Le président des Remparts ne croit pas que les activités puissent reprendre normalement après les Fêtes.
Le président des Remparts ne croit pas que les activités puissent reprendre normalement après les Fêtes.

Pause des Fêtes prolongée: pas de surprise chez les Remparts

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Alors que certains hommes de hockey auraient souhaité une deuxième «bulle» avant les Fêtes, le président des Remparts de Québec, l’homme d’affaires Jacques Tanguay, n’était pas surpris de la décision de la LHJMQ de ne pas reprendre les matchs avant le 17 janvier.

«Je m’attendais à cela depuis quelques semaines. Il aurait été trop tard pour permettre une deuxième bulle avant les Fêtes, d’autant plus qu’on a assisté récemment à une augmentation des cas de COVID-19», a expliqué M. Tanguay au Soleil.

Jacques Tanguay indique aussi que les joueurs ont besoin de cette pause plus longue après un début de saison qu’ils ont essentiellement passé confinés dans leur famille d’accueil et avec leurs coéquipiers. «Pour la Ligue, c’était excessivement important de permettre que les jeunes passent les Fêtes avec leurs familles et qu’ils puissent bien finir leur session scolaire.»

Le président des Remparts ne croit pas non plus que les activités puissent reprendre normalement après les Fêtes. «Je pense qu’on terminera la saison à l’intérieur de plusieurs «bulles», car je doute fort qu’il y ait une amélioration (dans le nombre de cas de COVID-19) après la pause des Fêtes. Si ça arrive, tant mieux, mais on est prêt à utiliser de nouveaux concepts.»

Jacques Tanguay avoue ne pas s’être encore penché sur le dossier des séries de fin de saison. «Ce n’est pas important pour l’instant, l’important est davantage de régler la fin de la saison. On sait déjà qu’on n’ira pas chercher le nombre de matchs souhaité au départ, soit 60», conclut-il.