Au troisième quart, Tom Brady a lancé furtivement le ballon derrière lui à Julian Edelman (photo). L'ancien quart-arrière de l'Université de Kent State a lancé une superbe passe à Phillip Dorsett, qui avait été laissé seul dans la zone des buts. Il s'agissait de la deuxième passe de touché d'Edelman en carrière.

Patriots 17 / Eagles 10: passe payante pour Edelman

PHILADELPHIE — La passe de touché de Julian Edelman a fait esquisser un sourire à Bill Belichick.

Edelman a lancé une passe de touché de 15 verges à Phillip Dorsett et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre sont venus de l'arrière pour battre les Eagles de Philadelphie 17-10, dimanche.

Tom Brady a amassé 216 verges par la voie des airs, menant les Patriots (9-1) vers leur neuvième gain de la saison après avoir concédé 10 points en début de match. C'est toutefois Edelman, le receveur des Patriots, qui a repéré Dorsett dans la zone des buts. La défense des Patriots a effectué cinq sacs du quart et a forcé un revirement.

«C'était une belle lecture de jeu, a indiqué Belichick. C'est un beau jeu par Julian. Je pense que ça laisse sa cote d'efficacité de quart très élevée. J'imagine qu'il devra mettre de la glace sur son épaule cette semaine.»

Malgré tout, Brady n'était pas heureux de la performance de l'attaque, et ce, même si cette victoire a permis aux Patriots d'avoir une fiche gagnante pour une 19e saison de suite.

«Nous pouvons faire mieux», a laissé tomber Brady.

Une fois de plus, c'est la défensive des Patriots qui a sonné la charge. Elle a réussi cinq sacs aux dépens de Carson Wentz et elle a provoqué un revirement.

«J'ai l'impression que nous n'avons accordé que trois points, a expliqué Belichick. Nous avons réussi une interception dans la zone des buts, mais les arbitres l'ont annulée.»

Wentz n'a pas été en mesure de faire avancer son attaque autant qu'il ne l'aurait souhaité en l'absence de ses deux meilleurs receveurs et l'un de ses meilleurs porteurs de ballon, qui sont blessés. Nelson Agholor n'a pu se tortiller suffisamment pour capter la passe de Wentz au quatrième essai pour se rendre à la zone des buts, alors que les Eagles se trouvaient à la ligne de 26 verges des Patriots, avec une minute à faire en fin de match.

Les Eagles (5-5) ont toutefois récupéré le ballon et ont avancé à la ligne de 42 verges, mais Wentz n'a pas trouvé preneur lors de sa passe du désespoir.

«C'est une très bonne défensive, a exprimé Wentz. Elle a fait du bon travailler pour nous compliquer la tâche. Nous devons être meilleurs que ce que nous l'avons montré.»

Le duel entre les deux équipes était loin de ressembler à celui dont les partisans avaient eu droit lors de la présentation du 52Super Bowl. Nick Foles avait mené les Eagles à une victoire de 41-33 face aux Patriots pour remporter le premier titre de leur histoire. Les deux équipes avaient alors battu ou égalé 29 records du Super Bowl, incluant le plus grand nombre de verges gagnées (1151) dans un match de la NFL.

Poudre aux yeux

Aucune des deux équipes n'a été en mesure de reproduire une telle performance en attaque dimanche.

Après avoir opté pour trois placements en première demie, les Patriots ont mis de la poudre aux yeux de leurs adversaires après la mi-temps.

Brady a mené les siens à la ligne de 15 des Eagles lors de leur première possession au troisième quart. Faisant face à un troisième essai et 11 verges, Brady a lancé furtivement le ballon derrière lui à Edelman. L'ancien quart-arrière de l'Université de Kent State a lancé une superbe passe à Dorsett, qui avait été laissé seul dans la zone des buts. Il s'agissait de la deuxième passe de touché d'Edelman en carrière. Il avait effectué la précédente en 2015, alors que les Patriots affrontaient les Ravens de Baltimore.

James White a réussi une transformation de deux points grâce à une course pour creuser l'écart 17-10.

Les deux équipes ont échangé des bottés de dégagement le reste du match.

Wentz a lancé une passe de touché de cinq verges à Dallas Goedert tôt au deuxième quart pour permettre aux Eagles de prendre les devants 10-0.