Julien Brisebois, dg du Lightning de Tampa Bay s’est offert une courte pause parentale, jeudi, pour voir son jeune gardien de but à l’œuvre au Tournoi pee-wee avec les Bulls Jr de Tampa

Pee-wee: Julien Brisebois de passage à Québec pour son fils

«Je suis d’abord et avant tout un père de famille», disait Julien BriseBois, quelques minutes avant le match de son fils Justin, au Pavillon de la jeunesse.

Le directeur général du Lightning de Tampa Bay s’est offert une courte pause parentale, jeudi, pour voir son jeune gardien de but à l’œuvre au Tournoi pee-wee avec les Bulls Jr de Tampa, et ce, malgré la période des transactions de la LNH qui approche à grands pas. L’homme de hockey originaire de Greenfield Park, sur la Rive-Sud de Montréal, ne peut prolonger son séjour en ville et doit remettre le cap sur la Floride dans les prochaines heures

«Non, malheureusement, j’ai d’autres responsabilités... Il s’agit d’une grosse journée, lundi, il faut la préparer. Mon téléphone est mon bureau, il me suit partout, mais à partir de samedi, je dois être à Tampa», se limitera-t-il à dire sur son travail de DG du Lightning.

Il n’avait pas objection à accorder une entrevue aux médias de Québec à condition de ne pas parler de l’équipe de la LNH, et ce, par respect envers les journalistes de Tampa qui ont hâte de savoir s’il transigera ou non d’ici la date limite des échanges. Le Lightning, qui affrontait Buffalo, jeudi, forme à ce jour la meilleure équipe de la LNH.

«Je suis très heureux d’être ici avec mon fils. Je suis arrivée mercredi, en fin de journée, j’ai manqué le gros match au Centre Vidéotron, en fin de semaine [samedi], mais je l’ai vu sur Internet. Tout ce que je peux, c’est qu’il s’agit d’un événement que les enfants et les familles de Tampa ne vont jamais oublier. Je m’en voudrais de ne pas mentionner le père de famille qui accueille notre groupe et mon fils, Mario Tremblay, c’est incroyable tout ce qu’il a fait pour nous. De l’extérieur, ça me semblait une grosse machine, mais là, que mon fils en fasse partie, je peux voir à quel point c’est rodé au quart de tour.»

De l'engouement 

Nommé DG du Lightning en septembre par Steve Yzerman, BriseBois a pu constater l’intérêt grandissant envers le hockey dans la région de Tampa Bay

«Les petits gars regardent les matchs, et à l’école, le sujet de conversation est souvent le Lightning. Et ça le serait même si leur père n’était pas le DG. Il y a un gros engouement autour de l’équipe, ça s’est bâti avec les années. On fait salle comble depuis cinq ans, nos revenus de commandites sont énormes, les cotes d’écoute à la télévision battent des records. Ça fait neuf ans qu’on est à Tampa et le hockey mineur a beaucoup grossi, le nombre d’arénas a doublé, c’est en pleine effervescence.»

Il a lui-même fait les démarches pour inscrire l’équipe de son fils au Tournoi pee-wee, qu’il visite régulièrement depuis quelques années, notamment lorsqu’il vient faire une tournée d’observation dans la LHJMQ.

«Il y a deux ans, j’étais venu voir l’équipe de Tampa contre Halifax, j’avais pris de l’information et aussi par l’entremise de Mathieu Garon, qui était coach et qui est un ami.»

En début de saison, il a expliqué l’importance du tournoi aux autres familles, mais plusieurs joueurs le connaissaient déjà pour avoir vu des frères ou des amis y participer.

«Je n’ai jamais joué au tournoi, je ne suis pas aussi bon que mes garçons. Je vis ma carrière à travers la leur... Je n’aurai pas manqué ça pour rien au monde. L’expérience est au-delà de nos attentes, plusieurs familles veulent revenir visiter la ville de Québec à l’été.»