardien étoile Braden Holtby.
Tirer une leçon 
Cependant, le noyau de vétérans sait qu'il ne faudra pas trop tarder à tirer une leçon de cette mauvaise séquence avant le tournoi printanier. Depuis leur retour de leur semaine de congé à la mi-février, les Capitals affichent un dossier de 5-6-1 et ont inscrit plus de deux buts dans une même rencontre seulement à deux reprises.
«Nous n'avons pas bien réagi face aux autres équipes qui disputent du hockey de séries en ce moment, a ajouté Holtby. Nous avons réalisé que nous devions nous ajuster et redoubler d'ardeur.»
Les difficultés offensives des Capitals sont bien illustrées par la situation d'Ovechkin, qui a été tenu en échec dans ses 10 derniers matchs et qui n'a pas inscrit de but à forces égales en 18 rencontres - les deux pires séquences de toute sa carrière.
Ovechkin et Backstrom séparés
Trotz a cependant signalé qu'Ovechkin jouait du très bon hockey et qu'il se plaçait dans des situations idéales pour marquer. L'entraîneur a même tenté de produire quelques étincelles en séparant Ovechkin et Nicklas Backstrom, samedi soir à Los Angeles.
«C'est un peu frustrant parce que la rondelle ne veut juste pas rentrer, mais peut-être faut-il attendre, a expliqué Ovechkin. Ce sera un miracle, ou quelque chose du genre.
«Nous avons une équipe solide et nous jouons ensemble depuis longtemps, a-t-il ajouté. Nous ne nous rappelons pas à quand remonte la dernière fois où nous avons perdu quatre matchs d'affilée, et c'est une bonne chose. C'est bien que ça arrive maintenant, avant les séries éliminatoires, et non pendant.»
Les Capitals espèrent que cette période difficile leur permettra de connaître plus de succès au tournoi printanier. Chose qu'ils n'ont jamais connue auparavant.
En effet, la formation a été l'une des puissances en saison régulière dans la dernière décennie, compilant six titres de section, cinq saisons à plus de 100 points et deux trophées du Président. Cependant, en huit présences au premier tour des séries, ils ont réussi à se qualifier pour le deuxième tour qu'à cinq reprises, n'atteignant jamais la finale d'Association.